La qualité chez Hirslanden

Le Groupe de cliniques privées Hirslanden a pour  objectif premier de générer un bénéfice pour les patients. Pour y parvenir et accroître ce bénéfice de façon continue, la qualité des soins et la sécurité des patients doivent être garanties. Hirslanden contrôle chaque année, au moyen d’évaluations détaillées de la qualité, si ces objectifs sont atteints et comment.

Évaluer la qualité

Évaluer  la qualité médicale est une tâche de grande ampleur et relativement complexe exigeant un grand engagement de la part de toutes les cliniques. Pour ce faire, Hirslanden s’appuie sur des chiffres cliniques clés, pour  lesquels  des systèmes d’indicateurs ont été développés et améliorés au fil des années, ainsi que sur des directives de santé nationales et internationales. L’emploi de méthodes de collecte de données identiques dans les différents établissements permet de comparer les cliniques proposant un éventail de prestations similaires et d’établir un benchmark spécifique.

Ce dernier facilite l’évaluation des prestations de services et contribue à définir des mesures  ayant pour  but d’améliorer encore la qualité des soins et la sécurité des patients. Par ailleurs,  le relevé  d’indicateurs nationaux et internationaux permet d’effectuer des comparaisons avec des hôpitaux suisses et étrangers.

Comprendre les évaluations de qualité

Comprendre la méthode et les fondements des différents relevés de la qualité suppose d’examiner de près de quoi  il s’agit. En outre, si la collecte de données en elle­même exige un processus de réflexion différencié, la complexité des résultats obtenus impose une analyse et une interprétation poussées. Au sein du Groupe Hirslanden, ces analyses et interprétations sont assurées par différentes instances responsables de la gestion de la qualité. Il incombe ensuite à ces dernières de tirer des résultats obtenus des mesures correspondantes et, par là, de poursuivre le processus d’amélioration continue.

Hirslanden compte plusieurs instances impliquées dans l’évaluation et le maintien de la qualité: d’une  part, une commission de qualité de composition interprofessionnelle et, dans chaque clinique, une commission chargée de l’hygiène et une autre chargée du traitement des quasi­accidents (Critical Incident Reporting System, CIRS); d’autre part, en 2014, un poste de Chef de département du Système médical a été mis en place  dans chaque clinique Hirslanden. Ce dernier apporte son soutien aux directeurs de cliniques en matière de qualité médicale et de sécurité des patients et assume la responsabilité professionnelle de la fourniture des prestations médicales. Il est par ailleurs responsable du respect des exigences réglementaires et de la mise en œuvre correcte des mandats de prestations cantonaux.

Comparer les résultats

Comme nous l’avons  déjà mentionné, l’un des avantages d’une  évaluation continue à l’échelle du groupe est la possibilité d’établir des comparaisons entre cliniques ainsi que des benchmarks. En cela, les meilleures pratiques constituent toujours la référence. Les résultats, cependant, ne sont pas les seuls points de comparaison. La gestion de la qualité des cliniques fait l’objet d’échanges systématiques visant à élaborer des mesures  concrètes et à prévenir toute perte de qualité de façon proactive.