Calculs rénaux: premiers secours en cas d'urgence

Les calculs rénaux peuvent avoir la taille d'une tête d'épingle et devenir aussi gros qu'une noix. Ils touchent environ 5 % des Suisses une fois dans leur vie. Quels sont les symptômes et que peut-on faire contre les calculs rénaux?

De quoi s'agit-il?

Qu'est-ce qu'un calcul rénal?

Les calculs rénaux, appelés néphrolithiases dans le jargon médical, se forment à partir des constituants de l'urine. Ils peuvent se former dans les reins, les bassinets ou dans l'urètre. Les causes à l'origine de la formation des calculs rénaux sont diverses. Outre la prédisposition génétique, d'autres facteurs jouent également un rôle, comme une transpiration excessive ou une hydratation insuffisante. 

Les hommes sont plus souvent touchés que les femmes par les calculs rénaux. Le risque de récidive en cas de calculs rénaux est relativement élevé: un patient ayant déjà développé des calculs rénaux présente un risque accru d'en développer de nouveaux. 

Apprenez-en davantage sur la pathologie des calculs rénaux.

 

Quels sont les signes?

Comment reconnaître un calcul rénal?

Le type de troubles provoqués par les calculs rénaux varie en fonction de leur localisation et de leur mobilité. Dans le meilleur des cas, les calculs rénaux ne provoquent pas de douleurs et passent inaperçus. Ils sont alors excrétés naturellement dans les urines. S'il s'agit de calculs rénaux de plus grande taille, ils peuvent gêner l'écoulement de l'urine et provoquer des troubles.

Les symptômes suivants peuvent indiquer la présence de calculs rénaux:

  • Douleurs violentes et soudaines, survenant par vagues et pouvant irradier dans la région lombaire, sur le côté du bas-ventre ou dans l'aine et les parties génitales (colique néphrétique).
  • Nausées et vomissements
  • Miction fréquente avec de petites quantités d'urine et un besoin impérieux d'uriner.
  • Douleurs lors de la miction, présence de sang dans les urines
  • Fièvre et frissons 

 

Que faire?

Que faire en cas de calculs rénaux?

Le traitement du calcul rénal dépend fortement de sa taille. Il est conseillé de consulter son médecin de famille afin d'évaluer la taille du calcul et d'évoquer les possibilités de traitement:

Petits calculs rénaux allant jusqu'à 5 mm de diamètre

Dans ce cas, aucun traitement particulier n'est nécessaire. Dans 85 % des cas, il s'agit de calculs rénaux de petite taille, qui pourront être excrétés par les voies naturelles dans les urines. Il est possible de favoriser cette excrétion spontanée en buvant beaucoup et en faisant suffisamment d'exercice.

Calculs rénaux de grande taille de plus de 5 mm de diamètre

Les calculs rénaux de grande taille peuvent être fragmentés par ondes de choc puis excrétés dans les urines. Une petite intervention chirurgicale ou un traitement médicamenteux sont également possibles.