Diagnostic

Lorsque des problèmes d’origine cardiaque sont décelés, le cardiologue dispose de plusieurs techniques afin de poser un diagnostic:

L’ECG DE REPOS ET LES ENREGISTREMENTS HOLTER / R TEST

L’électrocardiogramme au repos est un test qui mesure l’activité électrique du coeur. L’ECG au repos est un test simple, rapide et indolore qui permet de dépister certaines conditions cardiaques telles que l’hypertrophie du coeur, l’ischémie, l’infarctus du myocarde, les séquelles d'infarctus ou encore les troubles du rythme cardiaque. Le test dure environ 5 minutes et aucune préparation n’est nécessaire.

Le test de Holter est un enregistrement continu et non-invasif d’électrocardiogramme pendant 24 heures ou plus. Habituellement, il est utilisé pour diagnostiquer les anomalies du rythme cardiaque que l’on ne distingue pas lors d’un ECG au repos ou à l’effort.

Ergométrie

La simple ergométrie consiste en un test d’effort sur un tapis roulant ou sur un vélo. C’est un ECG à l’effort prolongé qui évalue votre tolérance fonctionnelle et recherche une possible atteinte des coronaires.

Échographie cardiaque

L’échographie cardiaque représente «l’oeil du cardiologue». Elle pose efficacement et sans nuisance des diagnostics précis qui améliorent très significativement la qualité des traitements qui pourront être prodigués. Avec cette technique, votre cardiologue visualise des structures cardiaques sur des images en deux dimensions (échographie bidimensionnelle), voire en trois dimensions (échographie tridimensionnelle).
 

Il est aussi possible d’étudier précisément des déplacements de structures cardiaques au cours du temps (échographie «M-mode»), des déplacements du flux sanguin dans les cavités (Doppler couleur, Doppler pulsé, Doppler continu) ou des mouvements à l’intérieur même du muscle cardiaque (Doppler tissulaire).

échocardiographie de stress à l'effort

Pendant que vous effectuez un effort sur un vélo particulier, le cardiologue observe votre coeur au moyen de l’échocardiographie. Cet examen améliore très significativement la performance diagnostique du test.

échocardiographie avec stress pharmacologique

Avec cette technique, il est possible d’utiliser des médicaments appropriés pour accélérer votre fréquence cardiaque si vous ne pouvez pas effectuer d’efforts de marche.

échographie transoesophagienne

Les images échographiques sont obtenues après avoir introduit une sonde de petit diamètre dans l’œsophage.

échographie avec test aux microbulles

Des produits de contraste échographiques sont utilisés pour détecter de discrets défauts d’étanchéité entre le coeur droit et le coeur gauche; ou pour étudier l’irrigation du muscle cardiaque.

Scintigraphie cardiaque

Cet examen de médecine nucléaire utilise des radiotraceurs. Il étudie la perfusion du myocarde (muscle cardiaque) ainsi que la fonction ventriculaire. L’investigation consiste à injecter, par voie intraveineuse, une faible dose d’un isotope radioactif couplé à une molécule se fixant sur les cellules du myocarde, puis à capter des images à l’aide d’appareils spécifiques.


Elle est réalisée en deux phases, l’une au repos et l’autre après un test d’effort en présence du cardiologue.

Le scanner (CT) cardiaque et coronaire

Le scanner est utilisé pour effectuer l’imagerie volumique du coeur et des vaisseaux le concernant. Cette technique acquiert de manière précise un grand nombre d'informations, en particulier avec la synchronisation de l'ECG qui reconstitue une image nette du coeur en 3D.

 

Pour obtenir ce résultat, il est nécessaire d’injecter un produit de contraste par voie intraveineuse. Cet examen est particulièrement utile pour l’exploration non invasive des artères coronaires.

 

IRM cardiaque

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une excellente méthode pour les investigations morphologiques et fonctionnelles du coeur (myocarde, valves et gros vaisseaux).

 

L’IRM est donc un outil idéal pour faire le bilan d’angine de poitrine, d’infarctus du myocarde ou de maladies cardiaques plus complexes. Il s’agit d’une méthode peu invasive qui ne nécessite ni l'utilisation de produits de contraste iodés ni de rayons X.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-