Cardiologie interventionnelle

Une fois le diagnostic posé grâce à l’une des techniques disponibles, votre médecin choisit le traitement optimum. La cardiologie interventionnelle consiste en la réalisation d’actes opératoires sur les cavités et vaisseaux cardiaques par voie percutanée. Ces actes sont menés sous contrôle radiologique. En voici un bref aperçu:

LA CORONAROGRAPHIE DIAGNOSTIQUE

Avec cette technique d’imagerie, votre cardiologue visualise les artères coronaires après injection d’un produitde contraste. L’examen repère tout rétrécissement d’une artère (sténose) susceptible d’être la cause d’une angine de poitrine ou d’un infarctus.


Il offre également la possibilité de détecter des pathologies des valves cardiaques. Un cathéter est alors introduit dans le coeur droit afin de définir le traitement adapté.

LE CATHÉTÉRISME GAUCHE-DROIT

Il consiste à insérer une sonde dans les cavités cardiaques gauches et droite safin de mesurer les pressions et le taux de saturation en oxygène du sang. Cet examen est souvent réalisé en amont d’une chirurgie cardiaque. Il est aussi utile pour détecter une hypertension pulmonaire et est généralement combiné à une coronarographie.

ANGIOGRAPHIE

Il s’agit d’une technique d'imagerie médicale pour les vaisseaux sanguins qui ne sont pas visibles via des radiographies standards. Un produit de contraste est injecté lors d'une imagerie par rayons X. L’angiographie est un examen diagnostic mais peut être aussi utilisée de manière interventionnelle.

En tant qu'examen diagnostic, elle cherche à identifier les pathologies vasculaires en vue d’untraitement ultérieur, qu'il soit endovasculaire, chirurgical ou médicamenteux. L’angiographie à visée interventionnelle a pour objectif de minimiser, voire de supprimer la pathologie identifiée, en introduisant des instruments spécifiques par le point de ponction.

L’ANGIOPLASTIE CORONARIENNE

Lorsque la coronarographie a révélé la présence d’un ou de plusieurs rétrécissements, il est possible de dilater l’artère coronaire concernée à l’aide d’un cathéter pourvu d’un ballonnet gonflable. Si nécessaire, la même technique permet de poser un «ressort» (stent) qui maintiendra l’artère ouverte. Ces interventions sont pratiquées en ambulatoire.

LA BIOPSIE MYOCARDIQUE

Cette biopsie consiste à prélever des fragments du muscle du coeur afin de les étudier au microscope. Sous anesthésie locale, le médecin pratique une incision dans le cou et insère dans une veine un cathéter (tube en plastique) muni d'une pince à biopsie, appelée « bioptôme », et guide l'ensemble jusqu'au coeur à l'aide d'un écran de contrôle. Une fois arrivé, le bioptôme prélève un fragment du myocarde. L'examen dure environ 1h30. La surveillance n'est que de quelques heures en l'absence de complications.

DILATATION DES ARTÈRES RÉNALES

Le procédé est le même que celui de l’angioplastie coronaire (voir coronarographie), mais au niveau des artères rénales.

DÉNERVATION RÉNALE

Utilisée dans certains cas d'hypertension artérielle lorsque celles-ci ne sont pas traitables par médicaments, cette technique cherche à détruire en partie le système nerveux, appelé sympathique, au niveau des artères rénales. Avec un cathéter relié à un générateur de radiofréquences technique, le médecin brûle de manière superficielle de la paroi intérieure des artères rénales. Cette intervention est souvent réalisée sous anesthésie générale.

FERMETURE DE LA COMMUNICATION INTER-AURICULAIRE

Il arrive que l’espace situé entre les cavités du coeur, nommées oreillettes, ne se ferme pas à la naissance. Ce problème peut être diagnostiqué à tout âge et cet espace peut alors être fermé hermétiquement à l’aide d’un dispositif appelé communément un « parapluie ».

LA FERMETURE DU FORAMEN OVALE PERMÉABLE

Le foramen ovale perméable est une anomalie de la cloison située entre les deux oreillettes du coeur et qui entraîne une communication. La procédure consiste à fermer le passage entre les oreillettes droite et gauche à l’aide d’un dispositif (double ombrelle ou parapluie). L’abord se fait par voie veineuse fémorale (pli de l’aine). L’intervention peut se faire sous anesthésie locale ou générale.

LA TAVI

Remplacer une valve aortique défaillante sans avoir à ouvrir le thorax dupatient, c'est possible avec la TAVI (Transcatheter Aortic Valve Implantation). Cette technique permet un accès au coeur par voie percutanée, via un cathéter. Ce traitement de pointe est réalisé au Centre cardiovasculaire Cecil depuis 2010.

DILATATION DE LA VALVE MITRALE

L’intervention consiste à dilater la valve rétrécie à l’aide d’un ballonnet (même procédé que pour la dilatation coronaire).

DILATATION DE LA VALVE AORTIQUE

Une dilatation est effectuée pour ouvrir une valve cardiaque anormalement rétrécie. Ce procédé est aussi appelé valvulotomie par ballonnet. La dilatation peut se faire sur toutes les valves cardiaques. L'intervention se réalise dans un laboratoire de cathétérisme cardiaque. Un cathéter muni d'un ballon dégonflé est inséré dans un vaisseau sanguin, et ce, jusqu'au cœur. Lorsque le ballon atteint la valve rétrécie, le médecin le gonfle. La pression ouvre alors la valve. Le ballon est par la suite dégonflé et retiré avec le cathéter.

Version mobile >>.*(android.+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows (ce|phone)|xda|xiino).*1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|e\-|e\/|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(di|rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|xda(\-|2|g)|yas\-|your|zeto|zte\-