Le séjour en clinique

Que vous ayez accouché par les voies naturelles ou par césarienne, vous resterez normalement entre quatre et sept jours à la clinique. Pendant ce temps, votre enfant et vous-même serez suivis à la maternité par des médecins et un personnel soignant spécialement formé. En clinique privée, vous recevrez chaque jour la visite de votre gynécologue personnel.

Le personnel soignant vous montrera progressivement les soins que vous devez apporter à votre enfant et se tiendra à votre disposition pendant toute la durée de votre séjour en clinique. Vous avez peut-être déjà fait vos premiers essais à l’occasion d’un cours de puériculture ou de préparation à l’accouchement. Maintenant, vous allez apprendre in situ comment vous occuper de votre enfant, comment le changer et le soigner, et en très peu de temps, vous vous sentirez compétente et sûre de vous avec votre bébé.

 

 

Premiers examens

Pendant votre séjour en clinique, un pédiatre effectuera sur votre enfant tous les examens nécessaires. Il procédera notamment à une échographie des hanches, qui permet de dépister par ultrasons un éventuel problème de hanches.

Après la naissance, beaucoup de bébés sont atteints d’une jaunisse banale ou "ictère du nouveau-né" qui, dans la quasi-totalité des cas, est totalement bénigne. Toutefois, à partir d’un certain degré, le pédiatre prescrit un traitement par exposition à une lumière spéciale, totalement inoffensive (photothérapie).

Si votre bébé a besoin d’une surveillance ou d’un traitement médical particuliers, il sera parfaitement soigné par nos pédiatres et notre personnel soignant spécialisé. Les infrastructures médico-techniques ultramodernes de nos cliniques assurent une sécurité maximale aux nouveaux-nés.

Allaitement

Nous vous recommandons d'adapter les repas aux besoins de votre enfant. Il ne mettra que peu de temps à trouver son propre rythme d'allaitement, de sommeil et d'éveil. De ce fait, la fréquence et la quantité d'allaitement sont très individuelles.

Allaitez votre enfant 5 à 6 fois en 24 heures, dont généralement une fois la nuit. De cette manière, vous pourrez maintenir votre production de lait à la quantité souhaitée. Selon les besoins, vous pouvez également allaiter plus souvent.

Si votre bébé s'endort pendant la tétée, langez-le. Cela le réveillera et vous pourrez continuer à l'allaiter. Installez-vous dans une position confortable pour vous et votre bébé. Stabilisez votre position avec un coussin d'allaitement ou un coussin normal, afin d'éviter d'avoir mal au cou et au dos.

Pendant les poussées de croissance de votre enfant, en particulier – à l'âge de 2 à 3 semaines, 4 à 6 semaines et 3 à 4 mois), allaitez-le fréquemment pour stimuler la production de lait et l'adapter aux besoins accrus de votre enfant.

La plupart des cliniques – et bien sûr toutes les cliniques Hirslanden – disposent d'une conseillère en allaitement qui vous aide durant votre séjour, mais aussi après votre retour à domicile, en vous montrant ce à quoi vous devez faire attention. Même après votre hospitalisation, la conseillère en allaitement de votre maternité est à votre disposition pour répondre à vos questions et vos incertitudes.

La dépression post-partum

Il n’est pas rare qu’après la naissance de leur bébé, les mères se trouvent au centre d’un bouleversement émotionnel. Elles connaissent une phase au cours de laquelle elles se sentent vides et tristes. Dans le cas de ce qu’on appelle le « baby blues », il s’agit d’un coup de cafard de courte durée, qui apparaît normalement trois jours après la naissance du bébé. Les symptômes caractéristiques sont les suivants: les mères pleurent souvent, ont des variations d’humeur, sont tristes, irritées, épuisées, anxieuses et craignent de ne pas être une bonne mère.

Tous ces sentiments sont normaux au cours des deux semaines qui suivent l’accouchement. Ce déséquilibre psychique et physique est souvent dû aux modifications hormonales qui suivent l’accouchement. Mais les nouvelles circonstances de vie peuvent également être coresponsables du baby blues.

De la compréhension, de l’affection et beaucoup de patience aident la mère à surmonter cette baisse de moral. C’est précisément pendant cette période que l’on devrait demander de l’aide au partenaire, à la famille et aux amis pour effectuer les tâches domestiques et pour s’occuper du bébé.

Si les symptômes du baby blues persistent, il se peut qu’une dépression postnatale apparaisse. La dépression postnatale est beaucoup plus grave que le baby blues. Dans ce cas, il est important de contacter votre médecin. 

 

Gymnastique postnatale

Nos physiothérapeutes vous montreront des exercices ciblés qui vous permettront de retrouver rapidement votre forme physique. Cette gymnastique reconstructive vous aidera à remuscler votre paroi abdominale, à renforcer le plancher pelvien et améliorera votre bien-être physique et psychique. Pendant les six à huit semaines suivant la naissance, veillez à ne pas fatiguer inutilement votre corps.

Hygiène corporelle

Pendant les six premières semaines suivant l'accouchement, accordez une importance particulière à votre hygiène corporelle. Pendant cette période, votre corps est plus sensible aux infections. Changez fréquemment vos serviettes hygiéniques et, à la clinique, utilisez après chaque miction le flacon de rinçage pour votre toilette intime. Cela dure environ de quatre à six semaines avant que les lochies ne se tarissent. Nous vous recommandons également de ne pas prendre de bain durant cette période mais de vous laver seulement sous la douche ou au lavabo.

 

Rooming-in

Les maternités Hirslanden vous donnent la possibilité de garder votre bébé dans votre chambre 24 heures sur 24. De cette façon, vous apprendrez à bien connaître la personnalité de votre enfant et à comprendre ses besoins. Si vous souhaitez vous reposer de temps à autre, le personnel soignant veillera attentivement sur votre enfant à la pouponnière.