Informations actuelles sur le coronavirus

Le 25 février 2020, la Suisse a enregistré un premier cas confirmé de patient atteint du coronavirus. L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) informe le public en permanence de la situation actuelle et de son évolution.

Centre de dépistage de la Clinique des Grangettes

Vous pensez présenter des symptômes compatibles avec une infection COVID19 et souhaitez faire un test de dépistage ?

Informations actuelles de l'OFSP

OFSP Coronavirus Infoline (24/7)

Informations pour les voyageurs

Infos du canton de Genève

Ligne info genevoise

Questions fréquemment posées sur le coronavirus (COVID-19)

Situation chez Hirslanden

Situation chez Hirslanden

Toutes les cliniques Hirslanden entretiennent un contact étroit avec les autorités cantonales. Dès fin janvier, toutes les cliniques ont actualisé leurs plans de pandémie et mis en place les mesures adéquates. S’agissant des processus en présence de cas suspects et confirmés, les cliniques sont parfaitement préparées.

De manière générale, nous nous appuyons sur les directives de l’Office fédéral de la santé publique, OFSP, ainsi que sur les directions de la santé cantonales. 

Le 16 mars, le Conseil fédéral a qualifié la situation en Suisse de "situation exceptionnelle" au sens de la loi sur les épidémies. Dans une ordonnance, elle a enjoint aux hôpitaux de s'abstenir de toute intervention médicale urgente et de toute thérapie qui n'est pas indiquée d'urgence. Par conséquent, pour l'instant, les opérations ne seront effectuées dans nos cliniques que si elles peuvent être classées comme urgentes.

Quand une opération est-elle urgente ?

Quand une opération est-elle urgente ?

Les cantons sont subsidiairement responsables de l'application de l'ordonnance fédérale. C'est pourquoi, depuis le 16.03.2020, différents gouvernements cantonaux ont publié leurs propres ordonnances, qui précisent quand une opération doit être classée comme urgente. Les cliniques du Groupe Hirslanden appliquent systématiquement l'ordonnance ou les règlements d'application de leur canton d'implantation respectif.

Aux cliniques Hirslanden et aux médecins partenaires des cantons qui n'ont pas encore édicté d'ordonnance détaillée, nous recommandons de suivre les critères du canton de Zurich lors de la mise en œuvre de l'ordonnance fédérale. Dans le canton de Zurich, seules sont autorisées les interventions chirurgicales qui, si elles ne sont pas pratiquées :

  • conduisent à une réduction de l'espérance de vie,
  • qui entraînent des dommages permanents,
  • entraîne un risque important de détérioration massive de la situation ou d'hospitalisation d'urgence dans les trois mois à venir, ou
  • la qualité de vie se détériore à un degré extraordinaire (surtout la douleur).

Une prudence particulière s'impose pour les interventions qui immobilisent la capacité des soins intensifs. Les examens purement préventifs et de routine ne sont pas autorisés. L'urgence et la nécessité d'une intervention est une évaluation médicale, dans laquelle la crise COVID-19 doit maintenant être incluse.

Les patients doivent contacter leur médecin traitant en cas d'incertitude
 

Comment le nouveau coronavirus se transmet-il ?

Comment le nouveau coronavirus se transmet-il ?

Le nouveau coronavirus se transmet principalement par contact étroit et prolongé, à savoir lorsqu’on reste pendant plus de 15 minutes à moins de 2 mètres de distance d’une personne malade. La transmission se fait par gouttelettes : si la personne malade éternue ou tousse, les virus peuvent parvenir directement sur les muqueuses du nez, de la bouche ou des yeux d’autres personnes. Par les mains : les gouttelettes contagieuses de la toux ou de l’éternuement peuvent se trouver sur les mains. Elles entrent dans la bouche, le nez ou les yeux lorsqu’on les touche.

Combien de temps dure la période d’incubation ?

