Vous avez des questions sur la vaccination contre le COVID-19? Nous allons vous expliquer pourquoi vous avez tout intérêt à vous faire vacciner, comment agit le vaccin, combien de temps dure la protection vaccinale, quels effets secondaires peuvent survenir dans de rares cas et quels vaccins sont déjà utilisés.

Qui doit se faire vacciner, quand, où, pourquoi et à quelle fréquence

Pourquoi me faire vacciner?

La vaccination contre le COVID-19 contribue à vous protéger et à endiguer la pandémie. Le virus est très contagieux et une partie des personnes infectées développent des formes graves de la maladie. Le risque est particulièrement élevé pour les personnes âgées de 65 ans et plus, les femmes enceintes et les adultes qui souffrent déjà d’une maladie préexistante. Avec le respect des gestes barrières et des règles d’hygiène, la vaccination est depuis longtemps le moyen le plus efficace de réduire le nombre de cas de maladie graves et de décès en Suisse. Il faudra que 70 % environ de la population soient immunisés pour que la transmission du SARS-CoV-2 soit suffisamment réduite pour stopper la pandémie.

Suis-je obligé.e de me faire vacciner?

Non. Il n’y a pas d’obligation de vaccination en Suisse. Nous recommandons néanmoins de vous faire vacciner. La vaccination apporte une bonne protection individuelle et contribue à endiguer la pandémie.

Où et quand puis-je me faire vacciner?

Les autorités de votre canton vous feront savoir quand et où vous pourrez vous faire vacciner. Le stock de vaccins disponible est encore limité pour l’instant et les personnes appartenant aux groupes à risques sont donc prioritaires. Toutes les autres sont invitées à patienter. 

Que coûte la vaccination?

La vaccination contre le COVID-19 est gratuite.

À quelle fréquence dois-je me faire vacciner?

Pour être complètement protégé(e) par le vaccin, vous devez recevoir deux injections à trois ou quatre semaines d’intervalle.

À qui la vaccination est-elle déconseillée?

La seule contre-indication à la vaccination est l’existence d’une allergie grave confirmée à un ingrédient du vaccin (en particulier au PEG).

La vaccination contre le COVID-19 n’est pas recommandée actuellement:

  • aux femmes enceintes
  • aux enfants et adolescents de moins de 16 ans

Si vous avez une forte fièvre, si vous vous sentez malade ou n’êtes pas en forme, si vous attendez le résultat d’un test de COVID-19, si vous êtes à l’isolement ou en quarantaine, ne vous faites pas vacciner tout de suite. Allez-y dès que votre état de santé ou les circonstances vous le permettront.

Protection vaccinale

Le vaccin est-il efficace et sans danger?

Tous les vaccins mis en circulation en Suisse doivent être autorisés et recommandés. Pour cela, ils doivent satisfaire des critères rigoureux d’innocuité (sécurité), d’efficacité et de qualité. Swissmedic, l’Institut suisse des produits thérapeutiques, a examiné en détail le vaccin contre le COVID-19 avant de l’autoriser et a conclu qu’il est sûr et efficace. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont déjà reçu le vaccin dans le cadre d’études. Il est sans danger et efficace même chez les personnes âgées et souffrant de maladies chroniques. Swissmedic continue à surveiller l’innocuité et l’efficacité du vaccin. De manière générale, le risque d’effets secondaires graves après la vaccination est beaucoup plus faible que celui d’une forme grave de la maladie après une infection par le coronavirus.

Comment la vaccination nous protège-t-elle?

L’organisme développe une protection contre le COVID-19. La vaccination renforce ses défenses immunitaires et l’aide à combattre le virus. Elle réduit considérablement le risque de contracter le COVID-19. Cependant, la protection totale n’existe pas et quelques personnes peuvent attraper le COVID-19 bien qu’elles soient vaccinées. La vaccination diminue néanmoins le risque qu’elles développent une forme grave de la maladie.

Combien de temps faut-il pour être protégé après la vaccination?

La protection s’établit environ deux semaines après la première dose et elle est complète (95 %) une semaine après la deuxième dose. 

Combien de temps dure la protection vaccinale?

Nous ne le savons pas encore. Les laboratoires qui fabriquent les vaccins sont en train d’étudier la durée de la protection. Il est possible qu’un rappel soit nécessaire après un certain temps.

Quels effets secondaires la vaccination peut-elle provoquer?

Il faut distinguer ici les réactions anodines et transitoires au vaccin et les vrais effets secondaires graves. Les réactions au vaccin sont fréquentes et disparaissent en quelques jours. Il peut s’agir de douleurs au point d’injection, de fatigue, de maux de tête, de douleurs articulaires ou d’une légère fièvre. Ces réactions montrent que l’immunité de l’organisme est activée et elles sont donc bon signe, tant qu’elles sont modérées. Les effets secondaires graves, par exemple une réaction allergique sévère tout de suite après la vaccination, sont très rares. Ils peuvent prendre la forme d’un gonflement (œdème), d’une rougeur, de démangeaisons ou d’une détresse respiratoire. Si vous ressentez ces symptômes, appelez tout de suite votre médecin.

Combien de temps les effets secondaires peuvent-ils durer?

Les effets secondaires passent en général en quelques jours. Si vous avez encore des effets secondaires au bout d’une semaine ou s’ils s’aggravent, consultez votre médecin.

Peut-il y encore avoir des effets secondaires graves jusqu’à plusieurs années après la vaccination?

