L'échelle suisse de tri aux urgences de la Clinique La Colline

14.12.2015 Archives Newsletters - Hirslanden Clinique La Colline

Lorsqu’un patient arrive aux urgences, une infirmière l’accueille et analyse ses besoins de santé afin de définir le degré d’urgence de prise en charge médicale et de l’orienter dans le délai requis.

Au Centre d'urgences de la Colline, l’Echelle Suisse de Tri® est utilisée depuis quelques années et permet de catégoriser les patients en 4 degrés d’urgences*. Elle est utilisée en routine par les infirmières d’accueil et de tri (« IAT ») qui ont toutes reçu une formation spécifique à l’utilisation de cet outil pour une prise en charge optimale des patients. Au Centre d'urgences de la Colline, l’Echelle Suisse de Tri® est utilisée depuis quelques années et permet de catégoriser les patients en 4 degrés d’urgences*. Elle est utilisée en routine par les infirmières d’accueil et de tri (« IAT ») qui ont toutes reçu une formation spécifique à l’utilisation de cet outil pour une prise en charge optimale des patients.

 

Récemment le Groupe Suisse de Tri qui regroupe des professionnels (infirmiers et médecins) de plus de 20 centres de Suisse, de France et de Belgique a été accueilli à la Clinique la Colline pour une séance de travail qui s’est conclue par une visite du Centre d'urgences de la clinique.

 

« Garantir une prise en charge efficace de nos patients afin de les soigner dans les meilleurs délais est notre priorité », relève Ana Miguel Prieto, Infirmière responsable du Centre d'urgences de la Clinique la Colline.  « L’Echelle Suisse De Tri® nous a permis d’optimiser cette prise en charge, afin de nous assurer que le bon patient, soit traité avec les bons soins au bon moment et au bon endroit ».

 

Plus de 10'500 patients sont admis annuellement au Centre d'urgences de la Colline. Le temps d’attente moyen relevé par le Réseau Urgences Genève est en moyenne de 33 minutes. La gestion des flux est donc un élément déterminant du bon fonctionnement du Centre.

 

Genèse d’une échelle genevoise qui devient Suisse

 

Josette Simon, Infirmière spécialiste clinique en soins d’urgence au service des urgences des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) nous raconte la création de cette échelle dont la genèse remonte aux années 90 :

 

« En 1987, nous avons dédié une infirmière à l’accueil des urgences et avons réalisé la nécessité d’avoir une démarche commune au sein de l’équipe pour catégoriser les patients en degrés de gravité ; nous avons recensé les motifs de consultation de nos patients et en s’inspirant des autres échelles internationales, nous avons créé notre propre échelle composée de 4 degrés

d’urgence* »  

 

Plusieurs études de validation ont montré la nécessité de standardiser et normaliser le processus de tri. Un référentiel de tri déclinant les 98 motifs de consultation aide les professionnels à déterminer le degré d’urgence. Dès 2009, l’échelle genevoise a été adoptée par le CHUV, les hôpitaux fribourgeois et tessinois. L’échelle Suisse de Tri® était née.  

 

Depuis, la marque a été déposée afin d’en protéger principalement la propriété intellectuelle « métier » et garantir un sérieux dans l’application de ses normes de triage par les établissements qui l’utilisent. Reconnue par la Société Suisse de Médecine d’Urgence et de Sauvetage, elle est aujourd’hui utilisée dans les trois langues nationales à travers la Suisse et dans certains services d’urgence de France voisine et de Belgique.

 

L’importance du référent médical

 

Chaque centre qui utilise l’Echelle Suisse de Tri® a un référent infirmier et un référent médical.


« Une validation médicale est nécessaire. Il est primordial d’utiliser un langage commun », précise le Pr Olivier Rutschmann, médecin référent de l’Echelle Suisse de Tri® et médecin adjoint agrégé au service des urgences des HUG. « Très structurant et rassurant pour les équipes, cet outil est sécurisant pour les patients qui comprennent que leur prise en charge est faite de façon professionnelle et compétente.»

 


Les Dr Claire Rivara et Dr Ahmed Elamly sont les référents médicaux au Centre d'urgences de la Colline. Ils concluent :


« Cette échelle nous permet de dialoguer entre les différents centre d’urgences à Genève. L’expérience et les normes de triage communes nous permettent d’évoluer et de partager nos expériences entre structures, ce qui est très positif pour notre métier. Le Centre d'urgences de la Colline qui n’a que 3 ans de vie ne peut que bénéficier de cette expérience ».

 

Imagede
Réunion utilisateurs TRI
Centre d'urgences
Box urgences

En résumé

*L’Echelle Suisse de Tri® a 4 degrés d’urgences :

 

  • Degré 1. Urgence vitale qui nécessite une prise en charge médicale immédiate
  • Degré 2. Situation urgente, délai de prise en charge médicale : 20 minutes
  • Degré 3. Situation semi-urgente, délai de prise en charge : 120 minutes
  • Degré 4. Situation non urgente. Etat de santé jugé stable et ne nécessitant pas de soins en urgence
     

Le saviez-vous?

  • Plus de 10'500 patients sont admis annuellement au service des urgences de la Colline

 

  • Le temps d’attente moyen selon le RUG (Réseau d’Urgence Genevois) est de 33 minutes aux urgences de la Colline

 

  • Il existe une application qui vous permet en temps réel de vous renseigner sur le temps d’attente des services d’urgences de Genève (RUG)

 

  • Les australiens précurseurs ont établi une échelle de tri en 1993, suivi par le Royaume-Uni, le Canada, la France, la Suisse et les Etats-Unis.
     
Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-