L'augmentation bénigne du volume de la prostate

L'augmentation bénigne du volume de la prostate (hyperplasie) est la maladie la plus fréquente de la prostate. À partir de 50 ans environ, quasiment un homme sur deux est concerné. Une augmentation bénigne de la prostate est en général traitée par voie médicamenteuse. Lorsque l'urine s'accumule dans la vessie et n'est plus évacuée, l'ablation de la prostate peut s'avérer nécessaire.

Causes

La prostate (glande prostatique) se situe sous la vessie et entoure l'urètre. Cette glande produit une sécrétion qui se mélange aux spermatozoïdes et qui est expulsée lors de l'éjaculation. Avec l'âge, le volume de la prostate augmente. Cette hypertrophie est toutefois généralement bénigne. Les antécédents familiaux, l'hormone sexuelle masculine et surtout l'âge jouent ici un rôle important dans cette augmentation. Ainsi près de 40 % des hommes de 50 ans sont touchés et ce pourcentage atteint 90 % à 80 ans.

Symptômes

Les symptômes diffèrent selon l'importance de l'augmentation du volume de la prostate et de la gêne occasionnée lors de l'écoulement de l'urine par l'urètre. De nombreux patients se plaignent d'une diminution de la force du jet urinaire, d'une envie impérieuse d'uriner, du besoin de se lever la nuit pour aller aux toilettes et du fait que l'urine continue à goutter après la vidange de la vessie. Dans le jargon médical, ces symptômes sont résumés sous la dénomination LUTS en anglais (lower urinary tract syndrome) et SBAU en français (symptômes du bas appareil urinaire). Dans de rares cas, une rétention de l'urine totale se produit et nécessite une intervention chirurgicale. Une augmentation du volume de la prostate peut également entraîner la présence de sang dans les urines. La présence de sang dans les urines doit toujours faire l'objet d'une consultation médicale car elle peut indiquer un cancer. L'augmentation du volume de la prostate gêne l'écoulement de l'urine et favorise par l'apparition d'infections des voies urinaires et de cystites.

Diagnostic

L'augmentation bénigne du volume de la prostate est diagnostiquée sur la base des symptômes, des antécédents médicaux et à l'aide de différents examens. Une hypertrophie prostatique peut être constatée par un toucher rectal. Une échographie permettra ensuite de déterminer la taille exacte de la prostate. Les analyses de sang et d'urine fournissent en outre des indications sur l'importance de l'augmentation du volume de la prostate. En cas de suspicion de cancer, une biopsie de la prostate sera pratiquée.

Traitements

Le traitement est fonction de l'importance des symptômes et du degré de gêne occasionné. En cas de troubles légers, il n'est bien souvent pas nécessaire de traiter. Si les troubles sont gênants ou si le patient souffre trop, les symptômes peuvent être traités par voie médicamenteuse afin de réduire la croissance de la prostate. Il existe pour cela des médicaments à base de plantes et des médicaments inhibant l'action de l'hormone sexuelle sur la prostate.                                                                                                       

En cas de gêne importante lors de la miction, de rétention urinaire totale ou de cystites à répétition, une intervention chirurgicale peut s'avérer nécessaire. Vous trouverez de plus amples informations sur les possibilités de traitements chirurgicaux au chapitre opération de la prostate.