Accouchement par voie naturelle (voie basse)

L'accouchement par voie basse est un événement unique auquel une femme enceinte veut être bien préparée. À quel moment commence le travail, comment puis-je m'y préparer, comment cela se passe-t-il, que se passe-t-il après? Toutes ces questions et bien d'autres encore préoccupent les futurs parents. Nous y répondons ci-dessous.

La naissance d'un enfant fait partie, pour beaucoup, des moments les plus marquants de l'existence. La période qui précède l'accouchement et l'attente de la naissance est cependant également source de questions et d'incertitudes. En particulier pour les femmes dont c'est le premier enfant. Lorsque la grossesse s'est déroulée sans complication et s'il n'y a pas lieu de faire une césarienne, l'enfant naît généralement par voie basse, à savoir par voie naturelle. Les informations suivantes concernent l'accouchement par voie basse. Le sujet de la [césarienne] sera abordé à un autre endroit.

Quelles préparations sont effectuées?

Durant la grossesse, des examens de contrôle ont lieu régulièrement. Lorsque la date de l'accouchement approche, il est recommandé de préparer sa valise pour la maternité et de se munir des documents requis (livret de famille). Vous serez ainsi prête pour le grand jour.

Les signes annonçant le déclenchement de l'accouchement sont les suivants:

  • rupture de la poche des eaux
  • contractions régulières se faisant plus fréquentes (contractions de naissance)
  • perte du bouchon muqueux qui fermait l'orifice externe du col de l'utérus, éventuellement accompagnée de légers saignements

Une fois à la maternité, on procède à un examen de grossesse. On vérifie la dilatation du col. La durée et l'intensité des contractions est documentée et l'on s'assure que l'enfant va bien. Vous évoquerez avec la sage-femme et le médecin la position de naissance optimale pour vous (sur le dos, sur le côté, assise) et les différentes possibilités de soulager la douleur.

Comment se déroule la naissance?

Lors de la phase de dilatation qui peut prendre en six et dix heures, le col se dilate. Les contractions se font de plus en plus fortes et sont de plus en plus rapprochées. Un bain chaud peut vous détendre et atténuer la douleur. Certaines cliniques proposent donc d'accoucher dans l'eau. Lorsque le col est dilaté d'environ 10 cm, c'est généralement la phase d'expulsion qui commence. Les contractions sont quatre fois plus fortes qu'au début. En poussant fortement avec chaque contraction, vous aidez l'expulsion. Le bébé se présente la tête la première et est poussé dans le canal de naissance. Il arrive que la pression sur le périnée soit telle qu'il risque de se déchirer. Dans ce cas, le médecin procédera à une épisiotomie pour éviter la déchirure et faciliter le passage de l'enfant. Dès que la tête est visible, elle est suivie par les épaules et le bébé glisse dans le passage.

Le nouveau-né prend sa première respiration et la sage-femme le pose sur le ventre de la maman. Pendant que la mère et son bébé sont en contact physique, le cordon ombilical est coupé. Le bébé est ensuite examiné par le pédiatre et vous restez encore un peu dans la salle d'accouchement jusqu'à ce que la délivrance soit terminée (décollement et expulsion du placenta). En cas d'épisiotomie, le périnée est recousu.

La durée de l'accouchement de la phase de dilatation à la naissance diffère selon les femmes, et dure généralement entre 8 et 14 heures pour une première naissance.

Quels sont les risques ou les complications d'un accouchement?

L'accouchement est un événement heureux mais associé à des douleurs. Il existe différentes possibilités d'atténuer ces douleurs: exercices de respiration, massages, acupuncture, bains ou anti-douleurs sont les plus fréquentes. Les femmes demandent parfois une anesthésie locale (péridurale) lorsque les douleurs sont trop fortes.

En règle générale, l'accouchement se déroule sans complications. Il arrive toutefois que des mesures de soutien soient nécessaires. Lorsque les contractions sont trop faibles ou trop irrégulières, on peut les stimuler à l'aide d'hormones. Il est parfois nécessaire de recourir aux forceps ou à la ventouse lorsque les contractions d'expulsion ne sont pas suffisantes. Il arrive également que la poche des eaux ne se rompe pas naturellement et qu'il faille intervenir afin d'accélérer la naissance.

Si des difficultés imprévues se présentent durant la naissance ou si l'enfant est en danger, il est possible de procéder à une césarienne en urgence, par sécurité.

Dans certains rares cas, il arrive qu'il faille retirer le placenta à la main ou par chirurgie lors de la phase de délivrance. Seulement s'il ne s'est pas totalement détaché.

Que se passe-t-il après l'accouchement?

Vous passerez quelques jours dans le service de maternité. On vous guidera et vous aidera pour allaiter votre bébé et prendre soin de lui. De manière générale, vous pouvez garder votre enfant près de vous 24h/24. Vous pouvez aussi le confier au personnel de la maternité pour qu'il s'en occupe si vous avez besoin de vous reposer. Avec des exercices de gymnastique postnatale spécifiques, vous apprendrez à renforcer votre musculature du ventre et votre périnée.

Au cours des huit premières semaines suivant l'accouchement, vous devrez vous aménager des pauses et vous reposer. Les fluctuations d'humeur sont normales après la naissance et touchent presque toutes les femmes. Il arrive que ces fluctuations soient si fortes que l'aide d'un professionnel s'avère nécessaire.

Centres (4)