Troubles de l’épaule en détail

La mobilité et la coordination caractérisent l’épaule – et la rendent vulnérable aux blessures. La coiffe des rotateurs est la plus fréquemment touchée. Mais une arthrose, une dislocation, un syndrome d’impingement ou une fracture de la clavicule peuvent également être douloureux et limiter la mobilité de l’épaule. Aperçu de la structure et des troubles de cette articulation complexe.

En raison de sa structure complexe, l'épaule est sujette aux blessures et aux pathologies d'usure telles que:

Anatomie
  • Os

  • 1Acromion
  • 2Articulation de l’épaule
  • 3Coracoïde
  • 4Tête humérale
  • 5Articulation gléno-humérale
  • 6Humérus
  • 7Clavicule
  • 8Omoplate
  • Muscles

  • 9Biceps
  • 10Coiffe de rotateurs de l’épaule, composée de:
    • Muscle supra-épineux
    • Muscle infra-épineux
    • Muscle petit rond
    • Muscle sous-scapulaire
  • 11Muscle grand rond
  • 12Muscle deltoïde
  • 13Trapèze
  • Tendons, ligaments, tissus mous

  • 14Long tendon du biceps
  • 15Bourse séreuse
  • 16Tendon du muscle supra-épineux
  • 17Ligaments
  • 18Capsule articulaire
L’épaule Acromion Articulation de l’épaule Coracoïde Tête humérale Articulation gléno-humérale Humérus Clavicule Omoplate Muscles Biceps Coiffe de rotateurs Muscle grand rond Muscle deltoïde Trapèze Tendons, ligaments, tissus mous Long tendon du biceps Bourse séreuse Tendon du muscle supra-épineux Ligaments Capsule articulaire
Troubles de l’épaule en détail
  • Arthrose de l’épaule
  • Rupture du tendon de l’épaule / rupture de la coiffe des rotateurs
  • Calcification de l’épaule
  • Frozen shoulder
  • Luxation et instabilité de l’épaule
  • Syndrome d’impingement
  • Blessure de l’articulation de l’épaule
  • Fracture de la clavicule
  • Tension et élongation

Arthrose de l’épaule

L’arthrose de l’épaule est une usure chronique de l’articulation de l’épaule. Les cartilages et les os situés entre l’acromion et la clavicule s’usent, ce qui peut provoquer des douleurs et entraîner une réduction de la mobilité. En cas d’inflammation, un gonflement et une formation de chaleur au niveau de l’articulation peuvent également être des signes d’arthrose de l’épaule.

Traitement

Une guérison n’est pas possible. Cependant, une détection précoce et un début rapide du traitement (physiothérapie et anti-inflammatoires) permettent un bon soulagement des symptômes et peuvent prévenir la progression de l’usure.

bulb

CONSEIL

Ne pas trop ménager. Les mouvements apportent à l’articulation des nutriments qui limitent la dégradation du cartilage.

Rupture du tendon de l’épaule / rupture de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs est un groupe composé de quatre muscles qui relient l’humérus à l’omoplate. Elle maintient la tête humérale au centre de la glène plate de l’omoplate, stabilise l’articulation et permet ainsi les mouvements du bras supérieur. Un accident ou une usure du tendon peut entraîner une rupture de la coiffe des rotateurs. Elle se déchire généralement au niveau du chapeau, où les quatre muscles se réunissent sur la tête humérale. Le contact avec l’os est perdu, suite à quoi les muscles ne peuvent plus remplir correctement leur fonction. L’épaule ou le bras ne peut plus bouger, ou alors les mouvement sont douloureux.

Traitement

La méthode de traitement est choisie très individuellement. Selon le métier, l’âge ou l’activité physique du patient, les petites fissures peuvent être traitées par des séances de physiothérapie et des médicaments soulageant la douleur.

bulb

CONSEIL

Oui au mouvement, non à l’effort. Pendant les premières semaines, il n’est pas question de soulever ni de porter des charges, de prendre appui sur l’articulation ni de conduire.

