Processus de traitement

Derrière chaque maladie se trouve une personne avec un dossier médical tout à fait personnel et individuel. La radiothérapie choisie est tout aussi individuelle. Le déroulement de traitement suivant fournit une vue d'ensemble sommaire.

Une fois que le patient a accepté de suivre une radiothérapie, vient le moment de la préparation. Avec les appareils modernes utilisés par nos instituts de radiothérapie, il est possible d’irradier avec une précision au millimètre près. En outre, la dose reçue par le corps peut être calculée à 1-2% près. L’art de la radiothérapie consiste à délivrer la dose nécessaire exactement là où les cellules tumorales sont (encore) présentes et de minimiser l’impact sur les régions saines qui ne sont pas touchées. De plus, il faut s’assurer que toutes les irradiations se déroulent exactement dans les mêmes conditions. 

Première consultation

Une fois le patient adressé au radiothérapeute par son médecin référant, le service de radiothérapie convoque le patient (soit par écrit ou par téléphone) pour une première consultation. Après s’être annoncée à la réception, la personne est accueillie par le médecin radio-oncologue traitant qui vient la chercher dans la salle d’attente de l'institut de radio-oncologie. Dans la mesure du possible, il est conseillé de venir à la première consultation avec des membres de la famille, un partenaire ou des amis.

Préparation

Pour que la radiothérapie puisse être réalisée dans des conditions identiques à chaque fois, la même position doit être prise sur la table de radiothérapie à chaque séance.

Anamnèse du patient
Le radio-oncologue doit connaître l’état actuel du patient afin de définir le traitement avec précision. Dans certaines circonstances, des examens complémentaires doivent être réalisés avant le début du traitement. De même, il est important de savoir s’il existe d’autres maladies pouvant avoir une influence sur la radiothérapie. Dans tous les cas, le médecin va aborder tous les détails et vous expliquera les autres étapes qui peuvent peuvent être nécessaires. Les médicaments pris en parallèle doivent être mentionnés au médecin tout comme les autres traitements en cours.

Accessoires de positionnement individualisés
Une aide au positionnement personnalisée est utilisée au début de la thérapie pour assurer ce maintien. Il s’agit en général d’un matelas spécial qui s’adapte au corps du patient par le vide et crée l’empreinte correspondante. Le positionnement sur le matelas s’oriente sur les besoins de la thérapie mais doit surtout correspondre à une position confortable pour le patient. Le déroulement est le suivant: le matelas s’adapte au corps. Ensuite, le vide est appliqué et le matelas devient dur. L’empreinte du corps est fixée. Pendant les irradiations quotidiennes, le patient se place toujours dans cette empreinte. Il est ainsi garanti que le corps soit toujours dans la même position.

Calcul du plan de traitement
Ensuite vous passez un scanner alors que le matelas vous permet de maintenir la position qui sera utilisée lors des séances d’irradiation. Cette étape permet de planifier le traitement de façon optimale. Le médecin indiquera les régions à irradier sur chaque image obtenue ainsi que celles qui doivent recevoir une dose réduite au maximum. Le physicien calculera alors le plan d’irradiation avec son équipe. Celui-ci comporte le plus souvent plusieurs champs. Cela signifie que l’accélérateur linéaire sera réglé de façon à ce qu’il vise la tumeur depuis plusieurs directions différentes. Dans ce plan, la taille des champs et les protections sont aussi calculés.

Thérapie

Après l’achèvement des travaux préparatoires commence la phase du traitement «de routine». En fonction du concept de traitement et de son objectif, 10 à 40 séances sont à prévoir. En général, il y a une séance par jour, chaque jour ouvré du lundi au vendredi. Il existe cependant aussi des situations où le traitement doit être réalisé deux fois par jour ou au contraire sur un rythme plus espacé.

La première séance

La première séance est un peu plus complexe (par rapport aux suivantes) car tous les détails doivent être contrôlés une nouvelle fois avec beaucoup de précision. Après que le patient se soit placé sur son aide au positionnement personnalisée, les TRM (des techniciens spécialement formés qui font fonctionner nos machines) contrôlent l’exactitude des réglages avec le physicien. Ce n’est que lorsque tout concorde que le physicien donne son accord pour le début du traitement. Grâce aux systèmes très modernes utilisés dans les cliniques Hirslanden, il est possible de garantir un traitement au millimètre près.

Image de contrôle

Ensuite, le réglage est effectué pour chaque champs au lieu de zone. Lors de la première séance d’irradiation, un scanner est à nouveau passé avant le début du traitement, et l’image de contrôle est comparée avec les précédentes. Dans ce cas aussi, la radiothérapie ne peut commencer que si tout correspond. La première séance est donc un peu plus longue à cause des nombreux contrôles. En temps normal, une séance dure 20 à 30 minutes.

Prise des rendez-vous suivants

A la fin de la première séance, la suite du programme est examinée avec un membre de l’équipe des TRM et les rendez-vous pour les prochaines séances sont fixés. La routine s’installe dès la deuxième séance. Ici aussi, aucun compromis n’est fait en ce qui concerne la qualité. Ainsi, le positionnement est-il contrôlé avant chaque séance d’irradiation et le traitement n’est commencé que si tout est parfait. A partir de la deuxième séance, il ne faut prévoir qu’une quinzaine de minutes par jour.

Un suivi optimal

Si des questions se présentent à ce moment ou si des symptômes se font ressentir, le patient peut à tout moment parler avec le médecin responsable. Les TRM et les employées à la réception peuvent être contactés à tout moment. Le médecin traitant sera appelé immédiatement et consacrera du temps à la demande du patient.

 

Technique d’irradiation

Grâce à nos équipements, nos centres de radiothérapie font partie des rares institutions européennes capables de couvrir une large gamme de radiothérapie.

  • Radiothérapie stéréotaxique (radiothérapie externe guidée par l’image sur des volumes très petits)
  • Irradiation percutanée (radiothérapie externe avec un accélérateur linéaire)
  • Curiethérapie (Radiothérapie interne et par internet par la mise en place de sources radioactives dans la tumeur)
  • Radiothérapie peropératoire (IORT, intraoperative radiation therapy)