Radioscopie

Une radioscopie sert en premier lieu au suivi en temps réel. On peut suivre des processus dynamiques grâce à la prise successive de plusieurs images numériques par seconde. Bien qu'un grand nombre d'images successives soient produites au cours d'une radioscopie, l'exposition au rayonnement reste minime du fait de l'amplification électronique des images.


La radioscopie des cavités du corps – telles que le tractus gastro-intestinal, les vaisseaux ou les cavités articulaires – est généralement réalisée à l'aide d'un produit de contraste bien visible aux rayons X. Selon l'examen, on utilise des produits de contraste solubles ou non solubles dans l'eau.

 

Questions fréquentes relatives à l'examen

RADIOSCOPIE DU TRACTUS GASTRO-INTESTINAL

Des inflammations ou des tumeurs de l'œsophage, par exemple, sont révélées par une radioscopie du tractus gastro-intestinal. Mais une radioscopie du tractus gastro-intestinal peut aussi servir à évaluer la vidange gastrique ou à confirmer ou réfuter une suspicion de maladie intestinale chronique telle que la maladie de Crohn. La radioscopie est souvent aussi réalisée après une intervention chirurgicale pour vérifier la bonne tenue des sutures. L'intestin grêle ne peut pas être bien représenté par d'autres techniques d'imagerie, la radioscopie est donc la méthode de choix en cas de diagnostics présumés dans cette zone.

ARTHROGRAPHIES (CT-ARTHROGRAPHIE, ARTHRO-IRM)

L'arthrographie désigne la représentation des espaces articulaires. À cet effet, on remplit l'articulation de l'épaule ou de la hanche avec un produit de contraste soluble dans l'eau, à base d'iode ou de gadolinium. Les lésions situées à la surface cartilagineuse des articulations apparaissent alors clairement. La radioscopie des articulations est généralement couplée à un procédé fournissant des images en coupes – une tomodensitométrie (CT scan) ou une imagerie par résonance magnétique (IRM). Le produit de contraste préalablement injecté permet alors d'obtenir une meilleure représentation des structures articulaires.

MYÉLOGRAPHIE

La myélographie permet de représenter le canal rachidien, c.-à-d. la partie terminale de la colonne qui est constituée de terminaisons nerveuses. Pour ce faire, on commence par injecter dans le canal un produit de contraste à base d'iode, soluble dans l'eau. Des radiographies enregistrent ensuite la manière dont le produit de contraste se répartit. Cela permet de repérer des rétrécissements dans le canal rachidien, et ce à différents niveaux de la colonne vertébrale – par exemple au niveau du cou, de la poitrine ou des lombaires. On peut également vérifier si ces rétrécissements augmentent en cas de diminution pathologique de la mobilité de la colonne vertébrale. Aujourd'hui, la myélographie est souvent utilisée en association avec la tomodensitométrie (CT scan), car les deux méthodes se complètent, et le même produit de contraste est utilisé pour les deux. Aujourd'hui la myélographie/myélo-CT est généralement utilisée lorsque la réalisation d'une imagerie par résonance magnétique (IRM) n'est pas possible à cause de la présence d'implants métalliques dans la colonne vertébrale.

TRAITEMENT ANTALGIQUE AU NIVEAU DE LA COLONNE VERTÉBRALE

La colonne vertébrale comporte un canal rachidien duquel les racines nerveuses sortent par de petites ouvertures situées dans les corps vertébraux. Si elles sont comprimées par des lésions des disques intervertébraux ou de l'arthrose, elles peuvent s'enflammer de manière très douloureuse. Lors d'une infiltration des racines nerveuses ou des facettes, on injecte, de manière ciblée, des principes actifs anti-inflammatoires (cortisone) et antalgiques (en cas d'anesthésie locale) à l'aide de techniques d'imagerie. Si les tensions musculaires sont ainsi relâchées, les mesures de physiothérapie produiront elles aussi de meilleurs résultats.

Questions relatives à l'examen

Que se passe-t-il lors d'une radioscopie?

On vous administrera un produit de contraste que vous avalerez, lors d'examens du tractus gastro-intestinal, ou qui vous sera injecté, lors d'examens des articulations ou de la colonne vertébrale. La radioscopie en soi ne dure généralement que quelques minutes. Elle est souvent couplée à d'autres techniques d'imagerie, telles que la tomodensitométrie (CT scan) ou l'imagerie par résonance magnétique (IRM).

 

Comment puis-je me préparer à l'examen?

La veille au soir, veillez à ne manger que de la nourriture facile à digérer. Toute allergie doit être signalée à votre médecin.

 

Faut-il un suivi?

Après la radioscopie, vous resterez quelques heures dans le service ambulatoire. Vous serez ainsi sous la surveillance de votre médecin, qui pourra traiter toute réaction d'hypersensibilité éventuelle. Ce phénomène est toutefois rare. Pour des raisons de sécurité, vous devrez attendre au moins quatre heures après la radioscopie avant de reprendre le volant.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-