Calcification de l’épaule

La calcification de l’épaule est due à des sels de calcium qui s’accumulent sous l’acromion, à la base du tendon de la coiffe des rotateurs, pour former des dépôts de calcium. La cause n’est pas claire, mais cette calcification survient généralement entre 30 et 50 ans. Une douleur accrue apparaît lorsque l’organisme déclenche une réaction inflammatoire de la bourse séreuse contre le tissu fibro-cartilagineux sur lequel les sels de calcium se déposent et durcissent.

Traitement

Une immobilisation provisoire de l’épaule avec application de glace peut soulager la douleur en cas d’inflammation. Le traitement par ondes de choc déclenche des processus biologiques de guérison ponctuels qui dissolvent le dépôt calcaire. Le traitement par physiothérapie permet de prévenir les tensions dues à des malpositions liées à la douleur.

bulb

CONSEIL

Des exercices d’étirement et des mouvements circulaires permettent de lutter contre le raidissement de l’épaule lié à une posture de ménagement.

Frozen shoulder

La «frozen shoulder», ou capsulite rétractile, est une inflammation de la muqueuse et de la capsule articulaires. La capsule s’épaissit dans un premier temps, puis se rétrécit de nouveau. En l’absence d’autres maladies de l’épaule, la cause de ce raidissement reste généralement confuse. Cela commence par des douleurs et par des difficultés à lever le bras et à lui faire effectuer une rotation vers l’extérieur. Cela peut durer plusieurs années jusqu’à ce que les phases d’inflammation, de raidissement et de dégel soient traversées.

Traitement

La première phase consiste à traiter l’inflammation de l’articulation avec des médicaments anti-inflammatoires (cortisone le cas échéant). Pendant la deuxième phase de raidissement, la mobilité doit être améliorée au moyen d’exercices spéciaux pour permettre à la raideur de disparaître pendant la troisième phase, dite de dégel.

bulb

CONSEIL

La patience et la confiance sont ici de mise: le processus de guérison dure entre 1,5 et 3 ans, mais les lésions à long terme sont évitées. En général, la «frozen shoulder» guérit complètement.

Luxation et instabilité de l’épaule

Dans le cas d’une luxation de l’épaule, la tête humérale sort de la glène. Cette blessure survient généralement à la suite d’un accident ou d’une faiblesse de l’appareil capsulo-ligamentaire. C’est l’une des luxations les plus fréquentes, car l’articulation de l’épaule est très mobile. Une (quasi-)luxation fréquente peut entraîner une instabilité de l’épaule et des lésions des tissus mous, une dilatation excessive de la capsule articulaire ou une déchirure de la lèvre articulaire.

Traitement

En l’absence de fracture de l’un des os voisins, l’articulation doit être immédiatement remise en place pour prévenir une lésion durable des ligaments et des tendons. Après une immobilisation de quelques jours, un traitement de stabilisation peut avoir lieu, qui traite également les troubles fonctionnels douloureux causés par la lésion. Si la luxation s’accompagne d’une déchirure ligamentaire, une intervention chirurgicale peut prévenir une instabilité chronique.

bulb

CONSEIL

Des exercices simples de mobilisation effectués à domicile peuvent libérer les blocages musculaires douloureux dans l’épaule et favoriser la guérison des ligaments blessés.

Syndrome d’impingement

Le syndrome d’impingement consiste en une diminution de la distance entre la tête humérale et l'acromion. Les tissus mous situés entre les deux, tels que le tendon et la bourse séreuse, se retrouvent ainsi coincés, ce qui peut provoquer des inflammations de la bourse séreuse ou même déchirer le tendon. Lorsque le bras est levé au-dessus de la tête, en particulier, le syndrome d’impingement provoque des douleurs qui irradient jusque dans le coude.

Traitement

Selon l’intensité de la douleur, une injection de cortisone peut apporter un soulagement. Pendant la phase aiguë, le bras est immobilisé et ménagé pour pouvoir ensuite traiter le syndrome d’impingement dans le cadre d’une physiothérapie intensive avec des exercices ciblés. Selon le degré de gravité, une opération peut être nécessaire.

bulb

CONSEIL

Ne pas prendre les douleurs à la légère: consulter un médecin dès les premiers picotements dans l’épaule. Cela permet d’éviter une progression du rétrécissement et une évolution chronique.

