Échographie

Lors de l'échographie, des ultrasons sont envoyés dans le corps, où les parties molles renvoient le signal avec une intensité différente, produisant ainsi une image d'ultrasons, appelée échographie. Contrairement aux rayons X, les ultrasons sont inoffensifs. Ces examens par ultrasons indolores peuvent de ce fait également être utilisés chez les enfants et les femmes enceintes sans le moindre problème.

 

L'échographie convient à l'examen de presque tous les organes. Elle est le plus souvent utilisée pour des examens des organes abdominaux, de la thyroïde, des ganglions lymphatiques, de la poitrine féminine et des tendons de l'appareil locomoteur. Elle fournit en outre des informations importantes pour le dépistage et le suivi du cancer. L'échographie peut indiquer simplement et de manière sûre l'endroit ciblé des ponctions par aiguille lors de diagnostics (prélèvement de tissu) et des ponctions thérapeutiques (injection d'antalgiques). Grâce à l'échographie doppler, des rétrécissements ou occlusions de vaisseaux peuvent également être détectés.

 

Un gel spécial est appliqué avant l'examen échographique. Il sert à ce que les ultrasons ne soient pas renvoyés par la couche d'air située entre la peau et l'appareil d'examen, mais pénètrent dans les tissus.

 

Questions fréquentes relatives à l'examen

ÉCHOGRAPHIE ABDOMINALE

L'échographie abdominale sert à examiner les gros vaisseaux sanguins – l'aorte abdominale et la veine cave – et des organes qui se trouvent entre le diaphragme et le plancher pelvien (périnée): par exemple le foie, la vésicule biliaire, les reins, le pancréas ou la vessie. Les modifications pathologiques telles que des kystes, des calculs ou des grosseurs sont associées à des modifications visibles par leurs dimensions ou leurs structures et peuvent être visualisées par une échographie abdominale.

ÉCHOGRAPHIE DES SEINS CHEZ LA FEMME

L'échographie mammaire est utilisée en complément d'une mammographie. Chez les femmes de moins de 40 ans, il s'agit d'une méthode établie pour clarifier des résultats d'examen des seins. Elle fournit davantage d'informations diagnostiques que le recours exclusif à la mammographie et à l'évaluation clinique. Elle permet de faire la distinction entre des masses de nature kystique et solide dans le sein. Les masses solides sont ensuite classées comme bénignes, probablement bénignes, suspectes et hautement suspectes. Ce qui compte alors, ce sont entre autres les structures des bords.

ÉCHOGRAPHIE DE L'APPAREIL LOCOMOTEUR

Dans le cadre de l'imagerie de l'appareil locomoteur, l'échographie apporte des éléments importants à la radiographie classique. Son caractère indolore et l'absence de rayons nocifs comptent parmi ses avantages. De plus, elle peut fournir des représentations dynamiques multidimensionnelles. Elle est souvent utilisée en cas de douleurs dans l'épaule. Grâce à elle, on peut repérer des calcifications des tendons et des articulations lors de goutte et de polyarthrite rhumatoïde. L'échographie permet également de visualiser des accumulations de liquide et des déchirures musculaires.

DOPPLER DES VAISSEAUX (ARTÈRES ET VEINES)

Aujourd'hui, l'échographie doppler (ou écho-doppler) est un examen de routine dans le diagnostic des maladies vasculaires. Elle permet de vérifier la vitesse de circulation du sang dans les artères et dans les veines. On peut ainsi découvrir des rétrécissements et des dilatations pathologiques des vaisseaux. La méthode est basée sur un effet découvert au 19e siècle par le physicien Christian Doppler. Il apparaît également en présence d'ondes ultrasonores, lorsqu'elles sont en partie réfléchies par des globules sanguins en mouvement. Elles sont alors plus aiguës ou plus graves selon que le sang se rapproche ou s'éloigne de la sonde. Cette méthode ne permet pas uniquement de repérer des thromboses. L'écho-doppler joue également un rôle important en obstétrique: il permet d'entendre les battements du cœur de l'enfant.

ÉCHOGRAPHIE DE LA THYROÏDE

L'échographie de la thyroïde sert à évaluer sa taille, sa forme et son état. Elle permet souvent aussi de bien repérer des inflammations aiguës et de tirer des conclusions sur un goitre ou sur d'autres modifications telles que des kystes ou des nodules. Le caractère bénin ou malin d'un certain nodule de la thyroïde dépend entre autres de la vitesse à laquelle il évolue. Dans ce cas, il est judicieux de réaliser des examens à quelques mois d'intervalle pour suivre l'évolution du nodule. On déplace la sonde sur la peau et on l'incline de différentes façons de manière à pouvoir étudier la thyroïde sous différents angles, ce qui va alors permettre une mesure correcte de ses deux lobes.

BIOPSIES GUIDÉES PAR ÉCHOGRAPHIE

Un prélèvement de tissu (biopsie) s'impose quand le médecin a repéré une situation suspecte qui doit être examinée de manière approfondie par un échantillon de tissu. Après une anesthésie locale, on introduit généralement une aiguille par une petite incision de la peau et on la dirige à l'endroit exact où le prélèvement doit être fait. Cette petite intervention est guidée et contrôlée par échographie afin que la biopsie soit réalisée dans la zone critique de l'organe.

Questions relatives à l'examen

Qu'est-ce qu'une échographie?

L'échographie fournit des images de l'intérieur du corps. Aucun rayon nocif n'est utilisé pour cet examen. Il est indolore et dure de 15 à 30 minutes. Les parties molles renvoient le signal avec une intensité différente, produisant ainsi une image d'ultrasons, appelée échographie. L’échographie permet d'examiner les organes abdominaux, la thyroïde, les ganglions lymphatiques, les seins chez la femme, et de détecter précocement les cancers.

 

 

Comment puis-je me préparer à l'examen?

Aucune préparation n'est nécessaire pour une échographie des parties molles ou des articulations. Dans le cas d'une échographie abdominale ou de la vessie/prostate, il est important de boire beaucoup la veille de l'examen. On vous demandera de vous présenter à l'examen, qui a généralement lieu le matin, à jeun et la vessie pleine. Les restes de nourriture présents dans le tractus gastro-intestinal compliquent l'examen et en limitent la valeur diagnostique.

 

 

Faut-il un suivi?

Non.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-