Revivre des succès sportifs grâce à une prothèse de hanche

Âgée de 58 ans, Evelyne Janz adore faire du sport. Ressentant des douleurs aiguës pendant une randonnée à skis et en raquettes, elle comprit que son arthrose dans la hanche avait atteint un nouveau degré de gravité. Pour pouvoir continuer à faire du sport, il fallait qu'elle entreprenne quelque chose.
Dans l'article suivant, elle raconte comment, grâce à une nouvelle hanche, elle a pu retrouver son haut niveau sportif et même participer deux fois au marathon "
Patrouille des Glaciers" au cours des quatre années suivantes.

 

Je me considère moi-même comme quelqu’un de sportif et qui aime vaincre les Alpes suisses en toutes saisons. Être active et faire du sport fait partie de mon mode de vie. Sans sport, je ne me sens pas bien.


J'ai été particulièrement frappée en 2012, alors que j'effectuais une randonnée de plusieurs jours à skis et en raquettes avec un groupe dans les montagnes valaisannes. A 3'030 m d’altitude, mon corps a failli me forcer à renoncer. Des douleurs aiguës transformaient chacun des mes pas en véritable torture. Je savais déjà depuis longtemps que je souffrais d'arthrose, mais je ne voulais pas l'accepter. J'étais habituée à toujours bouger. Ma plus grande crainte était de devoir renoncer à cette liberté et à mon mode de vie actif.


Seulement trois semaines plus tard, le Dr Jaques Vallotton, de la Clinique Bois-Cerf à Lausanne, confirmait mes suppositions, diagnostiquant de l'arthrose dans ma hanche droite. Il m'a expliqué que mon cartilage était complètement usé, ce qui était à l'origine des douleurs aiguës que je ressentais vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Même dormir était devenu douloureux. Un traitement sans opération, tel que l'injection de cortisone, ne me serait plus d'aucun secours. Le Dr Jaques Vallotton m'a conseillé une intervention chirurgicale avec implant d'une prothèse de hanche.

künstliches Hüftgelenk

Le déroulement de l'opération


"L'opération pour insérer la
prothèse de hanche s'est déroulée sans problème. Dès que l'anesthésie générale a fait effet, nous avons fait une incision mini-invasive dans la peau. Nous avons tout d'abord enlevé l'extrémité sphérique supérieure du fémur. Ensuite, nous avons préparé le cotyle naturel du bassin en éliminant une couche d'os", m'a expliqué le Dr Vallotton, le chirurgien. Lors de l'étape suivante, le Dr Vallotton a adapté le cotyle artificiel au bassin et préparé la tête du fémur de telle sorte que les composants du fémur de l'articulation artificielle s’intègrent avec une extrême précision. Pour finir, le nouveau cotyle et la tige prothétique terminée par une tête ont été fixés.

Remise en forme avec une prothèse de hanche grâce à la physiothérapie et à une forte motivation

Deux jours après l'intervention chirurgicale, je pouvais déjà prendre appui sur la nouvelle articulation. Au bout de cinq jours, j'ai quitté la clinique avec des béquilles et j'ai tout fait pour retrouver ma forme initiale. Mon objectif était de gravir de nouveau les montagnes. Le Dr Vallotton m'a encouragée: "Le succès d'un remplacement d'articulation dépend également de la forme physique du patient". J'ai pris la rééducation très au sérieux; la physiothérapie a eu lieu aussi bien dans l'eau que sur terre. De plus, je nageais presque tous les jours. Cela m'a aidée à rétablir rapidement ma musculature. L'hiver suivant, je skiais de nouveau. Je pouvais de nouveau faire des randonnées à skis et des descentes à un rythme léger.

patientengeschichte_patrouille_des_glaciers

Mes craintes initiales de ne plus pouvoir faire du sport comme avant et de devoir modifier radicalement mon mode de vie après l'intervention chirurgicale étaient infondées. Deux ans seulement après l'opération, j'ai pu revivre un succès sportif: en 2014, tout comme en 2016, j'ai couru la "Patrouille des Glaciers" d'Arolla à Verbier. Aujourd'hui, je sais que, sans cette opération, ma vie aurait pris un tout autre cours.

Interlocuteur:
Le Dr Jaques Vallotton est médecin spécialiste en chirurgie orthopédique et traumatologie de l'appareil locomoteur et médecin accrédité à la Clinique Bois-Cerf à Lausanne.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-