Reconstruction mammaire

La chirurgie reconstructive fait partie intégrante du traitement du cancer du sein, et tout particulièrement après l'ablation d'un sein (mastectomie). 

Elle aura pour but de redonner une forme harmonieuse à la poitrine après une intervention, en remodelant le sein restant ou en améliorant la symétrie de la poitrine.

Plusieurs techniques de reconstruction sont disponibles, et la technique utilisée dependra du traitement choisi dans le traitement du cancer.

La reconstruction mammaire se fait dans le cadre de la prise en charge par le Centre du Sein de Hirslanden Clinique des Grangettes.

Augmentation mammaire

Une augmentation mammaire est indiquée chez les femmes présentant une poitrine d’un volume qu’elles estiment insuffisant par rapport à leur morphologie. L’hypoplasie mammaire peut avoir plusieurs causes : un développement insuffisant de la poitrine, une perte de poids, voire une grossesse.

L’augmentation mammaire vise à créer un sein de forme harmonieuse et naturelle, qui respecte la morphologie de la patiente avec des cicatrices aussi discrètes que possible.

  • N’empêche pas l’allaitement
  • Ne freine pas le processus naturel de ptose du sein dû au vieillisement (affaissement de la poitrine)
  • Requiert la même surveillance des seins par votre gynécologue

Réduction mammaire

Une réduction mammaire est indiquée chez les femmes présentant une poitrine d’un volume qu’elles estiment excessif par rapport à leur morphologie. L’hypertrophie mammaire peut être à l’origine de douleurs dorsales et/ou de la nuque.

La réduction mammaire vise à créer un sein de forme harmonieuse et naturelle, apportant confort dans la vie quotidienne de la patiente.

  • N’empêche pas l’allaitement
  • Ne freine pas le processus naturel de ptose du sein dû au vieillisement (affaissement de la poitrine)
  • Requiert la même surveillance des seins par votre gynécologue

Gynécomastie (réduction mammaire chez l'homme)

Une correction mammaire est indiquée chez les hommes présentant un développement exagéré des seins. La gynécomastie est source de douleur, mais aussi d’une grande gêne psychologique. Elle peut entraîner de la gêne dans les activités sportives et l’habillement, ainsi que dans la vie intime

La gynécomastie n’est pas anormale, et apparait de manière naturelle durant certaines périodes de la vie, telle la vieillesse. Il arrive même qu’elle soit transitoire et régresse spontanément chez les nouveau-nés et à l’adolescence.

Quand elle se déclenche à l’âge adulte, il est cependant plus difficile d’en déterminer les causes. Elle peut être secondaire à la prise de certains médicaments, de drogues ou à certaines maladies. Elle peut aussi être provoqué par un dérèglement hormonal, voire par un cancer dans de rare cas.

Dans le cadre de l’obésité, on parle de pseudo-gynécomastie ou d’une adipomastie, le volume étant occupé par de la graisse et non pas la glande mammaire.

La correction mammaire chez l’homme vise à harmoniser le volume mammaire tout en diminuant les gênes et les douleurs.