Combien de temps dure la période d’incubation (délai entre la contamination et l’apparition des premiers symptômes) ?

La période d’incubation du nouveau coronavirus est d’environ trois à sept jours. Mais elle peut se prolonger jusqu’à 14 jours.

Quels symptômes apparaissent en cas d’infection par le nouveau coronavirus ?

Quels symptômes apparaissent en cas d’infection par le nouveau coronavirus ?

Les symptômes les plus fréquents sont la fièvre, la toux et des troubles respiratoires. La gravité de ces symptômes peut varier. De même, des complications comme une pneumonie sont possibles. Certaines personnes malades présentent également des problèmes de digestion ou des problèmes aux yeux (conjonctivite).

Que faire en cas de suspicion d’infection?

Que faire en cas de suspicion d’infection?

◾Restez à la maison si vous présentez des symptômes de maladie (difficultés respiratoires, toux et fièvre).
◾ Évitez tout contact avec d’autres personnes. Informez-vous sur l'auto-isolement.
◾Prenez contact – par téléphone – avec un médecin ou une institution de santé avant de consulter.

Que dois-je faire si j’ai été en contact avec une personne infectée par le nouveau coronavirus?

Que dois-je faire si j’ai été en contact avec une personne infectée par le nouveau coronavirus?

Vous vivez dans le même ménage ou avez été intime avec une personne souffrant d'une maladie respiratoire aiguë (toux, mal de gorge, essoufflement) et/ou de fièvre, de sensation de fièvre, de douleurs musculaires) Restez à la maison pendant 10 jours.

Que dois-je faire si j’ai été en contact avec une personne infectée par le nouveau coronavirus?

Que dois-je faire si j’ai été en contact avec une personne infectée par le nouveau coronavirus?


Si vous avez eu un contact étroit avec une personne infectée confirmée (distance inférieure à 2 mètres pendant plus de 15 minutes), mais que vous ne vivez pas dans le même foyer et n'avez pas eu de relation intime

  • Vous ne présentez aucun symptôme de maladie (fièvre et toux) : observez si des symptômes de maladie apparaissent.
  • Vous avez des symptômes de maladie légers (fièvre et toux) : restez isolé à la maison jusqu'à ce que vous n'ayez plus de symptômes de maladie. Ensuite, attendez encore 24 heures avant de sortir à nouveau en public.
  • Si vos symptômes s'aggravent (forte fièvre, difficultés respiratoires ou essoufflement) ou si vous avez déjà été malade et que vous êtes donc particulièrement exposé, appelez un médecin ou un professionnel de la santé. Ils décideront si un examen médical est nécessaire ou s'il est suffisant que vous restiez chez vous en isolement

Si vous vivez ou avez été intime avec une personne infectée dans le même ménage

  • vous serez mis en quarantaine à la maison pendant cinq jours. Observez si des symptômes de la maladie (fièvre et toux) se développent.
Dans quelle mesure la maladie Covid-19 est-elle dangereuse?

Dans quelle mesure la maladie Covid-19 est-elle dangereuse?

Pour la plupart des gens, l’évolution de la maladie est bénigne. Quatre personnes concernées sur cinq ne montrent que les signes d’une infection grippale bénigne, et la maladie peut même passer inaperçue. Pour les personnes plus jeunes qui ne sont pas atteintes par une maladie concomitante grave, le Covid-19 ne présente généralement aucun danger.

15 % des personnes concernées sont gravement malades, 5 % se trouvent dans un état critique. Ce sont en particulier les personnes âgées qui peuvent tomber gravement malades, et des décès peuvent se produire. De nouvelles analyses des données indiquent que le risque de mortalité est inférieur à 1 %.

Les personnes de plus de 65 ans ou souffrant d'une maladie préexistante grave (hypertension artérielle, diabète, maladies cardiovasculaires, maladies respiratoires chroniques, affaiblissement du système immunitaire, cancer) sont particulièrement à risque.

