Viscérale, thoracique, urologie

 

La chirurgie viscérale inclut les opérations des organes de l’abdomen, y compris du tube digestif, du foie et du pancréas.

 

La chirurgie thoracique inclut la chirurgie des poumons, des voies respiratoires et de la cage thoracique. Les interventions chirurgicales dans le domaine des viscères et du thorax sont souvent des interventions complexes dans des cas de maladies graves. Les interventions chirurgicales complexes ainsi que les techniques minimales invasives nécessitent une grande expérience et une pratique courante de la part des chirurgiens et de toute l’équipe médicale impliquée. La Klinik Im Park garantit un très bon niveau de traitement par une équipe de médecins interdisciplinaires très expérimentés.

 

L’urologie est la science de la structure, de la fonction et des maladies des organes urinaires et des organes reproducteurs masculins. L’urologue connaît les maladies de ces organes et sait quelles maladies d’autres organes peuvent avoir un impact sur les organes urinaires ou reproducteurs. Il s’agit ici avant tout de maladies de la prostate et de la vessie, ainsi que de calculs rénaux.

Centres et Instituts

Allgemeine Chirurgie und Viszeralchirurgie

Prof. Dr. med. Jan Schmidt
Kappelistrasse 7
8002 Zürich

T +41 44 208 20 50
F +41 44 208 20 52

E-Mail

Centre d'urologie

Seestrasse 220
8027 Zürich
T +41 44 209 21 11
F +41 44 209 20 11

Centre de gastroentérologie et hépatologie

Seestrasse 90
8002 Zürich
T +41 44 201 77 50
F +41 44 201 67 10

Centre de Pneumologie Im Park

Kappelistrasse 7
8002 Zürich

T +41 44 283 90 30
F +41 44 283 90 31
E-Mail

Chirurgisches Zentrum Zürich

Localité Klinik Hirslanden
Witellikerstrasse 40 
8032 Zürich

Carte et directions

 

Localité Klinik Im Park

Kappelistrasse 7
8002 Zürich

Carte et directions

 

T +41 44 387 37 00

Spécialités

Chirurgie thoracique

La chirurgie thoracique générale est spécialisée dans les maladies et traumatismes de la paroi thoracique et de tous les organes à l’intérieur de la cage thoracique, à l’exception du cœur et de l’aorte.

 

Les domaines du chirurgien thoracique sont le diagnostic et le traitement chirurgical des maladies des poumons, de la cage thoracique et du médiastin. Celles-ci comprennent notamment le cancer et les métastases pulmonaires, les maladies de la plèvre (p. ex. le mésothéliome pleural), les difformités thoraciques (p. ex. le thorax en entonnoir) et la transplantation pulmonaire.

 

Grâce aux perfectionnements constants que connaît cette discipline, le chirurgien thoracique dispose aujourd’hui de techniques modernes comme la chirurgie thoracique mini-invasive («chirurgie par le trou de serrure»), la chirurgie conservatrice (p. ex. lobectomie avec bronchoplastie) et la chirurgie laser.

 

Les principales indications de la chirurgie thoracique sont:

  • les tumeurs pulmonaires et médiastinales
  • l’emphysème pulmonaire (poumon dilaté)
  • la greffe pulmonaire
  • les malformations thoraciques (thorax en carène, en entonnoir)

Chirurgien viscéral

Les viscères sont les entrailles de notre corps. La chirurgie viscérale est un domaine spécialisé de la chirurgie. Elle porte sur les maladies et malformations des viscères - ainsi que de la glande mammaire - pouvant être traitées par une opération.

 

Le chirurgien viscéral travaille souvent en étroite collaboration avec le gastroentérologue. Ainsi, si ce dernier constate la présence de calculs biliaires chez son patient, le chirurgien viscéral enlèvera ces calculs par opération. Il opère également dans le cas de tumeurs de l’estomac ou de l’intestin, et c’est lui qui se charge de traiter les hémorroïdes. Pour les diverses interventions, la plupart du temps effectuées au moyen d’une laparoscopie, il applique également des techniques modernes au laser.

 

Après une intervention, le spécialiste en chirurgie viscérale continue à suivre le patient jusqu’à la fin du processus de guérison.

Gastroentérologie

Le domaine du gastroentérologue englobe l’œsophage, l’estomac et le tractus intestinal de l’homme, de même que le foie avec la vésicule biliaire et le pancréas.

 

Ce spécialiste doit notamment très bien connaître les diverses méthodes d’examen applicables pour ces organes. On peut par exemple examiner l’œsophage, l’estomac et l’intestin par endoscopie. A cet effet, on introduit par exemple dans l'estomac, en passant par l’œsophage, un tube muni d’une petite caméra à l’extrémité. Les images de cette caméra sont ensuite transmises à un écran. Le médecin analyse ces images et établit le diagnostic correspondant. Il fait de même pour des images du foie, réalisées par exemple par sonographie.

