Historiquement le robot da Vinci a été développé sur commande de l’armée américaine pour opérer les soldats à distance. Il a été introduit dans le monde de la chirurgie dans les années 2000, d’abord aux Etats Unis puis dans de nombreux pays avec une importante augmentation du nombre de robots installés depuis 10 ans.

Le chirurgien, ergonomiquement installé à côté de la table d'opération, est aux commandes de l’appareil, aidé par son collègue chirurgien et l’instrumentiste se trouvant auprès de la patiente.

Trois ou quatre bras du robot (suivant la difficulté de l’intervention) sont installés au dessus de la patiente (minimes incisions) commandés par le chirurgien qui les manipule de sa console à l’aide de manettes. La précision de cette chirurgie vient du fait que la caméra est en 3D avec possibilité de zoomer à la convenance de l’opérateur mais également des pinces articulées avec 6 axes de rotation possibles.

La chirurgie robotique a été introduite à Hirslanden Clinique des Grangettes en 2008. Depuis 2015 nous avons à notre disposition la dernière génération du robot, le Da Vinci Xi. Certaines interventions gynécologiques peuvent être effectuées par voie robotique comme l’ablation de l’utérus (hystérectomie), l’ablation d’un ou plusieurs fibromes (myomectomie) et l’endométriose.

 

Actuellement 3 chirurgiens référents de notre centre de chirurgie gynécologique utilisent la chirurgie robotique.