L’acide folique

L’acide folique – une vitamine d’une importance extrême

L’acide folique soutient la division cellulaire, réduit le risque d’anomalies du tube neural chez l’enfant à naître, contribue au développement sain de l’embryon et améliore la qualité spermatique. Si la connaissance du rôle de cette vitamine fondamentale est déjà largement répandue, on trouve malgré tout encore des femmes présentant une carence en acide folique avant et pendant la grossesse.

 

De la nécessité absolue d’absorber de l’acide folique au bon moment

La précieuse vitamine qu’est l’acide folique soutient la division cellulaire et diminue le risque d’anomalies du tube neural telles que le spina-bifida ou syndrome de Klippel Feil (fusion de vertèbres cervicales), ou le bec-de-lièvre bilatéral total. Parce que le développement du tube neural est achevé dès le 25e jour de la grossesse, il est particulièrement important que la future mère ait un apport suffisant en acide folique avant la conception et pendant les premières semaines de grossesse. Un comportement alimentaire sain et équilibré permet de couvrir approximativement le besoin en folate (0,4 mg), c.-à-d. la forme de la vitamine présente dans la nourriture. Les germes de blé, fèves de soja, épinards ou céréales complètes par exemple contiennent beaucoup d’acide folique. Quatre semaines minimum avant la conception et au cours des trois premiers mois de la grossesse, on constate toutefois un besoin accru en acide folique (0,8 mg par jour), besoin qu’il est difficile de satisfaire uniquement par l’alimentation. Aussi est-il recommandé de prendre à bon escient sur cette période une préparation contenant 0,4 à 0,8 mg d’acide folique pour empêcher toute carence et minimiser ainsi le risque de formation d’anomalies du tube neural.

 

Les gynécologues vous renseignent volontiers

Selon des études, 73 % de l’ensemble des femmes s’abstiennent de consulter un spécialiste lorsqu’elles prennent leurs dispositions préventives. Il en résulte que bien des femmes ignorent encore qu’elles doivent recevoir de l’acide folique avant la conception dans le meilleur des cas, pour permettre un développement sain de l’embryon. Les femmes désireuses de concevoir peuvent recevoir chez leur gynécologue quantité d’informations essentielles sur les fonctions cruciales de l’acide folique.

 

La qualité spermatique "dopée" par l’acide folique

Comme l’ont montré bon nombre d’études, l’acide folique soutient non seulement la division cellulaire mais améliore par ailleurs le développement du sperme et sa qualité. Il est donc conseillé aux hommes voulant des enfants d’adopter une alimentation saine et riche en acide folique, et de prendre à titre prophylactique 0,4 mg d’acide folique sous forme de préparation vitaminée. Cela aide non seulement à accroître le nombre de spermatozoïdes, mais à consolider aussi le patrimoine génétique – condition idéale au développement sain de l’enfant.

 

Le cœur à l’ouvrage avec la Fondation Offensive Acide Folique Suisse!

Depuis sa création en l’an 2000, la "Fondation Offensive Acide Folique Suisse" s’engage pour que la population suisse prenne connaissance de la nécessité de cette vitamine vitale qu’est l’acide folique. Marraine de la fondation et maman d’une fille atteinte de "spina-bifida", Maria Waliser (ancienne championne du monde de ski) s’implique et souhaite donc aussi pour des raisons personnelles sensibiliser la population à l’acide folique. La Fondation a enregistré jusqu’ici de formidables succès puisqu’elle est parvenue à doubler le degré de notoriété de l’acide folique, passé de 38 % en 1999 à 76 % aujourd’hui. Et c’est sans compter l’extraordinaire soutien des partenaires de la Fondation qui commercialisent sans cesse de précieux produits inédits enrichis en acide folique.

 

Plus d’informations sur www.folsaeure.ch

 

Retour à la liste