Radiographie

La radiographie est la discipline de base de la radiologie. Il y a plus de 100 ans, la découverte des rayons X a provoqué une véritable révolution dans le domaine de la médecine. On a pour la première fois pu regarder à l'intérieur d'un être humain sans être obligé d'avoir recours à la chirurgie. Avec le temps, la radiologie a été enrichie d'un grand nombre de nouvelles méthodes d'examen – telles que la tomodensitométrie (CT scan) ou l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Mais la radiographie classique reste malgré tout un procédé important de la radiologie diagnostique. En effet, les rayons X conviennent avant tout parfaitement à la représentation de maladies et de lésions du squelette. Ainsi, les fractures ou les maladies qui touchent la cage thoracique sont presque toujours diagnostiquées par des radiographies classiques.

 

Les rayons X sont très puissants. L'exposition aux rayons X pendant les examens a toutefois pu être continuellement réduite grâce aux développements technologiques. Il n'en reste pas moins qu'à chaque radiographie, la protection contre les rayons X et l'utilisation prudente de la radiation jouent un rôle important.

 

Questions fréquentes relatives à l'examen

 

RADIOGRAPHIE DU SQUELETTE

La radiographie est presque toujours le premier examen à passer lors de maladies ou de lésions du squelette. Cela s'explique par la teneur élevée des os en sels de calcium permettant aux rayons X d'être parfaitement absorbés. Si on capture les rayons X sur une plaque photographique située derrière les os, celle-ci sera moins impressionnée là où ils se trouvent. C'est la raison pour laquelle, sur la radiographie, les os apparaissent comme des zones claires, et les parties molles, qui laissent plus facilement pénétrer les rayons X, comme des zones foncées – un contraste parfait qui permet de révéler des fractures, des tumeurs des os ou des modifications osseuses dégénératives.

OSTÉODENSITOMÉTRIE (DXA)

La stabilité du squelette humain dépend de la densité des os. Quand elle diminue – ce qui est souvent dû à une carence en sels de calcium – le risque d'ostéoporose et de fractures augmente. Les premiers touchés sont les femmes pendant la ménopause, les hommes de plus de 50 ans, les fumeurs et les personnes alcooliques.

À l'aide de rayons X, l'ostéodensitométrie permet, grâce à l'absorptiométrie à rayons X à double énergie (DXA), de mesurer la teneur en sels de calcium dans l'os. C'est le principal indicateur pour le diagnostic d'ostéoporose et pour la détermination de la résistance osseuse. L'examen est indolore et constitue la base d'un traitement réussi. Une technique alternative à celle de l'ostéodensitométrie par DXA est la tomodensitométrie quantitative (ostéo-QCT).

 

RADIOGRAPHIE DES POUMONS

La radiographie des poumons est l'un des examens radiologiques les plus fréquents. La technique d'irradiation à haute énergie permet d'obtenir une représentation de haute qualité de la ventilation des poumons ainsi que des vaisseaux pulmonaires et des structures médiastinales. La pneumonie, qui apparaît sous forme de zone claire à la radiographie, est une indication typique d'un examen radiographique.

RADIOGRAPHIE DE L'ABDOMEN

Le tractus gastro-intestinal est généralement exploré par radioscopie (ou fluoroscopie) après administration d'un produit de contraste à base d'iode ou de baryum. Contrairement à la radiographie statique, cette exploration fournit des images en mouvement de l'organe examiné (l'œsophage, par exemple) et ce en temps réel. Pendant l'examen, on observe par exemple le processus de déglutition. On peut également visualiser des tumeurs, des diverticules, des inflammations et des ulcères, des hernies hiatales, ainsi que d'autres maladies.

Questions relatives à l'examen

Qu'est-ce qu'une radiographie, et comment dois-je m'y préparer?

Avant toute radiographie, vous devez dégager la région du corps à examiner. Pour obtenir une image de bonne qualité, on vous demandera de bloquer votre respiration pour certains clichés. La prise de produits de contraste n'est généralement pas nécessaire, à moins qu'une radioscopie du tractus gastro-intestinal ne s'impose.

 

Peut-on passer une radiographie pendant la grossesse?

Les femmes enceintes devraient éviter tout examen radiographique. Mais si une radiographie s'avère malgré tout nécessaire, les spécialistes de Hirslanden vous conseilleront volontiers.

 

 

Une radiographie est-elle dangereuse?

Au cours des dernières décennies, l'exposition aux rayons X a été massivement réduite grâce aux développements technologiques. Aujourd'hui, une exposition aux rayons X telle que celle nécessaire à une radiographie des poumons correspond à environ une journée passée à         3000 mètres d'altitude. Toutes les radiographies diagnostiques se situent par conséquent dans une fourchette de doses inoffensives. Ce n'est qu'en cas de forte accumulation des examens radiographiques qu'il convient de procéder à une évaluation spécifique du risque encouru par les patientes et les patients.

 

Les rayons X ne sont pas stockés par l'organisme et ils ne le rendent pas radioactif. L'entourage des patients ne risque par conséquent pas d'être exposé à des radiations nocives.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-