Poser sa candidature depuis l'étranger

Bienvenue en Suisse! Vous trouvez ci-joint les informations les plus importantes pour vivre et travailler en Suisse. Nous nous réjouissons de votre candidature

Entrée

Les frontaliers des pays membres de l'UE et de l'AELE jouissent d'une mobilité professionnelle et géographique absolue dans toutes les zones frontalières de Suisse. Pour les citoyens de l'UE-27 (à l'exception de la Bulgarie, de la Roumanie et de la Croatie) et des pays membres de l'AELE, les zones frontalières ont été supprimées. Ils peuvent habiter et travailler dans n'importe quel pays de l'UE et de l'AELE ainsi qu’en Suisse, à condition de retourner une fois par semaine (généralement le week-end) à leur domicile à l'étranger. La demande d'autorisation frontalière doit être effectuée par l'employé.

Les ressortissants d'un pays de l'UE-27 ou de l'AELE (à l'exception de la Bulgarie, de la Roumanie et de la Croatie) souhaitant exercer une activité en Suisse peuvent entrer dans le pays. Ils doivent déposer dans un délai de deux semaines après leur entrée sur le territoire, une demande d'autorisation de séjour accompagnée de leur contrat de travail auprès du Contrôle des habitants compétent.

Les ressortissants de Bulgarie ou de Roumanie (Etats UE-2) peuvent entrer en Suisse sans visa. Le nombre d’autorisations de séjour B accordées aux ressortissants roumains et bulgares est limité. Elles sont mises à disposition tous les trimestres. Les autorisations de séjour de courte durée de catégorie L ne sont pas contingentées. (Dernière mise à jour: 2017)

Les ressortissants des pays hors de l'UE et de l'AELE doivent avoir un visa pour entrer en Suisse (à l'exception des ressortissants d'Andorre, de Brunei, du Japon, de Malaisie, de Nouvelle-Zélande, de Saint-Marin, de Singapour et de la Cité du Vatican pour qui une garantie d'autorisation de séjour suffit) si le but de leur séjour est d'exercer une activité rémunérée. Les autorités du marché du travail, les offices cantonaux des migrations et le Secrétariat d’État aux migrations vérifient la demande d’autorisation de séjour et de travail. Après acceptation, l'Office des migrations accorde et transmet une autorisation de visa à l'ambassade suisse ou au consulat général du pays correspondant. Cette représentation consulaire établit le visa, lequel doit être retiré sur place par la personne soumise à l'obligation de visa. Veuillez noter que l'entrée en Suisse requiert impérativement la réception préalable du visa ou de la garantie d'autorisation de séjour!

Vous trouverez des informations sur les dispositions douanières et les conditions d'entrée en Suisse sur www.ezv.admin.ch
 

Inscription

Vous devez vous inscrire dans un délai de 2 semaines après votre arrivée auprès de la commune de votre domicile ou du bureau régional de votre secteur d'habitation.

Les ressortissants d'un pays membre de l'UE ou de l'AELE doivent présenter les documents suivants à leur inscription: passeport ou carte d'identité et contrat de travail.

Les ressortissants d'un pays non-membre de l'UE ou de l'AELE doivent présenter les documents suivants à leur inscription: passeport ou carte d'identité, contrat de travail, autorisation de visa ou garantie d'autorisation de séjour et contrat de location.

Veuillez noter que l'inscription est payante.
 

Prévoyance

Informations générales sur le système de prévoyance suisse

Le système de prévoyance vieillesse suisse repose sur le principe des trois piliers. La prévoyance étatique, constituée de l'assurance-vieillesse et survivants et de l'assurance invalidité (AVS/AI), représente le premier pilier du système de prévoyance. Conformément au mandat légal, ces deux assurances couvrent les besoins minimaux essentiels des assurés à la retraite ou en cas d'invalidité. En cas de décès, les assurances versent les prestations aux survivants. Les assurances AVS et AI sont obligatoires pour toutes les personnes résidant et/ou exerçant une activité rémunérée en Suisse.

La prévoyance professionnelle, qui constitue le deuxième pilier du système, a pour objectif de compléter les assurances AVS et AI pour maintenir le niveau de vie habituel des assurés. Toutes les personnes travaillant en Suisse et dont les revenus sont supérieurs à 14 100 CHF sont assurées. Les caisses de pension autonomes ou les fondations collectives gèrent pour chaque assuré un compte individuel sur lequel sont versées les contributions et qui sont administrés jusqu'à réalisation du risque.

