Médecine de la tête et neurologie

 

La médecine de la tête inclut le diagnostic et le traitement des maladies du cerveau, du système nerveux, des vaisseaux sanguins cérébraux, des yeux et des oreilles. Des spécialistes en neurologie, neurochirurgie, neuroradiologie et oncologie, de même que des spécialistes des maladies du système oto-rhino-laryngologique (ORL), de la chirurgie reconstructive et esthétique et des yeux collaborent étroitement et de façon interdisciplinaire.

 

La neuromédecine se concentre sur le diagnostic et le traitement opérationnel des maladies, des blessures et des malformations de l’ensemble du système nerveux. La gamme des prestations de neuromédecine du centre de neurochirurgie de la Klinik Im Park inclut le traitement des tumeurs cérébrales ou de la moelle épinière, le traitement des hémorragies cérébrales et des hernies discales, du rétrécissement du canal rachidien, des instabilités, des blessures, des infections, des tumeurs et des malformations congénitales de la colonne vertébrale. Les nerfs du visage, des mains ou des jambes sont également traités dans le centre de neurochirurgie.

Centres et Instituts

Centre de chirurgie maxillo-faciale

Seestrasse 247
8038 Zürich
T +41 44 485 44 33
F +41 44 485 44 30
E-Mail

faceclinic

Bellariastrasse 38
8038 Zürich
T +41 44 209 20 85
E-Mail

Spécialités

Chirurgie orale et maxillo-faciale

La chirurgie orale et maxillo-faciale est une discipline spécialisée dans le diagnostic et le traitement des maladies, des malformations et des lésions traumatiques du visage.

 

 

En font partie notamment les:

  • malpositions maxillaires
  • malformations faciales congénitales (maladie de Crouzon, maladie d'Apert, syndrome de Treacher Collins, dysostose otomandibulaire)
  • blessures du visage et de la base du crâne et leurs séquelles
    tumeurs de la tête et du cou
  • fentes labio-palatines et leurs séquelles
  • pathologies de l'articulation mandibulaire
    conséquences de pertes de dents, implants reconstructifs
  • problèmes de chirurgie orale: dents disloquées, affections de la muqueuse buccale et kystes odontogènes
  • tumeurs osseuses et modifications osseuses de type tumoral au niveau du crâne facial


La formation de médecin spécialiste de chirurgie orale et maxillo-faciale est réservée aux candidats possédant une double qualification, c'est-à-dire diplômés aussi bien en médecine dentaire qu'en médecine humaine. La formation proprement dite est comparable à celles de toutes les disciplines spécialisées de chirurgie, soit deux ans de chirurgie générale et quatre ans de spécialisation, dont trois mois d'anesthésiologie.

 

Dans le groupe Hirslanden, la spécialité de chirurgie orale et maxillo-faciale est exercée par des médecins en pratique indépendante disposant de lits privés dans les cliniques. En outre, certaines cliniques possèdent des centres (cfc Hirslanden, Centre de chirurgie maxillo-faciale) dédiés essentiellement au traitement de problèmes complexes qui requièrent souvent une collaboration interdisciplinaire avec d'autres spécialistes.

Neurochirurgie

La neurochirurgie s’occupe plus particulièrement du diagnostic et du traitement de maladies et de lésions de l’ensemble du système nerveux. Le neurochirurgien travaille en étroite collaboration avec le neurologue.

 

Parmi ses tâches comptent les interventions telles que l’enlèvement de tumeurs du cerveau ou de la moelle épinière, le traitement d’hémorragies cérébrales ou de hernies discales. Il est également le spécialiste compétent s’il s’agit de traiter par voie opératoire des nerfs de la face, des mains ou des jambes.

 

Le neurochirurgien maîtrise les techniques chirurgicales spéciales nécessaires pour les interventions sur le système nerveux. Notamment lors d’opérations de tumeurs au cerveau, il importe de ne pas endommager le tissu cérébral sain environnant. On utilise donc en neurochirurgie des techniques ultramodernes de systèmes de navigation assistés par ordinateur, permettant une extrême précision.

 

Le système CyberKnife ouvre de nouvelles possibilités pour le traitement des tumeurs bénignes et de certaines tumeurs malignes du cerveau ainsi que de malformations des vaisseaux sanguins cérébraux, sans avoir à ouvrir le crâne.

Neurologie

La neurologie est la science du système nerveux - comprenant le cerveau, la moelle épinière et le système nerveux périphérique - ainsi que de la musculature du corps humain.

 

Le neurologue connaît toutes les malformations, maladies et dysfonctionnements du système nerveux et musculaire. Cela englobe par exemple la migraine, l’épilepsie, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson ainsi que les troubles chroniques du sommeil et de la motricité.

 

Le neurologue a été spécialement formé aux diverses techniques d’examen utilisées pour le diagnostic de telles maladies. Il peut par exemple mesurer les courants électriques du cerveau ou prélever et faire analyser le liquide rachidien.

 

Pour le traitement des maladies, le neurologue prescrit des médicaments à ses patients. Les interventions chirurgicales sont pratiquées par son confrère, le neurochirurgien.

Médecine dentaire

La médecine dentaire s'occupe des maladies des dents, de la bouche et de la mâchoire.

