Tout au long de votre grossesse, des échographies sont réalisées afin de suivre l'évolution et le développement du foetus.

Échographie précoce

Une échographie effectuée en début de grossesse (entre 6 et 11 semaines) sert, en premier lieu, à définir l’âge de la grossesse et son évolutivité. Elle permet également de déterminer la position de la grossesse à l’intérieur de l’utérus ainsi que le nombre d’embryons

Échographie du premier trimestre

Cet examen, également appelé "échographie de datation" est effectué entre la 11e et la 14e semaine. 

Il permet de : 

  • Voir que votre grossesse évolue favorablement.
  • Confirmer le terme de votre grossesse. 
  • Faire un premier examen de l’anatomie de votre fœtus. 
  • Procéder au dépistage de certaines anomalies chromosomiques. 
  • Réaliser le dépistage de la pré-éclampsie.

Anomalies chromosomiques

 Dépistage combiné

Ce dépistage permet de déterminer le risque que votre foetus soit porteur d'une anomalie chromosomique comme la trisomie 21 (syndrome de Down). Ce calcul prend en compte des facteurs maternels (ex: âge, origine ethnique), des marqueurs sanguins (béta hCG et PAPP-A) et la mesure à l'échographie d'un petit espace liquidien au niveau de la nuque du foetus, la clarté nucale. Le dépistage combiné permet de détecter une trisomie 21 dans 90% des cas. 

En fonction du risque obtenu lors de ce dépistage, des examens supplémentaires seront discutés avec vous. 

Dépistage non invasif 

Le dépistage non invasif (DPNI) consiste en une prise de sang effectuée chez la maman. Des fragments d'ADN provenant du placenta circulent dans le sang maternel. Le laboratoire est capable de les détecter. Il peut ainsi déterminer la présence de certaines anomalies des chromosomes. Le DPNI permet de détecter une trisomie 21 dans > 99% des cas. 

Dépistage de la pré-éclampsie

La pré-éclampsie est une maladie liée à la grossesse qui peut être à l’origine de complications maternelles et fœtales.

Le dépistage se base sur des facteurs maternels (âge, antécédents…), des marqueurs sanguins (PLGF et PAPP-A), la mesure à l’échographie du flux de sang dans les artères de l’utérus et de votre tension artérielle.

Savoir que vous êtes à risque de développer cette maladie nous permet de vous proposer un traitement prophylactique par faible dose d'aspirine. 

Échographie morphologique

Cet examen est idéalement effectué entre la 20e et la 22e semaine d'aménorrhée et sert à rechercher d’éventuelles malformations fœtales.

A ce stade de grossesse, le fœtus est suffisamment développé pour que nous puissions examiner son anatomie en détail. 

Nous examinerons également l’aspect et la position du placenta, la longueur du col et le flux de sang dans les artères utérines de la maman.

Malformations foetales

Il peut arriver que l'on mette en évidence une malformation chez votre bébé. Dans cette situation, notre équipe qui travaille en réseau avec d'autres spécialistes vous accompagnera dans la prise en charge qui comprendra notamment :

  • un examen invasif
  • des analyses génétiques
  • une consultation anténatale par un pédiatre spécialiste (par exemple : cardiologue, neurologue, chirurgien, …)
  • un suivi échographique régulier
  • des examens complémentaires tels qu'une IRM

Nous collaborons toujours étroitement avec votre gynécologue afin de vous accompagner au mieux dans cette situation.

Échographie du troisième trimestre

Le but de l’examen du troisième trimestre (après 26 semaines) est principalement d’évaluer le bien être de votre fœtus. Il peut être indiqué dans de nombreuses situations telles que :

  • Évaluation de la croissance du fœtus
  • Position du fœtus
  • Mesure de la quantité de liquide amniotique
  • Mesure des flux Doppler
  • Suivi des grossesses gémellaires
  • Suivi en cas de malformations fœtales
  • Position du placenta
  • Mesure de la longueur du col utérin
  • Mesure de l’épaisseur du segment inférieur

Examens invasifs

La ponction de villosités choriales et l’amniocentèse sont des examens diagnostiques. Le prélèvement est effectué à travers la paroi abdominale de la maman. Ces examens peuvent être indiqués dans des situations telles que :

  • Un examen de dépistage suggérant un risque augmenté d’anomalie génétique
  • La découverte à l’échographie d’une malformation pouvant être associée à un problème génétique
  • Un risque de transmission d’une anomalie génétique dans la famille
  • La suspicion d’une infection fœtale 

La ponction des villosités choriales (PVC)

Une ponction des villosités choriales consiste à prélever une petite quantité de tissu placentaire. Elle peut être effectuée à partir de 11 semaines. 

Après avoir repéré la position du placenta à l’échographie, le médecin va désinfecter votre ventre. Un anesthésique local sera injecté sous la peau. L’aiguille de ponction sera insérée sous contrôle échographique jusqu’au placenta afin d’effectuer le prélèvement. 

L’amniocentèse

Une amniocentèse consiste à prélever une petite quantité de liquide amniotique qui entoure votre bébé. Elle peut être effectuée à partir de la 15e semaine.

Après avoir repéré la position du fœtus et du placenta à l’échographie, le médecin va désinfecter votre ventre. Une aguille de ponction sera insérée sous contrôle échographique jusqu’à la poche amniotique afin d’effectuer le prélèvement.