Infertilité de l'homme

Dans deux cas sur trois, l'homme est co-responsable du désir d'enfant inassouvi du fait de la diminution de sa fertilité. Des examens simples et peu lourds peuvent permettre d'identifier et de traiter de nombreuses causes.


Infertilité chez l'homme

Le nombre d'hommes effectivement infertiles est d'exactement 1 %. L'éjaculat de ces hommes ne contient aucun spermatozoïde. Dans tous les autres cas, la fertilité a légèrement voire fortement diminué. Souvent, la fertilité diminuée de l'homme peut être compensée par la bonne fertilité de la femme et inversement.

Déroulement des examens

Au début de la consultation, l'homme est interrogé sur son état de santé. L'objectif est d'identifier les facteurs de risques possibles. Ensuite, on procède à l'examen physique ainsi qu'à une échographie des testicules et épididymes. Enfin, une analyse sanguine des hormones ainsi qu'un spermogramme (voir box) sont effectués. Tous ces examens sont sans douleur et non invasifs.

La varicocèle, cause la plus fréquente

La varicocèle est la cause la plus fréquente d'une fertilité limitée chez l'homme. Des varices se forment le long du cordon spermatique et de l'épididyme, ce qui peut entraîner une augmentation de la température et de la pression des testicules, et donc un effet négatif sur la qualité des spermatozoïdes. Les veines atteintes du cordon spermatique peuvent être retirées chirurgicalement ou sclérosées.

Les autres causes de l'infertilité peuvent être:

  • Troubles hormonaux
  • Tumeurs
  • Anomalies congénitales
  • Incidents du passé, comme des infections testiculaires 
Méthode d'examen

Le spermogramme est considéré comme un examen de dépistage important pour déterminer la fertilité de l'homme. L'examen porte avant tout sur la qualité des spermatozoïdes. On effectue en laboratoire un spermogramme pour déterminer l'état, le nombre et la mobilité des spermatozoïdes dans l'éjaculat de l'homme. On examine notamment les caractéristiques suivantes:

  • Valeur pH
  • Nombre de spermatozoïdes
  • Motilité des spermatozoïdes (mobilité)
  • Vitalité des spermatozoïdes
  • Morphologie des spermatozoïdes.

 

Traitements
  • Insémination: le sperme est préparé au cabinet afin de filtrer les spermatozoïdes mobiles et normalement conditionnés. Au moment de l'ovulation, on introduit alors ceux-ci directement dans l'utérus à l'aide d'un cathéter fin.
  • Fécondation in vitro (FIV): la fécondation est effectuée en dehors de l'utérus; les ovocytes et les spermatozoïdes sont rassemblés dans une éprouvette puis introduits après fécondation dans l'utérus à l'aide d'un cathéter fin (transfert d'embryon).
  • Injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI): en cas de troubles sévères de la fertilité chez l'homme, on introduit directement un seul spermatozoïde dans l'ovocyte sous un microscope spécial.
  • Aspiration microchirurgicale des spermatozoïdes épididymaires (MESA)/extraction testiculaire de spermatozoïdes (TESE): la technique MESA implique le prélèvement de spermatozoïdes à partir des épididymes. Dans le cas de la technique TESE, on prélève un échantillon tissulaire des testicules. Les deux procédures sont associées à l'ICSI.