Maux et pathologies fréquents

file

Vous trouverez ci-dessous les maux et pathologies les plus fréquents, susceptibles d'apparaître au niveau de l'épaule et du coude.

 

Cette liste n'est pas exhaustive.

Fractures

Les fractures du bras, du coude, de l'épaule et de la clavicule surviennent généralement lors de chutes. Une densité osseuse réduite entraîne un risque plus élevé (ostéoporose). En fonction de la fracture, soit le traitement est conservateur (c'est-à-dire sans opération, par exemple avec une stabilisation), soit les fragments osseux doivent être refixés lors d'une opération (par exemple à l'aide d'une fixation par fil ou vis).

 

Vous trouverez de plus amples informations sur les différentes fractures du bras dans les pathologies suivantes:

Rupture de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs est un groupe de quatre muscles. Les muscles partent de l'omoplate pour se rejoindre sur la chape tendineuse située sur la tête humérale. Au niveau des tendons, des déchirures, une rupture de la coiffe des rotateurs, peuvent survenir suite à une chute ou à l'usure. Une déchirure intégrale des tendons peut déclencher des restrictions ressemblant à une paralysie lors de certains mouvements, la musculature ne pouvant plus exercer correctement ses fonctions.

 

Le muscle situé directement sous l'acromion (muscle supra-épineux) est le plus souvent touché par une déchirure du tendon. Ce qu'on appelle le syndrome de rétrécissement doit être distingué d'une déchirure du tendon supra-épineux. Là, c’est un rétrécissement dans l'acromion qui entraîne des douleurs. Le rétrécissement au niveau de l'acromion peut avoir différentes causes, comme par exemple une irritation des bourses séreuses ou une arthrose de l'articulation scapulo-humérale.

 

Les possibilités thérapeutiques de la rupture de la coiffe des rotateurs vont des infiltrations ou de la physiothérapie aux interventions chirurgicales lors desquelles le tendon est à nouveau fixé sur son point d'origine (chirurgie de coiffe des rotateurs). La décision du choix de la méthode thérapeutique à employer dépend de facteurs individuels. Outre les résultats médicaux, les exigences professionnelles, l'âge, mais également les activités sportives de la personne concernée jouent un rôle décisif. 

Luxation de l'épaule (déboîtement de l'épaule)

L'épaule faisant partie des articulations les plus mobiles du corps humain, le risque qu'elle se démette ou se déboîte est relativement important (ce qu'on appelle une luxation d'épaule). La tête humérale sort alors de la glène. Cette dernière étant entourée de muscles, ligaments et tendons, cela entraîne encore d'autres blessures, comme une déchirure de la coiffe des rotateurs. La cause la plus fréquente est une chute, par exemple de vélo ou de ski. Dans un tel cas, l'épaule doit d'abord être remboîtée avec grand soin par un médecin. Une radiographie est également nécessaire. Si aucune blessure supplémentaire n'est survenue lors de la luxation de l'épaule, le bras peut être mis au repos et des médicaments contre l'enflure peuvent être administrés. En cas de blessures supplémentaires, telles que des blessures capsulaires, l'épaule doit être examinée par un spécialiste lors d'une arthroscopie. Selon les cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire, en particulier en cas de luxations d'épaule répétitives.

 

Vous trouverez de plus amples informations dansPathologie du déboîtement de l'épaule, épaule luxée. 

Bras du joueur de tennis et coude du golfeur

Dans les cas du "bras du joueur de tennis" (épicondylite) et du "coude du golfeur" (épitrochléite), il s’agit d’une inflammation du coude. Le tendon des muscles responsables de l'extension/la flexion du bras et de la main est concerné. On part du fait que cette inflammation est causée par une sollicitation excessive, consécutive à des mouvements répétés en permanence, comme par exemple au tennis. Le symptôme principal du bras du joueur de tennis est une douleur au niveau de l'extérieur du coude, accentuée lorsque nous serrons le poing, ou que nous redressons le poignet fortement en direction du dos de la main.

 

Le coude du golfeur, moins fréquent, présente des symptômes similaires, la partie interne du coude étant ici douloureuse.

 

Un refroidissement constitue une mesure d’aide immédiate, ensuite il faut du temps: d'abord du calme et du ménagement (avec une orthèse/manchette de bras) puis de la physiothérapie avec stretching, musculation mais également exercices d'assouplissement. Si aucune amélioration n'apparaît, un soulagement chirurgical des tendons doit alors être envisagé.

 

Vous trouverez de plus amples informations dans Pathologie du bras du joueur de tennis et du coude du golfeur.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-