L’échographie gynécologique permet d’étudier les structures pelviennes telles que l'utérus, les trompes, les ovaires et la vessie.

Il s'agit d'un examen de choix dans l’évaluation de nombreux problèmes gynécologiques tels que :

  • Douleurs pelviennes
  • Saignements vaginaux anormaux
  • Troubles du cycle menstruel
  • Bilan d’infertilité
  • Recherche de malformations utérines
  • Évaluation de kystes / tumeurs ovariennes
  • Présence de fibromes utérins
  • Recherche d’endométriose

L’examen est effectué par voie vaginale. Une fine sonde d’échographie est alors introduite de quelques centimètres à l’intérieur du vagin, en contact du col utérin puis délicatement mobilisée afin de visualiser les différentes structures pelviennes. L’examen ne dure que quelques minutes.

Pour les patientes dont l'examen vaginal n’est pas envisageable, l’examen est effectué par voie abdominale. Dans ce cas de figure, la vessie doit être impérativement pleine afin de garantir la meilleure qualité d’image.

Parfois, pour mieux évaluer l’aspect de la cavité utérine ou la perméabilité des trompes, l’échographie conventionnelle doit être complétée par une hysterosonographie ou une hysterosalpingographie.

Lors de cet examen, un fin cathéter sera inséré à l’intérieur du col utérin. Pendant que le médecin fait l’échographie, de l’eau stérile sera injectée par le cathéter afin de distendre légèrement la cavité utérine. Selon les indications, c’est un produit de contraste qui sera utilisé afin d’observer son passage à travers les trompes. 

Frau hält sich in Schmerzen den Bauch