Désirée Bernal

Depuis quatre ans, Désirée Bernal souffre d'un cancer de la moelle osseuse. C'est sa deuxième rechute. Malgré tout, elle apprécie chaque jour et ne se pose pas de limite. L'adoption d'un chiot et l'apprentissage de la guitare ne constituent que deux des nombreux intérêts que D. Bernal a intégrés avec passion dans sa vie avec la maladie.

Comment tout a commencé
Tout a commencé avec des radis. En voulant les attraper, D. Bernal a ressenti pour la première fois une douleur paralysante
au milieu du sternum. Elle s'est traînée à la caisse tant bien que mal. Elle pensait s'être luxé
quelque chose. Mais les douleurs n'ont pas disparu malgré les antalgiques. Son médecin de famille l'a envoyée faire une IRM, qui a révélé
un trou dans le sternum. Une biopsie osseuse a alors été faite. Diagnostic: myélome multiple, cancer de la moelle osseuse.

La vie avec la maladie
Cela fait quatre ans que Désirée Bernal vit avec cette forme incurable de cancer de la moelle osseuse. Comment la maladie a-t-elle changé sa vie ? Tout d'abord, D. Bernal nous dit qu'elle est devenue réaliste. Ensuite, elle éprouve chaque jour de la reconnaissance pour les personnes qui l'entoure et pour la vie qu'elle peut vivre.

Le principe de l'espoir
D. Bernal est bien consciente que ses chances de guérison ne sont pas à 100 %, mais elle ne se résigne pas. "J'en suis arrivée à 50 %, mais certainement pas zéro !", dit-elle en riant.

J'ai développé un certain calme que je n'avais pas avant la maladie.

Autres hirstoires de patients

Magazine dédié à la qualité "Quality Time"