Blessure de l’articulation de l’épaule

Ensemble, l’acromion et la clavicule forment l’articulation de l’épaule. Elle entoure un filet stabilisateur de ligaments qui peuvent se déchirer en cas de chute. La clavicule n’est alors plus correctement fixée sur l’acromion, ce qui entraîne une instabilité de l’articulation et peut avoir pour conséquence une limitation fonctionnelle du bras.

Traitement

L’épaule concernée doit dans un premier temps être immobilisée pour permettre aux gonflements et aux épanchements de sang de guérir. Ce n’est qu'alors que le degré de gravité de la lésion peut être déterminé et que l’on peut décider si les ligaments doivent être regroupés par voie chirurgicale ou s’ils peuvent se consolider à nouveau naturellement avec un bandage.

bulb

CONSEIL

Si une «bosse» visible se forme approximativement au milieu de l’épaule, c’est le signe d’une lésion de l’articulation de l’épaule.

Fracture de la clavicule

La clavicule est un os long, fin et tubulaire qui se fracture rapidement, notamment en cas de chute, en raison de sa structure et de sa position. Généralement, en cas de fracture de la clavicule, une élévation nette est visible, car les muscles entraînent les fragments osseux vers le haut et vers l’avant. Un gros hématome et des douleurs au mouvement sont d’autres indications d’une fracture de la clavicule.

Traitement

Une immobilisation par bandage permet à la fracture de guérir en quatre semaines environ. Selon la position et l’état de fractionnement, une intervention chirurgicale avec insertion d’une plaque métallique stabilisatrice ou l’utilisation de clous peut être nécessaire afin de permettre au seul os reliant l’épaule au torse de se consolider correctement et afin d’éviter l’apparition de troubles durables.

bulb

CONSEIL

Au bout de six semaines, le bras atteint est de nouveau capable d’effectuer des mouvements quotidiens. Un délai de ménagement d’environ douze semaines doit être prévu pour les efforts intenses tels que la pratique du VTT.

Tension et élongation

Les tensions et les élongations de l’épaule affectent généralement les muscles de la coiffe des rotateurs et du trapèze. Les tensions sont souvent dues au stress ou à une mauvaise posture, suite à quoi le muscle est maintenu dans un état de tension permanent et n’est plus irrigué, c’est-à-dire qu’il n'est plus suffisamment alimenté en oxygène, ce qui entraîne un durcissement douloureux. Les élongations, en revanche, sont des réactions inflammatoires dans le muscle qui surviennent après un effort très soudain ou très intense.

Traitement

Les tensions se traitent efficacement par des massages ainsi que par des exercices de mobilisation et de stimulation de l’irrigation sanguine. Il est également important que le facteur déclencheur de la tension soit trouvé et empêché. Une élongation guérit spontanément en une à deux semaines. Des pommades anti-inflammatoires peuvent être appliquées contre la douleur, un arrêt provisoire des entraînements de l’épaule est judicieux.

bulb

CONSEIL

Chaud ou froid? En cas de tension, la chaleur peut aider à mieux irriguer le muscle et à le détendre. Une élongation, en revanche, doit être refroidie pour soulager l’inflammation.

Arthrose de l’épaule

L’arthrose de l’épaule est une usure chronique de l’articulation de l’épaule. Les cartilages et les os situés entre l’acromion et la clavicule s’usent, ce qui peut provoquer des douleurs et entraîner une réduction de la mobilité. En cas d’inflammation, un gonflement et une formation de chaleur au niveau de l’articulation peuvent également être des signes d’arthrose de l’épaule.

Traitement

Une guérison n’est pas possible. Cependant, une détection précoce et un début rapide du traitement (physiothérapie et anti-inflammatoires) permettent un bon soulagement des symptômes et peuvent prévenir la progression de l’usure.

bulb

CONSEIL

Ne pas trop ménager. Les mouvements apportent à l’articulation des nutriments qui limitent la dégradation du cartilage.

