Les examens pratiqués pendant la grossesse

Le premier examen

Le premier contrôle consiste à confirmer votre grossesse et à en savoir plus sur votre état de santé et votre historique médical.

 

L’examen gynécologique comprend généralement un frottis pour le dépistage du cancer, ainsi que d’autres frottis pour détecter d’éventuelles bactéries dans l’utérus. Par ailleurs, une prise de sang donne toutes les indications concernant la composition sanguine, le groupe sanguin et le facteur rhésus, ainsi que les infections antérieures (rubéole, toxoplasmose, etc.).

 

Le médecin fait une échographie pour vérifier si l’embryon est positionné au bon endroit ou s’il s’agit de jumeaux. L’embryon est mesuré avec précision, ce qui permet de mieux estimer le début de la grossesse.

 

Des examens réguliers

Des examens réguliers permettent de détecter à temps les problèmes qui peuvent survenir pendant la grossesse et de les traiter avec efficacité. Votre médecin portera une attention particulière aux problèmes suivants:

  • malaises liés à la grossesse
  • infection de la mère et de l’enfant
  • risque d’accouchement prématuré
  • toxicoses de la grossesse (hypertension, albumine dans les urines)
  • malformations de l’enfant

 

A chaque consultation, votre médecin effectuera:

  • un contrôle vaginal du col de l’utérus
  • une analyse d’urine
  • un examen vaginal
  • une mesure du poids
  • une mesure de la tension
  • une mesure du rythme cardiaque du fœtus

 

Les données collectées donneront une image fidèle du déroulement et des stades de votre grossesse.

 

Diagnostic prénatal

Le diagnostic prénatal englobe tous les examens pratiqués avant la naissance pour détecter les maladies génétiques ou les malformations fœtales. Il concerne surtout les femmes qui ont des grossesses à risques.

 

En cas de risque élevé de maladie génétique, le médecin procède dans un premier temps à un screening et, en fonction des résultats, décide s’il est nécessaire d’effectuer un diagnostic invasif.

 

De nos jours, les anomalies chromosomiques se décèlent le plus facilement lors de l’examen appelé "test du premier trimestre" (moment optimal: entre la 11e et la 14e semaine de grossesse). Le médecin prendra en considération l’âge de la mère, le dosage des marqueurs sanguins et la mesure par échographie de la clarté nucale du fœtus.

 

Cependant, même si les résultats des examens précités sont a priori normaux, il va de soi que le médecin ne peut pas vous garantir que l’enfant que vous attendez est en parfaite santé.