Pour un sommeil sûr de bébé

La mort subite compte parmi les causes de décès les plus courantes chez les nourrissons. Si le bébé est bien couché, le risque de mort subite du nourrisson peut être fortement réduit.

Qu’est-ce que le syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN)?

Qu’est-ce que le syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN)?

La mort subite du nourrisson désigne le décès d’un enfant en bas âge, sans signe avant-coureur ni cause reconnaissable. Ce qui est désigné médicalement par Syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN) est déclenché par différents facteurs extérieurs qui empêchent la bonne respiration et la régulation naturelle de la température corporelle. Les enfants plus âgés et les adultes y réagissent inconsciemment, en changeant de position de sommeil ou en se réveillant. Chez le nouveau-né, ces réflexes vitaux ne sont pas encore développés, si bien que la respiration et la circulation peuvent s’interrompre.

Parmi les groupes à risque figurent les bébés prématurés et les naissances multiples, les enfants qui présentent des anomalies anatomiques des voies respiratoires et les enfants de mères particulièrement jeunes ou socialement vulnérables. Le stress qu’elles subissent peut être transmis à l’enfant et favoriser un SMSN.

À quelle fréquence survient la mort subite du nourrisson?

À quelle fréquence survient la mort subite du nourrisson?

En Suisse, neuf enfants en moyenne meurent chaque année de la mort subite du nourrisson. Cela correspond à quatre pour cent de l’ensemble des cas de décès chez les nourrissons. Environ 60 pour cent des cas sont des garçons.

La mort subite du nourrisson survient dans environ 80 pour cent des cas au cours des six premiers mois de vie. Elle ne se produit que rarement après la première année.

Comment réduire le risque?

Comment réduire le risque?

Il est possible de prévenir la mort subite du nourrisson en veillant à ce que le bébé dorme sur le dos. Les matelas trop mous, oreillers et peluches dans le lit sont à proscrire pour éviter que le bébé n’ait trop chaud. Des examens de dépistage réguliers permettent de déceler et de traiter précocement les maladies et troubles du développement éventuels.

Ce à quoi vous devez faire attention pendant le sommeil de votre bébé:

Gigoteuse

Gigoteuse

Le gras du bébé régule très efficacement sa température corporelle. Mais la nuit, le nourrisson a besoin d’être couvert pour ne pas se refroidir.

Oreillers et couvertures

Oreillers et couvertures sont à proscrire. Ils apportent trop de chaleur et le bébé s’y trouve à l’étroit et ne respire pas bien.

Gigoteuse

La gigoteuse tient le bébé bien au chaud et libère son nez et sa bouche, même pendant les nuits agitées.
Position de sommeil

Position de sommeil

Le risque de mort subite du nourrisson peut être nettement réduit grâce à une bonne position de sommeil.

Position sur le côté

En position de sommeil sur le côté, les poumons n’ont pas la place de se déployer entièrement. La respiration est entravée. Par ailleurs, en position de sommeil sur le côté gauche, le poids du corps fait pression sur le cœur.

En position couchée sur le dos

Si le bébé est couché sur le dos, il respire librement, car sa cage thoracique peut se déployer largement. Le nez et la bouche ne sont pas bloqués.

Position sur le ventre

En position de sommeil sur le ventre, les poumons ne peuvent pas se dilater suffisamment. En outre, dans cette position de sommeil, le nez appuie sur le matelas, ce qui empêche une bonne respiration.
Où faire dormir bébé?

Où faire dormir bébé?

Beaucoup de jeunes parents souhaitent que leur bébé dorme près d’eux, même la nuit. Mais une trop grande proximité peut accroître le risque de mort subite du nourrisson.

Lit des parents

Couettes, oreillers, sans oublier la chaleur corporelle des adultes: dans le lit des parents, le bébé peut rapidement avoir trop chaud.

Lit bébé

Dans son propre lit – idéalement à barreaux plutôt qu’à parois pleines – la chaleur ne s’accumule pas. Ainsi, le bébé n’a pas trop chaud.
Équipement du lit

Équipement du lit bébé

Le lit bébé ne doit pas être aménagé confortablement avec des objets mous et douillets, car cela favorise la mort subite du nourrisson. Il est préférable d’opter pour un équipement qui favorise la santé du bébé.

Matelas mou

Sur un matelas trop mou, le bébé s’enfonce, ce qui accumule la chaleur au niveau du dos et sur les côtés.

Matelas à dimensions stables

Un matelas à mémoire de forme s’adapte au corps du bébé, sans s’affaisser. Ainsi, le bébé n’a pas trop chaud.

Peluches dans le lit de bébé

Entouré de ses peluches préférées, le bébé est à l’étroit. Ainsi la chaleur s’accumule dans son lit et ses voies respiratoires peuvent être entravées.

Peluches au lit de bébé

Si les peluches restent en-dehors du lit, le bébé a suffisamment de place pour bien respirer et les peluches restent quand même dans son champ de vision.
Environnement

Environnement de sommeil

La chambre doit être chauffée à une température agréable pour le bébé. Elle doit être bien aérée, réservée aux non-fumeurs, pour ne pas affecter les voies respiratoires du bébé.

Température trop élevée

Le lit bébé ne doit pas se trouver à proximité d’un radiateur, car la chaleur supplémentaire peut provoquer une élévation de température.

Température idéale

La température de la chambre du bébé doit être constante entre 18 et 20 degrés. Ceci garantit un sommeil reposant et sain.

Température trop basse

Le lit ne doit pas non plus être placé près d’une fenêtre ouverte. Le bébé n’est pas capable de compenser les températures fraîches. Même une brise légère en apparence favorise les infections des voies respiratoires.