 

Le dentiste connaît diverses méthodes pour réparer les dents malades ou remplacer les dents qui manquent. Il sait quels matériaux utiliser et en connaît les effets sur l'organisme. Il traite en outre les malpositions des dents et des mâchoires. Il enseigne également à ses patients comment soigner leurs dents et leurs gencives afin d'éviter les caries et des maladies telles que les inflammations de la gencive.

 

Sur le plan chirurgical, le dentiste coopère souvent avec le chirurgien maxillo-facial, notamment lorsqu'il s'agit de corriger une malformation ou les conséquences d'un accident au niveau de la cavité buccale et des dents. Le dentiste peut suivre une formation supplémentaire de spécialiste en chirurgie maxillo-faciale.

Ophthalmologie

Le spécialiste en ophtalmologie est le spécialiste des yeux. Il connaît la composition et la fonction précises des diverses structures de l’œil et autour de l’œil. Il s’occupe de toutes les lésions et maladies de l’œil, des paupières et de la musculature assurant les mouvements des yeux. Les maladies oculaires les plus connues sont la cataracte, le glaucome ainsi que le strabisme (le fait de loucher).

 

Pour l’examen des yeux, l’oculiste emploie des appareils spéciaux permettant entre autres de déterminer l’acuité visuelle du patient ou la pression intérieure de l’œil. Les résultats des examens permettent à l’ophtalmologue d’établir un diagnostic et de choisir une méthode de traitement. Il montre au patient comment cette dernière doit être appliquée.

 

S’il a suivi une formation supplémentaire en ophtalmochirurgie, l’oculiste peut également pratiquer certaines opérations des yeux, telles que la transplantation de la cornée ou le remplacement du cristallin. Dans le domaine de la chirurgie oculaire, on utilise aujourd’hui des méthodes d’opération ultramodernes telles que les techniques au laser et la microchirurgie, permettant une intervention précise et en douceur. En collaboration avec l’oto-rhino-laryngologiste, l’oculiste procède par ailleurs à des interventions complexes sur les conduits lacrymaux.

ORL-Oto-rhino-laryngologie

Le spécialiste ORL est le médecin de la gorge, du nez et des oreilles. Sa spécialité englobe l'ensemble des structures et organes de la tête et du cou, à l'exception du cerveau et des yeux.

 

Il est l’expert de toutes les maladies de ces organes et des diverses méthodes d’examen qui permettent d’établir un diagnostic précis. Le médecin ORL examine l’ouïe, le sens de l’équilibre, l’odorat et le goût. Pour le traitement des maladies, il dispose de divers médicaments dont il connaît l’utilité et les risques.

 

Le médecin ORL peut en outre traiter par diverses méthodes opératoires des maladies telles que la malentendance, le ronflement ou les polypes dans le nez. La microchirurgie ainsi que d’autres nouveaux auxiliaires techniques lui permettent de remplacer en cas de besoin les osselets de l’oreille moyenne par des implants ou de reconstruire un tympan perforé.

Neuroradiologie diagnostique

Le champ d’application de la neuroradiologie comprend le diagnostic et la thérapie des maladies et des altérations du système nerveux central - avec le cerveau et la moelle épinière- et de ses gaines, enveloppes et structures avoisinantes.

 

Avec ses techniques d’investigation radiologique, la neuroradiologie complète les disciplines apparentées comme la neurochirurgie, la neurologie, la psychiatrie, l’orthopédie et la médecine interne: elle leur apporte son aide et ses suggestions tant pour le diagnostic que pour le traitement. Elle peut aussi seconder d’autres disciplines comme l’ORL, la chirurgie maxillaire et l’ophtalmologie en cas de diagnostics particulièrement délicats.

Radiologie

En radiologie, on a recours à des procédés externes pour obtenir des images des organes de notre corps. L’exemple le plus connu est certainement le cliché radiographique obtenu par l’emploi de rayons X.

 

Toutefois, le radiologue n'est pas seulement le spécialiste de la radiographie, mais aussi de méthodes d'examen plus récentes telles que la sonographie, la tomodensitométrie (CT) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Ces examens sont fréquemment utilisés pour visualiser la localisation et la taille précises d’une lésion, d’une tumeur ou d’une hémorragie. Notamment pour les maladies dans le domaine du cerveau, de la moelle épinière ou des organes intérieurs, ces méthodes sont souvent appliquées. Le radiologue a pour tâche d’interpréter les résultats de ces examens.

 

Il utilise également certaines de ces méthodes en combinaison avec des médicaments spéciaux, afin d’obtenir une meilleure image de l'organe. Il sait juger dans quels cas il convient d’employer ces substances appelées produits de contraste, connaît leurs effets et les problèmes susceptibles d’apparaître lors de leur application.

Anesthésiologie

L’anesthésiologie est la science de l’insensibilisation à la douleur, de l’anesthésie et de la réanimation. L’anesthésiste a surtout un rôle important à jouer dans le contexte d’une opération chirurgicale.

 

Avant une intervention, il discute avec le patient tous les aspects importants, lui demandant par exemple quels médicaments il prend régulièrement ou comment se sont passées les anesthésies antérieures. Il sélectionne ensuite les médicaments appropriés pour l’opération prévue et les administre au patient. Pendant l’opération, il surveille à l’aide de divers appareils l’activité cardiaque, circulatoire et pulmonaire du patient. Après l’opération, il continue à observer son état et intervient en cas de problème.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-