22 termes médicaux que tout futur papa doit connaître

APGAR, méconium et colostrum? Pendant la grossesse et lors de l'accouchement, vous entendrez de nombreux termes médicaux que vous devriez connaître en tant que futur papa. Vous trouverez ici un aperçu des principaux termes du jargon médical.

 
 
APGAR
Le test APGAR permet d'évaluer la manière dont le nouveau-né réagit à son nouvel environnement, une, cinq et dix minutes après sa naissance. Cinq critères différents sont évalués avec 0, 1 ou 2 points (couleur de la peau, fréquence cardiaque, réflexes, respiration et tonus musculaire). Après le test APGAR de dix minutes, la plupart des nouveau-nés obtiennent le nombre de points maximum, à savoir 10.    

Rupture de la poche des eaux    

C'est ce qui indique que la future maman a perdu les eaux. L'écoulement du liquide amniotique peut être léger ou franc. Bien souvent, la rupture de la poche des eaux intervient au moment de la dilatation du col (phase se situant entre le début des contractions et l'ouverture complète du col de l'utérus) ou lors de l'expulsion (phase entre l'ouverture complète du col de l'utérus et la fin de l'accouchement). Chez certaines femmes, la rupture de la poche des eaux intervient avant le début des contractions. On parle alors de rupture prématurée de la poche des eaux. Dans ce cas, passé un certain délai, les contractions sont déclenchées de manière artificielle.
Si la poche des eaux s'est rompue, la femme enceinte doit immédiatement se rendre à la clinique, car le risque d'infection est accru. 

Bonding    
Le terme de "bonding" désigne le processus d'attachement précoce entre les parents et le nouveau-né. Après l'accouchement, le bébé est directement posé sur le ventre et la poitrine de la maman, à même la peau, et peut ainsi respirer son odeur, écouter les battements de son cœur ainsi que sa voix familière, et sentir la chaleur de sa peau. Le papa peut également être associé au "bonding" en posant le nouveau-né contre sa poitrine nue. 

CTG/cardiotocographie    
Cet examen est pratiqué chez la plupart des femmes en fin de grossesse de manière standardisée. À l'aide d'un appareil, la sage-femme mesure les battements cardiaques du fœtus et l'activité des contractions de la maman ainsi que la manière dont l'enfant y réagit. Cet examen permet de s'assurer que le bébé reçoit suffisamment d'oxygène dans le ventre de sa mère. Le CTG est totalement indolore et sans danger pour la mère et l'enfant.    
Suivi postnatal familial  
Lors du suivi postnatal familial, le jeune papa séjourne également à l'hôpital, il peut aider la maman et dormir dans la même chambre qu'elle et le bébé (uniquement possible dans les chambres privées avec un deuxième lit).    
Liquide amniotique
Le sac amniotique est rempli du liquide amniotique qui enveloppe l'embryon / le fœtus. Le liquide amniotique est l'environnement idéal pour le bébé, qui peut s'y mouvoir en toute liberté. Le liquide amniotique le protège également des chocs extérieurs. 
Amniocentèse/ponction de liquide amniotique    
L'amniocentèse est un examen médical pratiqué entre la 14e et la 18e de semaine de grossesse, afin de déterminer les éventuelles anomalies chromosomiques. Elle est principalement recommandée aux femmes enceintes dont le fœtus présente un risque accru d'anomalie chromosomique (p. ex. trisomie 21 – syndrome de Down). Ce type de risque accru existe notamment lorsque le résultat du test du premier trimestre a révélé des valeurs anormales, si la femme enceinte a plus de 35 ans et s'il existe une prédisposition familiale à certaines maladies génétiques. 
Césarienne    
Le bébé est extrait du ventre de sa mère par une incision pratiquée dans l'abdomen et l'utérus sous rachianesthésie. On effectue généralement un accouchement par césarienne lorsqu'une naissance classique par voie basse s'avère impossible.    
Vernix caseosa    
Le vernix caseosa est une substance cireuse blanchâtre recouvrant et protégeant la peau du bébé durant toute la grossesse. Elle protège sa peau du dessèchement et contient des substances antibactériennes offrant une protection contre les infections. En fin de grossesse, peu avant la naissance, elle n'est plus que partiellement présente.    
Méconium    
Ce terme désigne les premières selles du nouveau-né évacuées au cours des 12 à 48 premières heures de sa vie. Le méconium n'est pas un produit de digestion au sens propre, mais contient notamment du liquide amniotique, de la bile, des cellules cutanées et des cheveux. Le méconium, de couleur verdâtre à noirâtre, est inodore. 
Phase de latence    
    