Rupture du tendon de l’épaule / rupture de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs est un groupe composé de quatre muscles qui relient l’humérus à l’omoplate. Elle maintient la tête humérale au centre de la glène plate de l’omoplate, stabilise l’articulation et permet ainsi les mouvements du bras supérieur. Un accident ou une usure du tendon peut entraîner une rupture de la coiffe des rotateurs. Elle se déchire généralement au niveau du chapeau, où les quatre muscles se réunissent sur la tête humérale. Le contact avec l’os est perdu, suite à quoi les muscles ne peuvent plus remplir correctement leur fonction. L’épaule ou le bras ne peut plus bouger, ou alors les mouvement sont douloureux.

Traitement

La méthode de traitement est choisie très individuellement. Selon le métier, l’âge ou l’activité physique du patient, les petites fissures peuvent être traitées par des séances de physiothérapie et des médicaments soulageant la douleur.

bulb

CONSEIL

Oui au mouvement, non à l’effort. Pendant les premières semaines, il n’est pas question de soulever ni de porter des charges, de prendre appui sur l’articulation ni de conduire.

Calcification de l’épaule

La calcification de l’épaule est due à des sels de calcium qui s’accumulent sous l’acromion, à la base du tendon de la coiffe des rotateurs, pour former des dépôts de calcium. La cause n’est pas claire, mais cette calcification survient généralement entre 30 et 50 ans. Une douleur accrue apparaît lorsque l’organisme déclenche une réaction inflammatoire de la bourse séreuse contre le tissu fibro-cartilagineux sur lequel les sels de calcium se déposent et durcissent.

Traitement

Une immobilisation provisoire de l’épaule avec application de glace peut soulager la douleur en cas d’inflammation. Le traitement par ondes de choc déclenche des processus biologiques de guérison ponctuels qui dissolvent le dépôt calcaire. Le traitement par physiothérapie permet de prévenir les tensions dues à des malpositions liées à la douleur.

bulb

CONSEIL

Des exercices d’étirement et des mouvements circulaires permettent de lutter contre le raidissement de l’épaule lié à une posture de ménagement.

Frozen shoulder

La «frozen shoulder», ou capsulite rétractile, est une inflammation de la muqueuse et de la capsule articulaires. La capsule s’épaissit dans un premier temps, puis se rétrécit de nouveau. En l’absence d’autres maladies de l’épaule, la cause de ce raidissement reste généralement confuse. Cela commence par des douleurs et par des difficultés à lever le bras et à lui faire effectuer une rotation vers l’extérieur. Cela peut durer plusieurs années jusqu’à ce que les phases d’inflammation, de raidissement et de dégel soient traversées.

Traitement

La première phase consiste à traiter l’inflammation de l’articulation avec des médicaments anti-inflammatoires (cortisone le cas échéant). Pendant la deuxième phase de raidissement, la mobilité doit être améliorée au moyen d’exercices spéciaux pour permettre à la raideur de disparaître pendant la troisième phase, dite de dégel.

bulb

CONSEIL

La patience et la confiance sont ici de mise: le processus de guérison dure entre 1,5 et 3 ans, mais les lésions à long terme sont évitées. En général, la «frozen shoulder» guérit complètement.

Luxation et instabilité de l’épaule

Dans le cas d’une luxation de l’épaule, la tête humérale sort de la glène. Cette blessure survient généralement à la suite d’un accident ou d’une faiblesse de l’appareil capsulo-ligamentaire. C’est l’une des luxations les plus fréquentes, car l’articulation de l’épaule est très mobile. Une (quasi-)luxation fréquente peut entraîner une instabilité de l’épaule et des lésions des tissus mous, une dilatation excessive de la capsule articulaire ou une déchirure de la lèvre articulaire.

Traitement

En l’absence de fracture de l’un des os voisins, l’articulation doit être immédiatement remise en place pour prévenir une lésion durable des ligaments et des tendons. Après une immobilisation de quelques jours, un traitement de stabilisation peut avoir lieu, qui traite également les troubles fonctionnels douloureux causés par la lésion. Si la luxation s’accompagne d’une déchirure ligamentaire, une intervention chirurgicale peut prévenir une instabilité chronique.

bulb

CONSEIL

Des exercices simples de mobilisation effectués à domicile peuvent libérer les blocages musculaires douloureux dans l’épaule et favoriser la guérison des ligaments blessés.

