Dans la plupart des cas, une fracture de la clavicule fait suite à une chute sur l'épaule. La clavicule présente plus particulièrement des risques de fracture en cas de chutes à vélo, à moto ou à ski. Lorsque les os ne sont pas déplacés, la fracture peut généralement être traitée de manière conservatrice. En cas de déplacement des os, la chirurgie est nécessaire.

La clavicule relie la partie supérieure du sternum et l'épaule.  En cas de chute sur la ceinture scapulaire, la clavicule se fracture le plus souvent dans le tiers moyen. La fracture de la clavicule est le plus souvent provoquée par une chute à grande vitesse. Par exemple dans le cadre d'un accident de moto, en VTT ou en snowboard.

Le principal symptôme en cas de fracture de la clavicule est une vive douleur au niveau de la clavicule. La mobilité de l'épaule est douloureusement réduite. Parfois le déplacement des os est visible de l'extérieur et lorsque l'on palpe la clavicule, on entend ou un sent un crissement de l'os.

Le diagnostic de la fracture de la clavicule est établi à l'aide d'une radio. D'autres examens sont rarement nécessaires.

La majorité des fractures de la clavicule peut être traitée de manière conservatrice. Une clavicule cassée est immobilisée par un bandage claviculaire. Ce bandage doit être porté pendant environ quatre semaines. Pendant la phase de guérison, des exercices de physiothérapie réguliers sont nécessaires pour maintenir la mobilité et le tonus de la ceinture scapulaire.

Une intervention chirurgicale en cas de fracture de la clavicule n'est nécessaire que lorsque des fragments osseux ont été déplacés ou en cas de fracture avec lésion des tissus mous. Le but de l'opération est de réduire la fracture en fixant les os avec des broches, des plaques ou un cerclage. La fixation des fractures osseuses avec des pièces métalliques est appelée ostéosynthèse. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet au chapitre Ostéosynthèse.

Centres 11