Sièges: Chaises pour bébé

Selon les recherches un siège adapté permet à garder un enfant plus longtemps à table et permet à l'enfant de participer à des interactions sociales et émotionnelles précieuses en famille. Des interactions de nourrir de haute qualité dans les premières années de vie d'un enfant sont liées à une évolution positive à vie. Des résultats importants incluent:

 

A partir de l’âge de six mois à peu près un enfant atteint beaucoup d'étapes importantes en ce qui concerne le fait d'être assis et de manger. En général, des repas solides sont introduits à ce moment et l'enfant commence à imiter les aptitudes sociales, verbales et motrices des autres autour de la table (Johnson et Blascoe 1997).

 

Un enfant est prêt pour une chaise à l'âge d'environ six mois, lorsqu'il est à même de s'asseoir lui-même. Avant le dos et la colonne vertébrale d'un enfant n'ont pas encore atteint la force de supporter sa tête lourde (Johnson et Blascoe 1997).

 

Mettre un enfant dans un support, une chaise, un siège auto, une poussette ou toute autre dispositif de siège avant qu'il soit prêt peut entraîner des dommages nocifs à sa colonne vertébrale et son dos (Casses 1996). L'endroit optimal pour un enfant en développement est le sol où il peut renforcer ses muscles et marcher librement à quatre pattes.

 

Les chaises avec un large siège et repose-pied fermes et ajustables donnent à l’enfant un endroit pour déplacer son poids de manière confortable en utilisant ses pieds ainsi que pour s'équilibrer et pour améliorer ses aptitudes d'accès et motrices (p.ex. saisir, bouger la cuillère à la bouche). Cette stabilisation et cette aptitude de bouger sont primordiales pour le confort et la posture. Les adultes assis déplacent leur poids corporel naturellement une minute sur deux ou toutes les deux minutes en utilisant leur pieds contre le sol. Les enfants ont le même besoin d'être assis confortablement (Hedge 2002).

 

Une chaise haute traditionnelle sépare un enfant de la famille et ne l'encourage pas à participer à des interactions sociales précieuses. Selon des recherches le dîner en famille est l'endroit idéal pour le développement du langage et l’évolution des aptitudes sociales (Tarkan 2005).

 

Les enfants mangeant de dîner avec leur famille développent de meilleures habitudes de manger plus tard dans la vie, y compris plus de fruits et de légumes. Des repas en famille fréquents sont liés à un risque plus faible de commencer à fumer, de prendre des drogues et d'avoir une dépression en tant qu'adolescent (Eisenberg, e. a. 2004).

 

Retour à la liste