Plus de deux millions de personnes ont déjà été vaccinées. Les réactions anaphylactiques (réactions allergiques sévères) rapportées se comptent sur les doigts des deux mains. Elles ont affecté des patients qui avaient des antécédents connus d’anaphylaxie sévère. Les autres effets secondaires graves dont il a été question à propos d’autres vaccins, par exemple des paralysies, n’ont pas été rapportés pour l’instant en relation avec les vaccins contre le COVID-19. En outre, une réaction auto-immune grave à une vraie infection ou à une vaccination ne se produit jamais après des années, mais dans les un à trois mois qui suivent la «stimulation» immunitaire.

Vaccination et COVID-19

Le vaccin peut-il me faire attraper le COVID-19?

Non. Vous n’attraperez pas le COVID-19 à cause de la vaccination. Le vaccin ne contient pas de coronavirus.

Puis-je me faire vacciner même si j’ai déjà eu le COVID-19?

Nous ne savons pas encore avec certitude combien de temps dure l’immunité acquise en attrapant le COVID-19. Les données suggèrent que vous resterez protégé(e) d’une réinfection pendant au moins trois mois. Par conséquent, si vous avez déjà attrapé le nouveau coronavirus, il vous est conseillé d’attendre au moins trois mois avant de vous faire vacciner. La vaccination protège de façon optimale et renforce vos défenses immunitaires. Elle n’a pas d’effet négatif si vous avez été infecté(e) sans vous en rendre compte. 

Puis-je transmettre le COVID-19 à d’autres personnes même si je suis vacciné(e)?

La vaccination vous empêche de développer une forme grave de COVID-19 mais nous ne savons pas si elle vous empêche de transmettre le virus. Il est possible que vous contaminiez d’autres personnes alors même que vous avez été vacciné(e) et ne présentez aucun symptôme. Il faut donc continuer à respecter les gestes barrière et les mesures d’hygiène.

Je viens de recevoir un autre vaccin ou je dois bientôt me faire vacciner (par exemple contre la grippe). Cela pose-t-il un problème pour la vaccination anti-COVID?

Rien n’indique qu’il puisse y avoir des interactions entre le vaccin anti-COVID et d’autres vaccins. Les vaccins vous protègent contre d’autres infections que vous pourriez contracter, même pendant la pandémie, et qui pourraient vous mettre en danger. Cela dit, il vaut mieux espacer les vaccinations de 14 jours au minimum, sauf s’il s’agit de vaccinations d’urgence.

Vaccins

Quels sont les types de vaccins disponibles?

La Confédération a conclu jusqu’à présent des contrats avec trois fabricants de vaccins: Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca. Le vaccin Comirnaty® de Pfizer/BioNTech a reçu l’autorisation de mise sur le marché de Swissmedic le 19 décembre 2020. Le vaccin de Moderna (COVID-19 mRNA Vaccine Moderna) a été autorisé par Swissmedic le 12 janvier 2021. La procédure d’autorisation de mise sur le marché de Swissmedic n’est pas encore terminée pour le vaccin d’AstraZeneca.

Comment fonctionnent les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna?

Les vaccins à l’ARNm de Pfizer/BioNTech et Moderna contiennent des informations génétiques du SARS-CoV-2. À partir de cet infime fragment de son «plan», le corps produit une petite partie du virus: la protéine du spicule, ou «Spike». Le système immunitaire reconnaît que cette protéine est étrangère au corps et produit des anticorps pour la détruire: c’est l’amorce de la réponse immunitaire. L’ARNm du virus et les spicules sont détruits en quelques jours. Cette immunisation active empêche que le virus SARS-CoV-2 puisse entrer dans les cellules humaines et s’y multiplier.

Cette vidéo de Swissmedic explique comment fonctionne le vaccin à l’ARNm.

Quelles sont les différences entre les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna?

Les deux préparations sont très efficaces. Le vaccin de Pfizer/BioNTech offre une protection à 95 % contre la COVID-19. L’efficacité indiquée pour le vaccin Moderna est de 94,1 %.

La dose de Comirnaty® est de 30 microgrammes de vaccin par injection et celle du mRNA-1273 de Moderna de 100 microgrammes. Le vaccin de Pfizer/BioNTech convient pour toute personne âgée de 16 ans et plus. Celui de Moderna est destiné à toutes les personnes âgées de 18 ans et plus. Les deux vaccins ne contiennent pas les mêmes excipients.

Pour le reste, ils sont similaires. Il s’agit de vaccins à ARNm et ils sont bien tolérés. Deux doses sont nécessaires pour que le vaccin soit complètement efficace, qu’il s’agisse du Comirnaty® de Pfizer/BioNTech ou de la préparation de Moderna. Ces deux doses doivent être espacées de quatre semaines. La deuxième vaccination doit être effectuée avec le même vaccin que la première.

Le nouveau vaccin à ARNm peut-il modifier mon ADN ou mes gènes?

Le vaccin à ARNm n’est pas transporté dans les cellules et ne peut donc pas agir sur les gènes humains. Il contient de l’ARNm (ARN «messager») qui code la synthèse de la protéine formant les «piquants» à la surface de la capsule du SARS-CoV-2 (spicule ou «spike»). Cette protéine joue le rôle d’antigène: elle est reconnue comme étrangère par l’organisme et déclenche ainsi la réponse du système immunitaire contre les spicules du SARS-CoV-2. Le système immunitaire produit des anticorps qui assurent la protection contre le virus.

Le vaccin est-il injecté à -75 °C?

Non. Le vaccin Comirnaty® de Pfizer/BioNTech est conservé à -75°C (et celui de Moderna à -20°C) mais il est dégelé peu avant l’injection et dilué dans du sérum physiologique à la température d’un réfrigérateur ordinaire ou à température ambiante.

Vous trouverez tous les résultats intermédiaires d’efficacité et d’innocuité des vaccins sur le site Web d’Infovac.