Déroulement des examensde médecine nucléaire

Déroulement de l'examen

L’examen de médecine nucléaire, appelé scintigraphie, est basé sur l’utilisation d’un radiotraceur émettant des rayonnements gamma et de leur captation par un détecteur, la gamma caméra.  Le radiotraceur spécifique, administré au patient par voie veineuse dans la plupart des cas, se concentre dans l’organe ciblé.

Le radioélément le plus utilisé pour l’imagerie scintigraphique est le Technétium 99m, de courte durée de vie, pour réduire l’irradiation du patient tout en étant compatible avec la durée de l’examen. Il s’agit d’une dose médicale faible sans aucun danger, tant pour la santé du patient que pour celle de son entourage.

L’acquisition des images se fait de quelques minutes à quelques heures (2 à 4 h) après l’administration du produit. L’examen n’est pas douloureux, n’a pas d’effets secondaires et l’irradiation est faible, similaire aux examens de radiologie. Après l’examen, le patient peut vaquer normalement à ses occupations.

Indications pour les examens

Les indications portant sur les examens de médecine nucléaire sont très vastes. Tous les organes peuvent être étudiés par les scintigraphies, et un très grand nombre de maladies peuvent bénéficier de l'apport de la médecine nucléaire. L'intérêt de la scintigraphie est d'envisager chaque patient spécifiquement et d'adapter son examen en fonction du cas présent.

Scintigraphie osseuse

La scintigraphie osseuse est un examen qui produit une image de votre squelette et de vos articulations.

Il n’y a pas de préparation particulière en vue de réalisation de cet examen.

Scintigraphie cardiaque

L'examen de scintigraphie cardiaque permet d’évaluer l’irrigation du myocarde ou muscle du cœur. Un traitement complémentaire des images permet également d’obtenir des informations sur la contractilité de ce muscle, ainsi que sur le volume du cœur et le volume éjecté à chaque contraction cardiaque.

En principe, l'examen se déroule en deux étapes. La première étape, dite d’effort ou de stress, permet de visualiser la qualité d’irrigation de votre myocarde lorsqu’il est sollicité pour faire face à une activité physique. Les images sont réalisées dans les minutes qui suivent une épreuve d’effort effectuée par votre cardiologue. Si vous n’êtes pas en mesure de réaliser cette épreuve d’effort, celle-ci est remplacée par l’injection d’un produit pharmacologique qui place votre myocarde dans l’état où il serait si vous aviez fait un effort. Cette première étape est complétée par des images au repos, effectuées deux à quatre heures plus tard.

En préparation à l'examen : vous ne devez pas prendre d’excitants le jour de l’examen, tels que café, thé, chocolat, sodas, cola, etc. Il se peut qu'à la demande de votre cardiologue, vous deviez arrêter certains de vos traitements à visée cardiaque.

Scintigraphie rénale

L'examen de scintigraphie rénale permet de quantifier votre fonction rénale, de préciser le degré d’obstruction à l’élimination urinaire, ou encore de rechercher de séquelles ou cicatrices rénales.

Il n’y a pas de préparation particulière en vue de cet examen.

Scintigraphie pulmonaire : recherche d’embolie pulmonaire, de maladie thrombo-embolique.

Il n’y a pas de préparation particulière pour cet examen.

Scintigraphie pulmonaire

L'examen de scintigraphie pulmonaire permet la recherche d’embolie pulmonaire ou de maladie thrombo-embolique.

Il n’y a pas de préparation particulière pour cet examen.

Scintigraphie thyroïdienne

La scintigraphie thyroïdienne est un examen d'imagerie médicale permettant d'étudier la structure de la glande thyroïde et d'en observer le fonctionnement.

En général, il n’y a pas de préparation particulière pour cet examen. Votre endocrinologue pourra toutefois juger utile de modifier ou d’interrompre votre traitement thyroïdien. Si vous avez bénéficié d’une injection d’iode en radiologie, au scanner en particulier, il vaut mieux attendre quatre à cinq semaines avant de réaliser la scintigraphie thyroïdienne.

Scintigraphie parathyroïdienne

Le but de l’exploration par l'examen de scintigraphie parathyroïdienne est de détecter et localiser un adénome parathyroïdien, une glande parathyroïde trop volumineuse ou surtout excessivement fonctionnelle.

Il n’y a pas de préparation particulière pour cet examen.

Recherche du ganglion sentinelle

L'examen de recherche du ganglion sentinelle se déroule quelques heures avant l’intervention chirurgicale d’exérèse de nodule du sein, tumeur cutanée ou autre lésion. Il permet de localiser le premier ganglion relais appelé le ganglion sentinelle du drainage lymphatique de la lésion.

La scintigraphie ne donne pas d’information sur la pathologie de ce ganglion, mais permet son repérage et marquage. Ainsi marqué, ce ganglion sera prélevé par le chirurgien lors de l’intervention et analysé par la suite.

Il n’y a pas de préparation particulière pour cet examen.

Traitements de radiothérapie ciblée

Xofigo ® chez les patients souffrant de métastases osseuses de carcinome de la prostate

Iode-131 pour les hyperthyroidies

    Institut de radiologie diagnostique, interventionnelle et de médecine nucléaire Cecil
    Avenue Marc-Dufour 4
    CH-1007 Lausanne