 

Pour le traitement des maladies, le gastroentérologue choisit le médicament approprié ou décide d’une opération. Pour les interventions chirurgicales, il coopère étroitement avec le chirurgien viscéral. Il conseille également les patients, par exemple en ce qui concerne leur alimentation future.

Pneumologie

La pneumologie est la science spécialisée des voies respiratoires. Elle porte sur la structure et la fonction des poumons et des organes aérifères, tels que les bronches ou la trachée.

 

Le pneumologue maîtrise divers examens spéciaux. Il peut par exemple pratiquer une endoscopie des voies respiratoires afin de déterminer la cause d’un trouble respiratoire ou de prélever des échantillons des tissus. Il peut également effectuer un test de la fonction pulmonaire ou ordonner une radiographie du poumon.

 

Un aspect important de son travail est le traitement médicamenteux de l’asthme. Il prescrit les médicaments appropriés et en explique l’utilisation correcte au patient. Il conseille également les asthmatiques sur les moyens de se protéger contre une crise.

 

Pour le traitement opératoire de maladies pulmonaires, le pneumologue coopère avec le spécialiste en chirurgie thoracique et vasculaire. On peut ainsi de nos jours éliminer par chirurgie au laser des constrictions des voies respiratoires résultant d’une tumeur, ou poser des prothèses (stents) dans les voies respiratoires afin de les maintenir ouvertes.

 

Le pneumologue coopère en outre souvent avec le spécialiste en allergologie.

Urologie

L’urologie est la science de la structure, de la fonction et des maladies des organes urinaires et des organes reproducteurs masculins.

 

L’urologue connaît les maladies de ces organes et sait quelles maladies d’autres organes peuvent avoir un impact sur les organes urinaires ou reproducteurs. Il s’agit ici avant tout de maladies de la prostate et de la vessie, ainsi que de calculs rénaux. Pour le diagnostic des maladies urologiques, on utilise diverses méthodes spécialisées, telles que l’analyse de l’urine, la sonographie, la tomodensitométrie (CT) ou l’imagerie par résonance magnétique (IRM).

 

Pour le traitement, le spécialiste dispose de divers médicaments. En cas de besoin, il pratiquera également une opération, par exemple la lithotripsie (destruction des calculs) ou l’ablation d’une prostate agrandie par le biais de l’urètre.

Radiologie

En radiologie, on a recours à des procédés externes pour obtenir des images des organes de notre corps. L’exemple le plus connu est certainement le cliché radiographique obtenu par l’emploi de rayons X.

 

Toutefois, le radiologue n'est pas seulement le spécialiste de la radiographie, mais aussi de méthodes d'examen plus récentes telles que la sonographie, la tomodensitométrie (CT) et l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Ces examens sont fréquemment utilisés pour visualiser la localisation et la taille précises d’une lésion, d’une tumeur ou d’une hémorragie. Notamment pour les maladies dans le domaine du cerveau, de la moelle épinière ou des organes intérieurs, ces méthodes sont souvent appliquées. Le radiologue a pour tâche d’interpréter les résultats de ces examens.

 

Il utilise également certaines de ces méthodes en combinaison avec des médicaments spéciaux, afin d’obtenir une meilleure image de l'organe. Il sait juger dans quels cas il convient d’employer ces substances appelées produits de contraste, connaît leurs effets et les problèmes susceptibles d’apparaître lors de leur application.

Anesthésiologie

L’anesthésiologie est la science de l’insensibilisation à la douleur, de l’anesthésie et de la réanimation. L’anesthésiste a surtout un rôle important à jouer dans le contexte d’une opération chirurgicale.

 

Avant une intervention, il discute avec le patient tous les aspects importants, lui demandant par exemple quels médicaments il prend régulièrement ou comment se sont passées les anesthésies antérieures. Il sélectionne ensuite les médicaments appropriés pour l’opération prévue et les administre au patient. Pendant l’opération, il surveille à l’aide de divers appareils l’activité cardiaque, circulatoire et pulmonaire du patient. Après l’opération, il continue à observer son état et intervient en cas de problème.

Médecine intensive

La médecine intensive entre en jeu dans le cas d’une défaillance de fonctions essentielles de l’organisme en raison d’une maladie, d’une opération ou d’un accident. Il peut s’agir de l’activité cardiaque ou respiratoire, du fonctionnement normal du foie, des reins ou du cerveau.

 

Le spécialiste en médecine intensive maîtrise toutes les mesures importantes pour la réanimation d’un patient et le rétablissement du fonctionnement normal des organes. Il connaît bien les médicaments et appareils nécessaires à cet effet, tels que le respirateur ou le défibrillateur servant à remédier à une défaillance du myocarde.

 

Le spécialiste en médecine intensive assume une tâche particulière dans le domaine des greffes d'organes. Il constate la mort cérébrale du donneur et suit le transplanté après l’opération aussi longtemps que nécessaire.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-