Médecine nucléaire

La médecine nucléaire utilise des substances radioactives pour représenter des fonctions corporelles du corps humain et détecter ou traiter des maladies. Les examens et les traitements utilisant les techniques de la médecine nucléaire sont non invasifs et généralement indolores. En fonction de la procédure, le principe actif, ou produit radiopharmaceutique, est avalé, inhalé ou injecté avec une seringue. Il se désintègre à l'intérieur de l'organisme et émet alors des rayons radioactifs. L'exposition aux rayons est faible et comparable à celle d'un examen radiographique, car seules de très petites quantités du principe actif sont utilisées. Un détecteur appelé détecteur de rayons gamma capte les rayons radioactifs à l'extérieur du corps et les évalue. Les images ainsi obtenues s'appellent des scintigrammes.

Parmi les techniques d'examen de médecine nucléaire les plus souvent utilisées figurent la tomographie par émission de positrons (TEP) et la tomographie par émission de photons (SPECT), ainsi que la scintigraphie du squelette et de la thyroïde. Mais bien d'autres fonctions corporelles peuvent être examinées par la médecine nucléaire, telles que celles du muscle cardiaque, des reins ou des poumons. Étant donné que ces examens sont très sensibles, ils peuvent également montrer de très petites modifications dans la structure ou la fonction des organes corporels.

Questions fréquentes relatives à l'examen

TEP/CT

De nos jours, l'association de la tomographie par émission de positrons (TEP) et de la tomodensitométrie (CT scan) est l'examen le plus moderne dans le domaine de l'imagerie. Hirslanden dispose de cette technologie de pointe depuis 2012. Elle est avant tout très avantageuse quand il s'agit d'obtenir une image à la fois de l'activité métabolique et de la structure d'un tissu, d'un organe et d'un os. Grâce à la technologie TEP/CT, les spécialistes de Hirslanden peuvent aussi parfaitement explorer des structures en mouvement, telles que le cœur ou les poumons. Elle permet même de repérer de minuscules modifications tissulaires à un stade très précoce. Elle est essentiellement utilisée en cas de questions et d'évaluations thérapeutiques en rapport avec un cancer. Mais elle joue également un rôle important quand il s'agit de déterminer les zones précises qui ont été touchées par un infarctus.

SPECT/CT

Tout comme la tomographie par émission de positrons, la tomographie par émission de photons (en anglais «Single Photon Emission Computed Tomography», ou SPECT) fournit des informations relatives au métabolisme: Le procédé SPECT sert, par exemple, à explorer la circulation sanguine dans le cœur ou à rechercher des signes de maladies neurologiques, telles que les maladies d'Alzheimer ou de Parkinson. Le procédé SPECT/CT peut aussi très précisément déterminer les causes de douleurs au niveau de l'appareil locomoteur, et ce généralement dans des articulations très complexes telles que celle du pied. Une faible quantité d'une substance radioactive est administrée avant l'examen. Elle s'accumulera plus faiblement dans des zones insuffisamment irriguées ou plus fortement dans des zones mieux irriguées, indiquant ainsi la source potentielle du problème.

SCINTIGRAPHIE SQUELETTIQUE

La scintigraphie squelettique ou osseuse est une méthode extrêmement sensible d'étude du métabolisme à l'intérieur des os. Une faible quantité d'une substance radioactive est injectée dans la veine avant l'examen et s'accumule dans les os, proportionnellement à l'augmentation de l'activité des cellules osseuses. Les zones osseuses avec un métabolisme accru sont des zones de guérison après des fractures osseuses, mais aussi des foyers inflammatoires, par exemple en cas de descellement d'une prothèse de hanche ou de genou et de métastases osseuses de tumeurs malignes.

SCINTIGRAPHIE THYROÏDIENNE

Les nodules de la thyroïde sont fréquents et généralement bénins. Les nodules malins et les nodules bénins chauds, qui sont le signe d'un métabolisme accru et qui sont responsables de l'hyperactivité de la thyroïde, peuvent être détectés par la scintigraphie de la thyroïde, puis traités. Ils sont reconnaissables, car la substance radioactive préalablement administrée s'accumule davantage dans les nodules chauds, ce qui les rend plus visibles à la scintigraphie. Le traitement par la médecine nucléaire s'appuie également sur le même principe: les nodules chauds captent la majeure partie du principe actif radioactif par lequel ils sont localement irradiés et qui préserve le reste du corps.

Questions relatives à l'examen

Les examens de médecine nucléaire sont-ils dangereux?

Les techniques d'imagerie de la médecine nucléaire sont non invasives et indolores. Elles s'appuient toutefois sur des substances radioactives qui pénètrent dans le corps avant l'examen. Mais ces substances sont présentes en tellement petite quantité que leur rayonnement radioactif ne présente aucun risque pour la santé. L'exposition au rayonnement est comparable à celle d'un examen radiographique et bien moins élevée que le fond diffus cosmologique (niveau de radiation naturelle ambiant) auquel nous sommes exposés tout au long de notre vie. L'organisme élimine déjà la majeure partie de la substance radioactive pendant l'examen. Le reste se désintègre rapidement, de sorte qu'après deux jours, plus aucun taux élevé de radioactivité n'est décelable. Nous conseillons néanmoins de ne pas entrer en contact avec des femmes enceintes ou des enfants en bas âge directement après l'examen de médecine nucléaire.

 

 

Que se passe-t-il pendant un examen de médecine nucléaire?

En fonction de l'examen, on vous injectera un principe actif radioactif – appelé produit radiopharmaceutique – dans une veine ou on vous demandera de l'avaler. Il vous faudra patienter un certain temps avant que l'on ne vous demande de venir passer l'examen, car le principe actif doit d'abord se répartir dans l'organisme. Bon nombre d'examens durent une heure ou plus. Pour que l'image ne soit pas floue, on vous demandera de vous installer aussi confortablement que possible et de rester allongé(e) aussi immobile que possible devant la caméra.

 

 

Comment puis-je me préparer à l'examen?

Aucune préparation particulière n'est nécessaire pour la plupart des examens de médecine nucléaire. Mais si vous êtes convoqué(e) pour passer un TEP/CT, il est important que vous ne mangiez plus rien six heures avant l'examen et que vous vous présentiez à jeun à l'examen.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-