La réadaptation cardiovasculaire apporte sécurité et confiance

Les personnes qui ont subi une opération ou qui ont fait face à une maladie grave au cœur ont du mal à estimer leur résistance physique. Une réadaptation cardiovasculaire avec renforcement contrôlé des performances peut apporter sécurité et confiance à cet égard, en particulier lorsqu'elle prend en compte de manière interdisciplinaire d'éventuelles affections multiples.

La réadaptation fait partie intégrante du système de santé. Elle peut être menée en stationnaire ou en ambulatoire. La réadaptation est toutefois très différente de la prise en charge médicale en hôpital de soins aigus ou chez le médecin.

Travail de remise en forme en réadaptation stationnaire ou ambulatoire

Au centre de réadaptation cardiovasculaire, on estime qu'une vie plus longue avec la meilleure qualité de vie possible assure un meilleur pronostic. Les patients cardiovasculaires sont déjà traités par des médicaments à l'hôpital de soins aigus. Il faut ensuite mener une remise en forme cardiovasculaire ciblée, effectuée selon le cas en réadaptation stationnaire ou ambulatoire. Les cardiologues définissent et adaptent en continu l'intensité de l'entraînement cardiovasculaire.

L'augmentation contrôlée de l'effort: élément central de la réadaptation

En réadaptation cardiovasculaire, les physiothérapeutes et thérapeutes du sport spécialement formés mettent en place et organisent les unités d'entraînement individuelles sur des appareils modernes d'endurance. Le programme d'entraînement de la réadaptation stationnaire inclut en outre des thérapies individuelles ou en groupe, le plus souvent avec une gymnastique spécifique au cœur, de l'entraînement dosé d'endurance musculaire et des disciplines d'endurance encadrées. Des applications physiothérapeutiques ainsi qu'une prise en charge psychologique en cas de besoin sont également proposées aux patients.

Cours d'accompagnement pour un processus durable de guérison

Des séminaires sur des thèmes liés à la maladie tels que l'arrêt du tabac, l'alimentation et la gestion du stress peuvent accompagner le processus de guérison en réadaptation stationnaire et ambulatoire. On montre aux patients comment ils peuvent faire face à différentes situations du quotidien en cas de stress. Des exposés et des entretiens sont également organisés pour montrer l'importance du changement d'hygiène de vie et encourager le goût de l'exercice physique

Les trois types de réadaptation

Réadaptation précoce

La réadaptation précoce est conçue pour répondre aux besoins particuliers des patients très limités par la maladie, qui ne sont pas encore stables sur le plan médical et qui ont donc encore besoin d'un suivi et d'une prise en charge médicale et infirmière intensive. Les mesures thérapeutiques sont adaptées à la capacité d'effort limitée et sont généralement menées comme thérapies individuelles dans la chambre du patient. La plupart du temps, la réadaptation précoce avec des soins intensifs est suivie d'une réadaptation stationnaire correspondant aux capacités individuelles avec poursuite de la remise en forme.

Réadaptation ambulatoire

Une opération ou une maladie grave au cœur entraîne inévitablement son lot d'incertitudes. On cherche ainsi souvent à se préserver, ce qui est l'inverse de ce qu'il faudrait faire. Le muscle cardiaque devrait au contraire suivre un entraînement contrôlé, et c'est précisément ce que permet la réadaptation ambulatoire, dans le cadre de laquelle les patients continuent à vivre chez eux. Les offres ambulatoires incluent aussi des cours pour l'arrêt du tabac et les changements alimentaires ainsi que des entretiens-conseils individuels. La réadaptation ambulatoire est indiquée lorsque les maladies ou troubles fonctionnels sont moins marqués. Elle peut aussi s'effectuer à la suite d'une réadaptation stationnaire.

Réadaptation stationnaire

La réadaptation stationnaire est recommandée en cas d'infarctus du myocarde, après des opérations au cœur ou aux grands vaisseaux, ainsi qu'en présence de facteurs de risques multiples, etc. Le degré de gravité de la maladie ou du trouble fonctionnel, l'intensité de la thérapie requise ainsi que le besoin de soins et de prise en charge constituent certains des critères déterminants pour une réadaptation stationnaire. La réadaptation stationnaire offre également un recul vis-à-vis des facteurs déclencheurs de stress et favorise le processus de guérison grâce à l'ambiance agréable et aux services d'hôtellerie et de restauration des cliniques de réadaptation.