Tomodensitométrie (CT scan)

Décrit simplement, la tomodensitométrie (CT scan) repose sur un appareil à rayons X rotatif, raccordé à un ordinateur à haute performance. Pendant l'examen, le patient est entouré à la fois d'une unité de radiographie, le «tube», et d'un système de prise d'images, les «détecteurs». Les détecteurs enregistrent les informations de l'unité de radiographie et les transmettent à l'ordinateur, qui les réunit pour former une vue tridimensionnelle. Grâce à l'excellente qualité de ces images, les spécialistes du groupe de cliniques privées Hirslanden peuvent établir des diagnostics précis et, en cas de besoin, des plans en vue d'interventions chirurgicales. Le CT scan peut être associé à un produit de contraste afin d'augmenter davantage la qualité des images. Par ailleurs, Hirslanden dispose d'appareils de tomographie à double source permettant de réaliser un CT scan avec deux unités de radiographie rotatives. Ainsi, les patients peuvent pour la première fois être examinés avec une faible dose de rayonnement et moins de produits de contraste. La technique double source est la seule technique d'imagerie à pouvoir détecter des dépôts d'acide urique, qui se forment en cas de goutte.

Le CT scan offre l'avantage d'être rapide et facile à utiliser. C'est pourquoi il est aujourd'hui également indispensable à la prise en charge de blessés graves, chez qui il fournit en peu de temps des informations cruciales sur l'état des organes internes. Il permet ainsi d'obtenir un diagnostic rapide et d'entamer une intervention chirurgicale dans les plus brefs délais.

Questions fréquentes relatives à l'examen

CT SCAN DE LA TÊTE

La tomodensitométrie de la tête (CT scan) convient à l'exploration de divers diagnostics présumés. Un CT scan peut, par exemple, parfaitement représenter des rétrécissements, dilatations ou hémorragies éventuels des vaisseaux du cerveau. Une exploration rapide de ce type est en particulier cruciale en cas de suspicion d'AVC.


Un CT scan permet également de mettre en évidence ou d'exclure des tumeurs cérébrales, ainsi que des modifications cérébrales dégénératives ou liées à l'âge.
De plus, un CT scan est la méthode d'examen de choix s'il est question d'examiner une lésion de la base osseuse du crâne ou une fracture du crâne.


Le CT scan est souvent utilisé pour lors d'un examen de suivi après des interventions chirurgicales au niveau de la tête.

CT SCAN DES VAISSEAUX (ANGIO-SCANNER)

En introduisant un produit de contraste dans la circulation sanguine, on fait de la tomodensitométrie (CT scan) une excellente technique d'imagerie pour représenter l'ensemble des vaisseaux sanguins présents dans le corps. Elle permet ainsi d'explorer rapidement et simplement les modifications pathologiques les plus diverses des artères et des veines, en particulier les rétrécissements (sténoses) ou les dilatations (anévrismes). Par exemple, une pression artérielle trop élevée peut être le signe d'un rétrécissement des artères rénales – une suspicion qui implique généralement un examen au moyen d'un CT scan. D'autres indications pour un CT scan des vaisseaux incluent la suspicion de dilatations des artères (anévrismes) dans la tête, dans l'artère principale (aorte) ou dans d'autres vaisseaux; la suspicion d'une embolie pulmonaire, provoquée par des artères pulmonaires bouchées, ainsi que la suspicion d'une artériopathie oblitérante et de rétrécissements (sténoses) des artères qui alimentent le cerveau. Un CT scan permet également de mettre en évidence ou d'exclure des thromboses (caillots sanguins) dans les vaisseaux.

 

Le produit de contraste utilisé pour le CT scan est introduit dans la circulation sanguine par une veine.

CT SCAN DU CŒUR

Une tomodensitométrie (CT scan) du cœur permet d'obtenir une représentation tridimensionnelle des artères coronaires sans superposition. Ces images servent avant tout à identifier des dépôts ou des calcifications des artères correspondantes (artériosclérose). Si des dépôts ou des calcifications de ce type sont repérés précocement, les mesures cardiologiques correspondantes peuvent être prises afin de prévenir un infarctus du myocarde ou un AVC. Par conséquent, un CT scan du cœur est particulièrement indiqué lorsqu'on suspecte un rétrécissement des artères coronaires (angine de poitrine) chez des patients souffrant de douleurs thoraciques d'origine incertaine. En cas de suspicion de thrombose de pontage ou de stent, on peut également faire passer un CT scan cardiaque pour clarifier la situation.


Un CT scan du cœur peut également apporter des éléments dans le cas d'affections valvulaires et de processus expansifs d'origine incertaine dans la région du cœur.


En tout état de cause, un CT scan du cœur nécessite l'injection préalable d'un produit de contraste dans une veine.

