Cystite

La cystite est l'infection des voies urinaires la plus fréquente. Dans la plupart des cas, des bactéries sont responsables de l'inflammation. Elles peuvent remonter dans la vessie via l'urètre. Des brûlures lors de la miction et une envie plus fréquente d'uriner sont les signes typiques d'une infection urinaire. Le traitement de l'infection urinaire évolue généralement sans complication et l'administration d'antibiotiques n'est nécessaire que dans les cas compliqués.

Les cystites ou infections des voies urinaires font partie des infections les plus fréquentes chez l'être humain. Le plus souvent, ce sont les bactéries intestinales E coli qui en sont responsables. Elles remontent dans la vessie via l'urètre. Les femmes sont nettement plus souvent touchées que les hommes. En effet, chez la femme, l'urètre est plus court que chez l'homme, et l'extrémité de l'urètre est plus proche de l'anus. En cas d'inflammation de l'urètre ou de la vessie, on parle d'inflammation des voies urinaires inférieures. Si l'inflammation remonte via l'uretère dans le bassinet, on parle d'infection des voies urinaires supérieures. Les infections des voies urinaires supérieures sont décrites au chapitre Pyélonéphrite.

Les facteurs suivants peuvent favoriser une cystite:

  • calculs vésicaux
  • diabète
  • hygiène intime excessive (lavage trop fréquent au savon, désinfectant)
  • essuyage de l'arrière vers l'avant après la défécation
  • se retenir d'aller aux toilettes en dépit d'une envie pressante

Les troubles typiques en cas de cystite classique sont une sensation de brûlure lors de la miction, un besoin d'uriner plus fréquent et plus intense, et un faible jet urinaire. Des douleurs peuvent parfois apparaître au niveau du bas-ventre, ou il peut y avoir du sang dans les urines.

Fièvre, frissons ou fortes douleurs dans le bas-ventre sont des signes d'une cystite avec complication impliquant le bassinet (pyélonéphrite).

La cystite est diagnostiquée par une analyse d'urine, sur la base de troubles typiques. Des signes d'infection peuvent être mis en évidence dans les urines.

Une cystite sans complication est aujourd'hui généralement traitée par antibiotiques, afin de prévenir le développement d'une résistance antimicrobienne. En général, elle guérit en l'espace de quelques jours avec des mesures de soutien, comme le fait de beaucoup boire (tisane spécifique en cas de cystite) et des anti-inflammatoires. Les antibiotiques ne sont utilisés qu'en cas d'évolution avec complication ou d'infections chroniques.

Vous pouvez prévenir la cystite en buvant suffisamment (1,5 à 2,0 litres par jour) et en évitant les facteurs de risque mentionnés ci-dessus.