Syndrome d’impingement

Le syndrome d’impingement consiste en une diminution de la distance entre la tête humérale et l'acromion. Les tissus mous situés entre les deux, tels que le tendon et la bourse séreuse, se retrouvent ainsi coincés, ce qui peut provoquer des inflammations de la bourse séreuse ou même déchirer le tendon. Lorsque le bras est levé au-dessus de la tête, en particulier, le syndrome d’impingement provoque des douleurs qui irradient jusque dans le coude.

Traitement

Selon l’intensité de la douleur, une injection de cortisone peut apporter un soulagement. Pendant la phase aiguë, le bras est immobilisé et ménagé pour pouvoir ensuite traiter le syndrome d’impingement dans le cadre d’une physiothérapie intensive avec des exercices ciblés. Selon le degré de gravité, une opération peut être nécessaire.

bulb

CONSEIL

Ne pas prendre les douleurs à la légère: consulter un médecin dès les premiers picotements dans l’épaule. Cela permet d’éviter une progression du rétrécissement et une évolution chronique.

Blessure de l’articulation de l’épaule

Ensemble, l’acromion et la clavicule forment l’articulation de l’épaule. Elle entoure un filet stabilisateur de ligaments qui peuvent se déchirer en cas de chute. La clavicule n’est alors plus correctement fixée sur l’acromion, ce qui entraîne une instabilité de l’articulation et peut avoir pour conséquence une limitation fonctionnelle du bras.

Traitement

L’épaule concernée doit dans un premier temps être immobilisée pour permettre aux gonflements et aux épanchements de sang de guérir. Ce n’est qu'alors que le degré de gravité de la lésion peut être déterminé et que l’on peut décider si les ligaments doivent être regroupés par voie chirurgicale ou s’ils peuvent se consolider à nouveau naturellement avec un bandage.

bulb

CONSEIL

Si une «bosse» visible se forme approximativement au milieu de l’épaule, c’est le signe d’une lésion de l’articulation de l’épaule.

Fracture de la clavicule

La clavicule est un os long, fin et tubulaire qui se fracture rapidement, notamment en cas de chute, en raison de sa structure et de sa position. Généralement, en cas de fracture de la clavicule, une élévation nette est visible, car les muscles entraînent les fragments osseux vers le haut et vers l’avant. Un gros hématome et des douleurs au mouvement sont d’autres indications d’une fracture de la clavicule.

Traitement

Une immobilisation par bandage permet à la fracture de guérir en quatre semaines environ. Selon la position et l’état de fractionnement, une intervention chirurgicale avec insertion d’une plaque métallique stabilisatrice ou l’utilisation de clous peut être nécessaire afin de permettre au seul os reliant l’épaule au torse de se consolider correctement et afin d’éviter l’apparition de troubles durables.

bulb

CONSEIL

Au bout de six semaines, le bras atteint est de nouveau capable d’effectuer des mouvements quotidiens. Un délai de ménagement d’environ douze semaines doit être prévu pour les efforts intenses tels que la pratique du VTT.

Tension et élongation

Les tensions et les élongations de l’épaule affectent généralement les muscles de la coiffe des rotateurs et du trapèze. Les tensions sont souvent dues au stress ou à une mauvaise posture, suite à quoi le muscle est maintenu dans un état de tension permanent et n’est plus irrigué, c’est-à-dire qu’il n'est plus suffisamment alimenté en oxygène, ce qui entraîne un durcissement douloureux. Les élongations, en revanche, sont des réactions inflammatoires dans le muscle qui surviennent après un effort très soudain ou très intense.

Traitement

Les tensions se traitent efficacement par des massages ainsi que par des exercices de mobilisation et de stimulation de l’irrigation sanguine. Il est également important que le facteur déclencheur de la tension soit trouvé et empêché. Une élongation guérit spontanément en une à deux semaines. Des pommades anti-inflammatoires peuvent être appliquées contre la douleur, un arrêt provisoire des entraînements de l’épaule est judicieux.

bulb

CONSEIL

Chaud ou froid? En cas de tension, la chaleur peut aider à mieux irriguer le muscle et à le détendre. Une élongation, en revanche, doit être refroidie pour soulager l’inflammation.

Nos patients