La phase de latence est la première phase de l'accouchement. Les contractions commencent à préparer la dilatation du col de l'utérus nécessaire à l'accouchement. Durant la phase de latence, les contractions, bien que généralement de courte durée, peuvent être douloureuses, sans toutefois avoir d'effet significatif sur la dilatation du col de l'utérus. La phase de latence, qui peut durer plusieurs heures, peut s'avérer très éprouvante pour la femme enceinte. 
Lactation/montée de lait    
La lactation est la phase qui suit l'accouchement au cours de laquelle le colostrum est remplacé par la sécrétion de lait. La montée de lait se produit généralement deux à quatre jours après la naissance. Cela peut entraîner des sensations de tension dans les seins, une sensibilité à la pression ou des douleurs. La lactation n'est pas ressentie de la même manière par toutes les femmes. 
Col de l'utérus    
Pendant la grossesse, l'ouverture étroite du col de l'utérus restreint notamment la remontée de germes vers l'utérus. Au moment des contractions, le col de l'utérus commence à se dilater. Pour permettre la naissance du bébé, le col de l'utérus doit être ouvert de dix centimètres. 
Antalgie autocontrôlée par le patient (PCA)    

Il s'agit d'une des méthodes les plus modernes de soulagement de la douleur pendant l'accouchement. En appuyant sur le bouton d'une pompe à perfusion programmée, la femme enceinte peut elle-même s'administrer un analgésique par voie intraveineuse (Remifentanil). Ce médicament, qui agit très vite, est très rapidement éliminé par l'organisme, garantissant la sécurité de la mère et de l'enfant. Cette méthode n'est pas encore proposée dans tous les hôpitaux et nécessite une surveillance supplémentaire de la mère. 
Anesthésie péridurale    
L'anesthésie péridurale consiste à introduire un cathéter très fin dans le bas de la colonne vertébrale, entre deux vertèbres, à proximité de la membrane de la moelle épinière. Ce cathéter permet la diffusion d'un produit actif afin d'obtenir une anesthésie locale. L'anesthésie péridurale peut être utilisée lorsque les contractions sont très douloureuses. La péridurale entraîne la disparition de la douleur dans le ventre, les jambes et les pieds. 
Placenta
Le placenta repose sur la paroi interne de l'utérus et est relié au fœtus par le cordon ombilical. Le placenta apporte au fœtus les substances nutritives et l'oxygène dont il a besoin. À la fin de l'accouchement, il est expulsé hors de l'utérus: on parle de délivrance du placenta.  
Rooming-in
La maman et son bébé sont mis dans la même chambre juste après la naissance et pendant la période de suivi postnatal. La maman s'occupe généralement elle-même du bébé, avec l'aide de la sage-femme et du personnel soignant. 
Naissance spontanée    
C'est ainsi que l'on désigne l'accouchement naturel par voie basse, sans utilisation de ventouse ni forceps et sans césarienne.    
Trimestre
La grossesse est divisée en trois tiers. Un tiers équivaut à un trimestre. 
Colostrum    
Il s'agit de la première sécrétion produite par les glandes mammaires après la grossesse et libérée par les mamelons. C'est un liquide de couleur jaunâtre plus épais que le lait maternel. Il est important que le bébé reçoive le colostrum après la naissance, car il est riche en protéines et en anticorps essentiels pour l'immunisation du nouveau-né. Il permet en outre de mettre en route le processus de digestion du nourrisson, car il favorise l'excrétion du méconium. 
Contractions de Braxton-Hicks/fausses contractions  
Elles se produisent quelques semaines ou quelques jours avant l'accouchement. Lors de ces contractions, l'utérus se contracte et s'entraîne en quelque sorte pour l'accouchement. On les confond parfois avec les contractions de début de travail: contrairement aux "vraies" contractions, les contractions de Braxton-Hicks ne permettent pas de dilater le col de l'utérus. Plus la date du terme approche, plus ces contractions peuvent devenir désagréables. 
Post-partum    
C'est ainsi que l'on appelle les 6 à 8 semaines suivant l'accouchement. Durant cette période, la maman et son bébé se remettent de l'accouchement. Le post-partum est la première phase d'inversement des modifications physiologiques intervenues lors de la grossesse et de l'accouchement.