Le coude

Le coude se compose de trois articulations entourées d'une capsule articulaire commune. Ce nom trouve son origine dans la tubérosité de l'os du cubitus, directement près de l'articulation légèrement décollée lorsque le bras est fléchi.

L'articulation complexe du coude, qui forme la liaison entre l'avant-bras et le bras, peut être étirée et fléchie, mais peut également tourner. L'articulation du coude est guidée par plusieurs ligaments puissants. Le mouvement actif s'effectue principalement avec la musculature du bras, en partie aussi avec celle de l'avant-bras. Aux endroits fortement sollicités, des bourses séreuses aident à limiter la pression et le frottement entre les os, muscles, tendons et la peau.

Légende

1. cubitus
2. radius
3. humérus

Bras du joueur de tennis et coude du golfeur

Dans les cas du "bras du joueur de tennis" (épicondylite) et du "coude du golfeur" (épitrochléite), il s’agit d’une inflammation du coude. Le tendon des muscles responsables de l'extension/la flexion du bras et de la main est concerné. On part du fait que cette inflammation est causée par une sollicitation excessive, consécutive à des mouvements répétés en permanence, comme par exemple au tennis. Le symptôme principal du bras du joueur de tennis est une douleur au niveau de l'extérieur du coude, accentuée lorsque nous serrons le poing, ou que nous redressons le poignet fortement en direction du dos de la main.

Le coude du golfeur, moins fréquent, présente des symptômes similaires, la partie interne du coude étant ici douloureuse.

Un refroidissement constitue une mesure d’aide immédiate, ensuite il faut du temps: d'abord du calme et du ménagement (avec une orthèse/manchette de bras) puis de la physiothérapie avec stretching, musculation mais également exercices d'assouplissement. Si aucune amélioration n'apparaît, un soulagement chirurgical des tendons doit alors être envisagé.

Vous trouverez de plus amples informations dans la pathologie du bras du joueur de tennis et du coude du golfeur.