CT SCAN DES POUMONS

La tomodensitométrie (CT scan) moderne permet aujourd'hui de détecter les moindres modifications dans le tissu pulmonaire. Ceci est particulièrement important pour le diagnostic, le traitement et le suivi des affections tumorales des poumons. Détectées précocement, un grand nombre de tumeurs dans le tissu pulmonaire peuvent être guéries. C'est pourquoi un CT scan est indiqué dès qu'il y a suspicion de cancer du poumon. En cas de métastases dans les poumons, le diagnostic d'exclusion et la planification des étapes thérapeutiques ultérieures nécessitent un CT scan.


Mais le CT scan des poumons et de la cage thoracique sert également de base au diagnostic et au traitement en cas d'inflammations aiguës ou chroniques des bronches ou du tissu pulmonaire, d'hyperinflation (asthme, emphysème), de maladies allergiques ou de maladies professionnelles. Après un traitement anticancéreux, le CT scan est une méthode courante qui apporte une aide supplémentaire dans le cadre du suivi.


Mais il n'y a pas que les tumeurs qui peuvent être diagnostiquées et contrôlées par un CT scan des poumons. Des inflammations, invisibles sur une radiographie classique, peuvent elles aussi être clairement mises en évidence au moyen d'un CT scan. De plus, un CT scan est la méthode de choix en cas de graves blessures de la cage thoracique, surtout chez les patients instables.

CT SCAN DE L'ABDOMEN ET COLOSCOPIE VIRTUELLE

Une tomodensitométrie de l'abdomen (CT scan) est avant tout réalisée en cas de douleurs abdominales aiguës. À l'aide du CT scan, les médecins expérimentés du groupe de cliniques privées Hirslanden peuvent repérer précisément des maladies et des lésions potentiellement mortelles dans la cavité abdominale, telles qu'une perforation de l'intestin, une inflammation du gros intestin ou de l'appendice, des hémorragies, des tumeurs et des fissures des vaisseaux abdominaux. Les médecins ont aussi souvent recours au CT scan lors des examens de suivi en cas de cancers, et ce dans le but d'exclure des métastases dans les organes ou dans les ganglions lymphatiques.


Un CT scan de l'intestin est un examen extrêmement important pour la détection précoce d'un cancer de l'intestin. Alors que dans le cadre d'une coloscopie, il fallait auparavant introduire physiquement un endoscope à travers l'intestin du patient, les médecins et les patients du groupe de cliniques privées Hirslanden disposent aujourd'hui de cette méthode extrêmement moderne qu'est la coloscopie virtuelle. La coloscopie est simulée sur un écran d'ordinateur après l'enregistrement CT d'images en coupe fine de l'intérieur de l'intestin. À partir des données en deux dimensions, un programme informatique calcule les images en trois dimensions qui permettent un examen précis de l'intérieur de l'intestin. Ce n'est que lorsque  des prélèvements de tissus sont nécessaires que les médecins doivent abandonner la coloscopie virtuelle et revenir à la méthode classique.

CT SCAN DE L'APPAREIL LOCOMOTEUR

La tomodensitométrie (CT scan) est basée sur les rayons X. Ainsi, dans le cadre d'une exploration de l'appareil locomoteur par un CT scan, ce ne sont pas les parties molles, telles que les muscles et les tendons, qui sont au premier plan, mais plutôt la forme et la structure des os. Par rapport à la radiographie classique, le CT scan fournit des images tridimensionnelles plus précises de l'os à examiner. Cette valeur ajoutée peut être déterminante quand il s'agit d'examiner des fractures osseuses complexes telles qu'une fracture du calcanéum ou la fracture d'une articulation. Dans le cadre du suivi, un CT scan peut également aider à déterminer la cause d'un retard de guérison.

OSTÉO-QCT

L'ostéoporose est une maladie typique de l'âge. Elle est caractérisée par une diminution de la densité osseuse qui, en l'absence de traitement, peut facilement donner lieu à des fractures. La tomodensitométrie quantitative (QCT) est la technique d'imagerie de choix pour la détection précoce de l'ostéoporose et pour la prévention des fractures osseuses ou des fractures vertébrales. Grâce à cette technique, les spécialistes du groupe de cliniques privées Hirslanden peuvent calculer et évaluer de manière précise les propriétés du tissu osseux – telles que sa densité et sa résistance à la flexion – ainsi que sa répartition dans l'os.

 

Une technique alternative est l'ostéodensitométrie (DXA) qui mesure la densité minérale osseuse par simple absorption des rayons X.

ARTHRO-CT

L'arthro-CT aide les spécialistes du groupe de cliniques privées Hirslanden à avoir une image précise d'une articulation malade ou douloureuse – par exemple pour explorer une instabilité de l'épaule. Avant le début de l'examen, on injecte au patient un produit de contraste dans l'articulation à examiner. Ce produit permet aux éléments non osseux de l'articulation – tels que le cartilage – d'être bien visibles. Le CT scan réalisé ensuite fournit aux spécialistes des images en trois dimensions dans tous les plans de l'espace voulus. L'arthro-CT permet une excellente évaluation de la structure globale de l'articulation atteinte.