Recommandations pour les personnes de plus de 65 ans et celles déjà atteintes d’une maladie

Recommandations pour les personnes de plus de 65 ans et celles déjà atteintes d’une maladie

Vous avez plus de 65 ans ? Ou vous souffrez déjà d’une maladie (hypertension artérielle, diabète, maladies cardio-vasculaires, maladies chroniques des voies respiratoires, maladies et thérapies qui affaiblissent le système immunitaire, cancer) ? Dans ce cas, voici nos recommandations :

  • Restez chez vous.
  • N’utilisez aucun transport public.
  • Demandez à vos amis ou vos voisins de faire les courses pour vous.
  • Organisez vos rendez-vous professionnels et privés sur Skype ou via un moyen de communication similaire.
  • Évitez tout contact.
  • Si vous avez des difficultés à respirer, de la toux ou de la fièvre, restez chez vous. Appelez tout de suite votre médecin ou un hôpital. Expliquez que vous appelez à cause du nouveau coronavirus et que vous avez un risque élevé de tomber malade. Décrivez vos symptômes.
J'étais / je suis atteint d'un cancer du sein. Est-ce que j'appartiens à un groupe à risque ?

J'étais / je suis atteint d'un cancer du sein. Est-ce que j'appartiens à un groupe à risque ?

Si vous vous sentez en bonne santé maintenant et que vos soins de suivi se sont déroulés sans incident la dernière fois, vous n'appartenez pas à un groupe à risque. Après un cancer du sein, les femmes ne sont pas plus susceptibles de développer des maladies infectieuses. Vous êtes maintenant en aussi bonne santé que votre voisin et vous pouvez vous sentir ainsi.


Même si vous avez déjà subi une chimiothérapie dans le passé, vous n'appartenez pas à un groupe à risque. Votre système immunitaire n'a été limité par la chimiothérapie que pendant une courte période. En règle générale, on peut supposer qu'avec la récupération des globules blancs (leucocytes), le système immunitaire fonctionne. Vous n'appartenez pas non plus à un groupe à risque si vous recevez des perfusions d'anticorps (par exemple Herceptin® ou Perjeta®) après la fin de la chimiothérapie, à condition que votre numération globulaire se soit rétablie après la chimiothérapie.


Vous n'êtes pas non plus exposé à un risque accru pendant ou après un traitement anti-hormonal (par exemple, tamoxifène, anastrozole, par exemple Arimidex®, létrozole, par exemple Femara®, exémestane, par exemple Aromasin®).
Cependant, vous appartenez à un groupe à risque si...


a) ... vous suivez actuellement une chimiothérapie.
b) ... vous prenez des inhibiteurs de la CDK4/6 (Palbociclib = Ibrance®, Ribociclib = Kisquali®, Abemaciclib).
c) ... vous souffrez de maladies avancées qui nécessitent un traitement de longue durée (par exemple, évérolimus, alpelisib, préparations à base de cortisone).

Les animaux de compagnie peuvent-ils propager le coronavirus ?

Les animaux de compagnie peuvent-ils propager le coronavirus ?

Rien ne prouve que le nouveau coronavirus infecte les animaux de compagnie ou les animaux de ferme. Cependant, l'origine du virus n'a pas encore été déterminée. Les mesures d'hygiène habituelles s'appliquent, comme le lavage des mains après avoir touché un animal.
 

Comment la maladie est-elle traitée?

Comment la maladie est-elle traitée?

Actuellement, aucun médicament efficace spécifique n’est connu contre le coronavirus. Il n’existe pas non plus de vaccin pour le moment. Le traitement est purement symptomatique. Dans la majorité des cas, la maladie est bénigne et les personnes concernées peuvent se rétablir chez elles. Dans certains cas, une hospitalisation est nécessaire. En cas de pneumonie, la respiration peut requérir un poumon artificiel.

Protection contre le coronavirus