Une médecine intensive à taille humaine

Au printemps 2020, un nouveau service de médecine intensive, dirigé par le Dr Yvan Gasche, privat-docent et ancien professeur à la faculté de médecine de Genève, spécialiste en médecine intensive, va ouvrir à Hirslanden Clinique des Grangettes. Une équipe médico-soignante de professionnels spécialisés dans la prise en charge des patients dont le pronostic vital est engagé va accueillir les malades dans un environnement hautement spécialisé mais bienveillant et à taille humaine, comme nous l’expliquent, PD Dr Yvan Gasche et M. Gilles Rufenacht, directeur des cliniques des Grangettes et La Colline.

Une évolution naturelle pour la Clinique des Grangettes

« La création d’un service de médecine intensive est une évolution naturelle qui s’inscrit dans la continuité du développement réalisé ces dernières années par la Clinique des Grangettes », souligne M. Rufenacht. « Il s’agit de la suite logique de l’établissement de pôles de compétences au sein de la clinique tels que la cardiologie et l’oncologie pour répondre aux besoins de la population vieillissante. »

Une initiative qui s’explique également par la présence, au sein de la clinique, de chirurgiens spécialistes, expérimentés, capables de réaliser des interventions qui nécessitent une prise en charge intensive des patients dans la période post-opératoire. PD Dr Gasche explique, à titre d’exemple, « qu’un chirurgien viscéral ne peut pas réaliser de grosses interventions chez des patients polymorbides si la surveillance et la prise en charge intensive post-opératoires ne sont pas assurées ». Par conséquent, le nouveau service sera piloté par une équipe médicale composée de trois médecins spécialistes en médecine intensive qui assureront la prise en charge des malades en collaboration avec les anesthésistes de la clinique. Les médecins seront secondés par une équipe infirmière également spécialisée en médecine intensive.

Un développement des relations avec les médecins traitants

Le service sera constitué de 6 lits en chambres individuelles. Cette taille permettra d’assurer des soins personnalisés et de privilégier les relations avec l’extérieur, et plus particulièrement avec les médecins traitants. PD Dr Gasche et le directeur de la Clinique des Grangettes s’accordent à dire que le maintien d’une communication étroite avec les médecins traitants sera une préoccupation constante afin qu’ils puissent participer à la prise de décisions.  Cette collaboration étroite, favorisée par la taille de la structure du service et de la clinique, sera un atout majeur pour permettre une prise en charge globale, cohérente et humaine des malades dans un environnement ultraspécialisé.

Un projet fondé sur trois principes clés

PD Dr Gasche soulève que « l’originalité du projet de création de ce service de médecine intensive réside dans la manière dont il est mené ». En général, un projet de ce type prévoit un développement progressif des prestations médico-soignantes. Ici, l’objectif est de disposer d’emblée d’une structure fonctionnelle et règlementaire, afin d’offrir des soins de qualité dès la mise en service de la structure. Cet objectif est rendu possible par la dimension du service et l’investissement consenti par la clinique dans l’infrastructure et les ressources humaines spécialisées.

Un environnement bienveillant

La Clinique des Grangettes offre un environnement exclusif qui joue un rôle non-négligeable dans l’évolution de santé et le quotidien du patient au sein du service de médecine intensive. En effet, la plupart du temps, les soins intensifs sont perçus comme un lieu inaccessible et aseptisé où le personnel porte un masque. « Offrir aux patients un service de médecine intensive de taille raisonnable, avec des chambres privatives ouvertes sur la nature, permet de reconsidérer l’image des soins intensifs et rend l’atmosphère moins stressante » révèle M. Rufenacht.

Pour ce faire, PD Dr Gasche, futur responsable du service de médecine intensive, va également développer des « consultations pré-soins intensifs » pour les patients électifs. Le but étant de leur permettre d’appréhender le déroulement de la prise en charge. Par ailleurs, un cahier de séjour sera mis à jour, tout au long de l’hospitalisation dans le service, avec la famille du patient, afin de permettre à ce dernier de reconstituer le suivi de son évolution après le séjour aux soins intensifs. Pour les cas les plus graves, des consultations post-soins intensifs pourraient voir le jour pour accompagner les patients dans leur réhabilitation.

Enfin, PD Dr Gasche souligne un dernier atout d’une petite structure comme la clinique qui est l’humanité au sein du personnel. Bien que les conditions sont difficiles sur le plan humain, le personnel est heureux de venir travailler dans un climat bienveillant où la collaboration est facilitée ». M. Rufenacht ajoute que le recrutement sera réalisé au fil du temps avant l’ouverture du service afin que les collaborateurs prennent le temps de s’imprégner de la culture des cliniques des Grangettes et de La Colline. Ainsi, la volonté du PD Dr Gasche et de M. Rufenacht est de proposer un « nouveau service de médecine intensive à taille humaine qui répondra aux plus hauts critères de qualité et de sécurité ».

Docteur Yvan Gasche

Médecin spécialiste en médecine intensive