CT SCAN DE LA COLONNE VERTÉBRALE

On étudie normalement de longues sections de la colonne vertébrale à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique (IRM). Mais quand l'IRM ne fournit pas d'images suffisamment précises ou quand seules de petites parties sont à explorer, la tomodensitométrie (CT scan) peut apporter des informations sur des modifications osseuses de la colonne vertébrale. Après des interventions chirurgicales au niveau de la colonne vertébrale avec implants métalliques, les spécialistes du groupe de cliniques privées Hirslanden utilisent des tomodensitomètres de pointe pour vérifier que les implants sont correctement positionnés et pour évaluer la guérison en cas d'arthrodèses (immobilisation définitive d'une articulation). On utilise également un CT scan de la colonne vertébrale pour mieux classer les lésions de la colonne vertébrale – par exemple, quand il est question d'évaluer rapidement et efficacement le degré de gravité de fractures des corps vertébraux.

BIOPSIES GUIDÉES PAR CT SCAN

Les images ne parlent pas toujours d'elles-mêmes. Malgré des techniques d'imagerie de pointe, il est parfois difficile d'évaluer une modification tissulaire anormale ou une masse visible. Quand il s'agit par exemple d'une tumeur – est-elle maligne? Pour pouvoir répondre à de telles questions de manière précise, il faut parfois prélever des échantillons du tissu concerné. On parle alors de ponctions ou de biopsies. Guidé par les images du CT scan, on introduit, sous anesthésie locale, une fine canule au millimètre près jusque dans le tissu, qui est alors ponctionné. Les spécialistes de la pathologie en question peuvent ensuite examiner ces échantillons de tissu au microscope pour pouvoir enfin poser un diagnostic sûr. Pour information: on peut également prélever des échantillons de tissus dans les os et dans les tissus situés à proximité des os pour explorer une infection douloureuse des disques intervertébraux.

TRAITEMENT ANTALGIQUE GUIDÉ PAR CT SCAN

Le mal de dos est la deuxième cause de consultations chez le médecin. Le dernier espoir est bien souvent le traitement antalgique. Grâce à la tomodensitométrie (CT scan), on peut aujourd'hui réaliser des injections au millimètre près dans la colonne vertébrale. Un traitement antalgique guidé par CT scan est par exemple indiqué en cas de hernies discales à irradiation douloureuse étendue au niveau du rachis cervical ou du rachis lombaire ou en cas de symptômes d'usure au niveau des petites articulations vertébrales du rachis lombaire. Le traitement antalgique guidé par CT scan est indiqué en cas de fortes douleurs ou lorsque d'autres mesures thérapeutiques, telles que la rééducation, la physiothérapie ou les médicaments, n'ont pas donné le résultat escompté. Dans tous les cas, il faut au préalable effectuer un CT scan ou une imagerie par résonance magnétique (IRM) pour déterminer avec précision les causes des douleurs. Ce n'est qu'à cette condition que le traitement par injection peut réussir avec une extrême précision.

Questions relatives à l'examen

Comment puis-je me préparer à l'examen?

Abstenez-vous de manger et ne buvez que de l'eau durant les trois heures qui précèdent l'examen. Dans le cas de la tomodensitométrie (CT scan), on utilise souvent des produits de contraste, comme lors d'explorations des organes de l'abdomen et du bassin. Cela permet une meilleure appréciation du tractus gastro-intestinal. À cet effet, vous serez convoqué(e) 30 à 45 minutes avant le début de l'examen. S'il s'agit d'obtenir une meilleure représentation d'une certaine région du corps, de certains vaisseaux ou organes, les produits de contraste ne seront pas pris par voie orale mais injectés dans une veine.

 

Des allergies telles que l'asthme ou le rhume des foins, mais aussi des troubles de la fonction rénale, des maladies de la thyroïde ou une hypersensibilité à l'iode doivent impérativement être signalés au médecin examinateur ou au technicien en radiologie.

 

 

Que se passe-t-il pendant l'examen?

En règle générale, l'examen dure de 15 à 20 minutes. Vous êtes alors étendu(e) sur une sorte de civière qui sera déplacée dans une structure en forme d'anneau. C'est de là que le tomodensitomètre va acquérir plusieurs coupes transversales de votre corps, à quelques millimètres d'intervalles, au moyen de rayons X. Vous devrez parfois bloquer votre respiration quelques secondes. On vous donnera des instructions par l'intermédiaire d'un microphone.

 

 

Faut-il un suivi?

Les produits de contraste utilisés aujourd'hui sont généralement bien tolérés et rapidement éliminés par les reins. Après la prise ou l'injection d'un produit de contraste, on vous recommande de boire beaucoup d'eau le jour même, pour que le produit soit éliminé aussi rapidement que possible.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-