Nous souhaitons contribuer à l’amélioration continue des options diagnostiques et thérapeutiques pour les femmes atteintes d’un cancer du sein. C’est pourquoi le Centre du sein Berne Bienne participe à des essais cliniques à l’échelle nationale et internationale. Ces études sont destinées à des patientes présentant des caractéristiques particulières ; des contrôles et examens minutieux sont donc effectués avant de les inclure dans une étude.

Toute participation à une étude requiert votre consentement et votre accord écrit. Le refus de participer à une étude ou le souhait d’y mettre fin prématurément est sans incidence sur la suite de votre traitement. Votre médecin discutera avec vous de la meilleure marche à suivre possible.

Nous serions ravis de vous fournir des informations détaillées sur notre programme de recherche. Si vous êtes intéressée, contactez-nous par téléphone au +41 31 337 89 70 ou par e-mail.

Cancer du sein

SAKK 95/17 : étude WISE

Programme d’activités de 24 semaines pour les patientes atteintes d’un cancer du sein localisé sous traitement par inhibiteur de l’aromatase.

Une étude ouverte, randomisée et multicentrique de phase III.

SAKK 23/18 : étude VISION I

Le contenu de cette étude est la biopsie par aspiration pratiquée juste avant l’intervention chirurgicale à titre de comparaison intra- ou péri-opératoire pour les patientes ayant déjà subi une chimiothérapie néoadjuvante pour un cancer du sein. Ce plan thérapeutique peut permettre à certains groupes de femmes d’éviter une chirurgie mammaire ouverte avec les conséquences qui en découlent habituellement, telles que de grandes cicatrices, des bosses ou des lésions tissulaires.

Une étude de faisabilité prospective multicentrique. 

Étude PREVENT

Utilisation de la prégabaline pour la prévention de la douleur persistante chez les patientes à haut risque après une opération du cancer du sein.

Une étude multicentrique, randomisée et contrôlée par placebo.

Peter Pan

Thérapie personnalisée pour les patientes atteintes d’un cancer du sein.

Dans le cadre de cette étude, des cellules cancéreuses du sang et du sein sont extraites des tissus et cultivées à la fois en laboratoire et chez des souris. Ces cultures sont ensuite traitées, analysées et comparées aux caractéristiques de la maladie. Cela permet de tirer des conclusions sur la réponse des cellules tumorales aux médicaments anticancéreux chez la patiente.