L'alimentation pendant la grossesse

La prise de poids est souhaitée pendant neuf mois. Pourtant, de nombreuses femmes enceintes se font du souci à ce sujet.

"Est-ce qu'on le remarque déjà?" Ainsi, les femmes ne se réjouissent de ce ventre de plus en plus rond que lorsqu'elles sont enceintes. Non seulement la prise de poids est maintenant autorisée, mais elle est aussi souhaitée. Finalement, "on est deux, maintenant". Si avant la grossesse, la plupart des femmes (et des hommes) font attention à leur poids, certains blocages intérieurs liés à l'alimentation disparaissent dès le test de grossesse positif. Les pantalons deviennent bientôt trop petits et les envies irrésistibles d'aliments sucrés ou aigres constituent un signe infaillible de la grossesse. Alors on mange ce que l'on veut. Si seulement il n'y avait pas les injonctions des gourous de la diététique et les regards désapprobateurs de certains gynécologues!

 D'après eux, une prise de poids de 10 à 16 kilos pendant la grossesse est normale. Une prise de poids moindre peut provoquer des carences chez le bébé et à l'inverse, une prise de poids trop importante, voire supérieure à 20 kilos pendant les neuf mois, entraîne un risque nettement plus élevé de complications et de certaines maladies comme le diabète gestationnel, les douleurs au dos et l'hypertension. D'une manière générale, plus le poids est faible au début de la grossesse, plus la prise de poids peut être importante.

 Toutefois, certaines femmes enceintes peuvent être déboussolées par les indications concrètes sur une prise de poids autorisée ou à l'inverse non recommandée, ce qu'on peut notamment voir dans les nombreux forums sur Internet. Les déclarations déconcertantes telles que celle-ci ne sont pas rares: "Je suis maintenant dans ma 20e semaine de grossesse et j'ai déjà pris 5,5 kg!" Ce qui est réconfortant, c'est que de nombreuses femmes dans la même situation partagent aussi leur expérience pour se donner mutuellement du courage.

Le fait qu'une grossesse entraîne prise de poids et rondeurs marquées a des raisons naturelles: le bébé pèse déjà 3 à 4 kg au bout de neuf mois. À cela s’ajoutent l'utérus avec près de 1,5 kg, le liquide amniotique avec environ 1 kg et le placenta avec près de 700 g. Les seins sont environ 500 g plus lourds et le volume sanguin augmente d'environ 2 kg. La rétention d'eau dans les tissus (œdèmes) a aussi un impact sur le poids.

Pendant la grossesse, les besoins en quelques vitamines et sels minéraux sont accrus. Pour éviter les carences, vous devriez veiller un apport suffisant en oligo-éléments, notamment les suivants:

  • L’acide folique (on parle aussi de folates) est essentiel au bon développement du système nerveux central de l’enfant. Présent dans: légumes, fruits, germes de céréales, produits complets, fruits oléagineux (noix, etc.), viande et jaune d’œuf.
  • Le calcium est important pour la formation des os et des dents de l’enfant en pleine croissance. Présent dans: lait, yogourt, fromage, séré, etc. et eaux minérales riches en calcium.
  • Un apport suffisant en magnésium peut contribuer à réduire les crampes dans les mollets et l’apparition de contractions précoces. Présent dans: produits complets, fruits oléagineux (noix, etc.), de nombreux légumes, fruits (p. ex. bananes, figues, dattes), baies rouges et chocolat noir.
  • Le fer joue un rôle essentiel dans la formation des globules rouges. Présent dans: viande, poisson, jaune d’œuf, produits complets et légumes.

Préparations à base de multivitamines

La prise de compléments multivitaminés spéciaux pendant la grossesse peut réduire de moitié les risques de malformations congénitales (p. ex. anomalies du tube neural, cardiopathie et fentes palatines). De plus, elle diminue les risques d’avortement et d’accouchement prématuré, ou de carences chez l’enfant.