Lorsque le système électrique du cœur fait défaut, des examens hautement spécialisés nous permettent d’étudier et traiter la plupart des pathologies électriques cardiaques.

Schéma de la conduction électrique cardiaque

Le sang pauvre en oxygène, en provenance des veines, passe dans l'oreillette puis le ventricule droit (en bleu). Emmené par les artères pulmonaires, il va ensuite faire le plein d’oxygène dans les poumons. L'oreillette et le ventricule gauche (en rouge) reçoivent le sang riche en oxygène pour ensuite le pomper dans la circulation sanguine globale.  

Ces contractions sont déclenchées par des impulsions électriques induites par le noeud sinusal, qui donne ainsi le rythme. L'activité électrique du coeur peut être visualisée grâce à l'électrocardiogramme (ECG) de surface ou des électrocardiogarmmes intracavitaires mesurés par des cathéters.