Anciennement pâtissier à la Clinique des Grangettes, Stéphane Panei a choisi de prendre une toute autre direction dans sa vie. Une rencontre, une opportunité et surtout la motivation pour un changement aussi radical ont été nécessaires afin de réunir tous les éléments indispensables pour réussir une telle reconversion.

Motivé par une passion pour l’art de la table partagée avec son père, Stéphane a, malgré tout, décidé de changer d’orientation professionnelle, après 35 ans de travail dans le domaine de la restauration et principalement dans le secteur spécialisé de la pâtisserie.

Ce sont diverses rencontres avec des personnes du milieu de l’horticulture et du  paysagisme, toutes passionnées et avec lesquelles les échanges ont été inspirants qui l’ont aidé à faire ce choix, peut-être un peu effrayant de prime abord.

Une décision murement réfléchie et en rapport avec sa personnalité et son envie de s’épanouir dans un domaine éloigné de son premier choix de carrière

Quelles sont les motivations qui vous ont poussé à changer de façon aussi radicale de métier ?

Ma rencontre avec Florian Hürzeler, jardinier paysagiste à la Clinique des Grangettes, a été déterminante et m’a permis de me rapprocher d’un métier que je ne connaissais pas ou peu. Un métier qui, pourtant, m’apparait maintenant comme une évidence.

Etant moi-même un amoureux de la nature, l’occasion d’échanger avec quelqu’un de passionné comme Florian a constitué un point décisif. L’opportunité d’une telle reconversion professionnelle était trop belle pour ne pas être saisie. Le cadre offert par la Clinique des Grangettes a grandement contribué à me conforter dans ma décision. Je suis un randonneur qui aime profiter du grand air et de la nature. L’envie de connaître mieux ce monde végétal qui nous entoure et auquel j’attache une grande importance m’a permis de finaliser cette démarche en connaissance de cause.

Stéphane et Florian