Depuis le mois de février, les cardiologues et l'équipe infirmière de la Clinique des Grangettes disposent de deux salles de cathétérisme flambant neuves à la pointe de la technologie. Elise Gomes et Yves Lepin, infirmiers responsables de ces salles, répondent à nos questions.

L'équipe soignante des salles de cathétérisme

Quel est votre rôle en tant qu’infirmière en salle de cathétérisme ?

Elise Gomes : Notre rôle englobe 3 aspects : instrumentiste, circulante en salle pour la distribution du matériel et administration des médicaments ainsi que la gestion de logiciels et l’administratif. Nous pratiquons différents examens comme la coronarographie, l’angioplastie périphérique, la pose de pace maker et les examens d’électrophysiologie etc. C’est une spécialité que j’apprécie beaucoup notamment parce que cela demande un travail d’équipe.

 

Quel est votre parcours et quelles sont les qualités requises ?

Yves Lepin : Ma fonction actuelle est l’aboutissement, finalement assez logique de toutes mes expériences passées en bloc opératoire, en anesthésie et bien sûr en cardiologie.

Comme nous travaillons avec du matériel très fin, étudié pour passer à travers des rétrécissements artériels très serrés, la dextérité est essentielle. Une bonne vue peut également être utile… Plus sérieusement, nous recherchons également du personnel qui sait réagir sereinement, vivement mais calmement, aux situations d’urgence parfois vitales.

Quels sont les avantages de ces nouveaux espaces dans votre pratique quotidienne ? Pouvez-vous faire des gestes/interventions qui n'étaient pas possible auparavant ?

EG : Il est très agréable de travailler dans ces deux nouvelles salles, il y a plus d'espace et de luminosité. Les nouvelles machines diffusent beaucoup moins de rayon, ce qui est beaucoup mieux pour les patients et pour nous. Grace à la salle hybride, nous pouvons développer la chirurgie vasculaire. Nous disposons aussi d'un scanner que nous n'avions pas auparavant et qui est également utile pour la radiologie interventionnelle.

Une journée en salle de cathétérisme c'est comment ?

 

EG : Aucune journée ne se ressemble.  Elle commence par l'ouverture des salles et le contrôle de tout le matériel dont nous disposons. Nous accueillons les patients et les surveillons plus ou moins longtemps, en fonction de l'examen réalisé. Nous prenons les urgences au cours de la journée et de la nuit, si nécessaire. En fin de journée, nous organisons les deux salles pour la journée du lendemain.

 

YL : C’est d’abord une vérification de tous les éléments de sécurité, la possibilité ensuite de participer à nombre de disciplines différentes, et ce à différents postes. La gestion du matériel est également primordiale. Concrètement, avec le développement des nouvelles activités, on ne s’ennuie jamais.

L'équipe soignante des salles de cathétérisme