Prévoyance chez Hirslanden

AVS/AI:
Le groupe de cliniques privées Hirslanden est assuré contre les risques du premier pilier auprès de la «Caisse de compensation des cliniques privées». Les cotisations AVS/AI des employés sont prélevées directement chaque mois sur le salaire, puis versées à la caisse de compensation des cliniques privées avec les cotisations de l'employeur. Le taux de prime de 10,3% est supporté pour moitié par l'employé et pour moitié par l'employeur.

Prévoyance professionnelle:

Les collaborateurs dont les revenus annuels sont supérieurs à 14 100 CHF sont assurés auprès de la Caisse de pension Hirslanden contre les risques du deuxième pilier. La prévoyance professionnelle est financée au moyen des contributions des assurés (c'est-à-dire des employés) et de l'employeur. Les contributions sont prélevées directement sur le salaire et transférées à la Caisse de pension.

 

Assurances

Assurances obligatoires:

Assurance-chômage (AC):
L'assurance-chômage est une assurance étatique qui verse pendant un certain temps une indemnité de perte de gain appropriée à l'assuré en cas de chômage. En Suisse, toutes les personnes salariées bénéficient d'une assurance AC jusqu'à l'âge légal de la retraite. Le financement est assuré pour moitié par l'employé sous forme de déduction salariale et pour moitié par l'employeur.

Assurance-accidents:

L'assurance-accidents vise à compenser les conséquences économiques des accidents et des maladies professionnels et des accidents non professionnels.

L'assurance-accidents est obligatoire pour les personnes exerçant une activité lucrative en Suisse. Elle doit être contractée par l'employeur, lequel supporte également les primes.

Toutes les personnes exerçant une activité lucrative au moins 8 h par semaine sont également assurées par leur employeur contre les accidents non professionnels (survenant en dehors du temps de travail). L'employeur peut faire supporter partiellement la prime à l'employé.

Les personnes non salariées doivent elles-mêmes contracter une assurance-accidents.

Assurance-maladie:
L'assurance-maladie est obligatoire. Elle prend en charge les frais médicaux et les soins en cas de maladie. Les personnes non actives peuvent également s'assurer contre les accidents auprès de leur assurance-maladie. En Suisse, le choix de l'assurance-maladie est libre. Cela signifie que l'assuré peut sélectionner choisir parmi plusieurs caisses maladie celle qui correspond à ses besoins.

Assurance-indemnités journalières:

L'assurance-indemnités journalières vise à compenser les conséquences économiques en cas de maladie. Elle n'est pas obligatoire.

Assurance-maternité:

L'allocation de maternité vise à couvrir partiellement le manque à gagner pendant le congé maternité. Elle est versée au maximum jusqu'à 98 jours après la naissance.

Impôts

En Suisse, les impôts sont prélevés à trois niveaux. La Confédération perçoit des impôts sur le revenu, calculé en pourcentage du revenu – ce pourcentage est le même dans toute la Suisse. Les 26 cantons et près de 2 400 communes perçoivent également des impôts sur le revenu ainsi que sur la fortune dont le taux varie selon ces cantons et ces communes. De ce fait, le montant des impôts dépend également du lieu d'habitation du contribuable.

Ressortissants suisses

Pour les ressortissants suisses, l'imposition appliquée est la taxation ordinaire basée sur une auto-déclaration annuelle. Une fois par an, le contribuable doit effectuer une déclaration d'impôts. Les autorités fiscales lui envoient ensuite une facture fiscale dont il doit s'acquitter avant la fin de l'année.

Ressortissants étrangers

Pour les ressortissants étrangers (sans autorisation C), l'imposition est appliquée à la source. Cela signifie que les impôts sont directement prélevés sur le salaire, à un rythme mensuel. L'employeur verse les impôt aux autorités fiscales compétentes en Suisse.


 

Logement

Certaines cliniques Hirslanden proposent à leurs collaborateurs des logements à prix réduits. Si vous êtes intéressé(e), veuillez prendre contact avec le service du personnel local.

Languages

La Suisse est un petit pays qui est fier de ses quatre langues nationales: l'allemand, le français, l'italien et le rhéto-roman. On parle suisse-allemand en Suisse alémanique, français en Suisse romande (Romandie) et italien en Suisse méridionale (Tessin et certaines régions du sud des Grisons). Le rhéto-roman est parlé par une minorité de la population dans la partie grisonne.

La majorité de la population (plus de 60%) parle suisse-allemand, mais avec plusieurs dialectes selon les régions. Les dialectes diffèrent très fortement de l'allemand standard. Chaque dialecte a ses propres expressions et sa propre prononciation. En Suisse alémanique, la langue écrite est l'allemand standard, qui est enseigné à l'école.