Un nouveau traitement stoppe la dégradation de la vision

Chaque année, plus de 3000 interventions ophtalmologiques sont effectuées à la Clinique des Tilleuls. Depuis 2012, elles ont lieu dans le nouveau centre d’ophtalmologie de la Clinique des Tilleuls équipé d’un bloc opératoire avec des installations médicotechniques ultramodernes et dernier cri. Ce sont principalement des patientes et patients souffrant de cataracte ou de glaucome qui y sont opérés. Dernièrement, l’éventail des interventions s’est élargi : depuis miseptembre 2015, un nouveau centre de traitement pour lutter contre la dégénérescence maculaire humide (traitement par injections dans le corps vitré) a ouvert. Les patientes et patients atteints ont désormais la possibilité de subir les examens préliminaires requis et de bénéficier d’un traitement approprié à proximité de leur domicile et sans perdre de temps. Pour les personnes touchées qui résident dans la région de Bienne, du Seeland et du Jura, cette nouvelle offre thérapeutique constitue un atout de taille, d’autant que le traitement n’est pas effectué en une fois mais que les séances de traitement doivent être répétées.

Des injections dans l’œil

Diagnostiquée précocement, la dégénérescence maculaire humide peut être traitée avec succès, moyennant l’injection de médicaments spécifiques dans le corps vitré de l’œil (injections intravitréennes). Ces substances inhibent la croissance des vaisseaux sanguins pathologiques dans la macula. Dans la plupart des cas, on obtient ainsi une stabilisation de l’acuité visuelle. A la Clinique des Tilleuls, l’intervention se fait en mode ambulatoire, dans une salle d’opération spécifiquement aménagée à cet effet. Grâce à une sédation locale pratiquée au moyen de gouttes ophtalmologiques, elle est quasiment indolore et ne dure que quelques minutes. Du fait que les substances injectées dans le corps vitré se résorbent après un certain temps, les injections répétées à intervalles réguliers sont nécessaires jusqu’à l’assèchement durable de la macula.

Une nouvelle plateforme d’accueil et d’aiguillage pour faire face à l’augmentation massive des flux de patients

Etant donné que les demandes de traitement ophtalmologique par injection intravitréenne sont importantes et qu’il s’agit là d’une thérapie de longue durée, avec des séances généralement espacées de six à huit semaines, la Clinique des Tilleuls s’apprête à faire face à un nombre fortement croissant de patients. Afin de pouvoir effectuer ces 1500 interventions par an, la clinique a fait aménager une plateforme d’accueil moderne, comprenant des espaces d’enregistrement, d’attente et d’examen. Grâce à cela, la clinique sera en mesure de gérer au mieux le flux global de ses patients et de réduire à un minimum les temps d’attente et de traitement.

Les ophtalmologues de la Clinique des Tilleuls se tiennent volontiers à la disposition de toutes les personnes intéressées pour répondre à leurs questions et leur proposer un traitement répondant à leurs besoins.

Vous trouverez de plus amples informations en ligne, sur www.clinique-des-tilleuls.ch.

Informations complémentaires pour les médias : M. Dr Beat Zbinden, médecin agréé auprès de la Clinique des Tilleuls, tél. 079 607 11 59, aujourd’hui 14.10.2015, entre 13 h 00 et 15 h 00. 

La dégénérescence maculaire humide en bref
La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une affection de la rétine fréquemment dé- celée chez les personnes de plus de 70 ans. D’une occurrence estimée à près de 10 %, elle occupe la troisième place parmi les maladies oculaires, après la cataracte et le glaucome. La DMLA affecte progressivement la vision centrale précise et se caractérise par les symptômes suivants : les caractères graphiques apparaissent de plus en plus flous, les lignes semblent déformées et ondulées, la reconnaissance des visages devient difficile. La plupart des personnes concernées souffre d’une DMLA sèche. Au fil des années, voire de plusieurs décennies, cette forme de DMLA provoque une lente dégradation de la vision, laquelle peut évoluer différemment selon les individus. Jusqu’ici, il n’existe pas de traitement efficace avéré pour la DMLA sèche. Une DMLA peut apparaître tout d’abord sous la forme humide. Mais une DMLA sèche peut aussi, dans 10 à 15 % des cas, devenir humide. Ce qui caractérise cette DMLA humide est l’écoulement de fluides à la surface de la rétine, écoulement provenant des vaisseaux sanguins atteints situés sous la rétine.

Médecins agréés de la Clinique des Tilleuls, spécialistes en ophtalmologie :
Dr Rainer Adam / Dr Barbara Frank Dettwiler / Dr Phil Kaeser / Dr Barbara Perren Zimmerli / Dr Peter Trittibach / Dr Maria Wegmann Burns / Dr Beat Zbinden / Dr Doris Zuercher 

Contact pour les médias

Responsable marketing et communication
Bettina Widmer-Renfer
Hirslanden Clinique des Tilleuls
Crêt-des-Fleurs 105
2501 Bienne