Chirurgie plastique mammaire

Beaucoup de femmes ne sont pas satisfaites de la forme de leur poitrine ou de la taille de leurs seins. Elles décident donc de procéder à une augmentation ou une réduction mammaire. Les différentes techniques de chirurgie plastique et esthétique comptent le lifting des seins, les implants mammaires ou la réduction mammaire. Ces techniques sont expliquées ci-dessous.

Une réduction mammaire est souvent souhaitée lorsque la poitrine, trop lourde, provoque des douleurs, comme par exemple au niveau de la colonne ou des épaules. Ou tout simplement lorsque la taille des seins est ressentie comme esthétiquement dérangeante.

L'augmentation mammaire au moyen d'implants est l'opération de chirurgie plastique des seins la plus courante. De nombreuses femmes, qui ne sont pas satisfaites de leur petite poitrine ou qui en souffrent, optent pour cette intervention.

Avec l'âge et suite aux grossesses, la poitrine perd de sa fermeté. Des seins tombants sont alors bien souvent la conséquence. Le port de vêtements qui soulignent le décolleté devient problématique et, souvent, les femmes ne sont pas satisfaites de leur poitrine tombante. Le lifting des seins, appelé mastopexie, peut ici être la solution. Bien souvent, la mastopexie est associée à des implants mammaires.

Quelles préparations sont effectuées?

Avant une chirurgie esthétique mammaire, des entretiens d'information intenses ont lieu. Les attentes et les souhaits en matière de correction des seins sont discutés dans le détail. Les avantages et les inconvénients des différentes techniques sont expliqués. La patiente et le chirurgien prennent ainsi une décision quant à la meilleure technique.

Avant l'opération, on effectue aussi les examens de routine, c'est-à-dire analyse de sang, mesure de la tension artérielle et ECG. Si la patiente prend des médicaments hémostatiques, elle doit interrompre le traitement avant l'intervention. L'opération se déroule sous anesthésie générale et la patiente doit être à jeun avant l'intervention.

Comment se déroule l'opération?

Augmentation mammaire

Pour l'augmentation mammaire, on utilise généralement des implants en silicone. Il arrive également que l'on ait recourt à des implants remplis de solution saline comme alternative. L'endroit où l'incision cutanée sera pratiquée pour introduire l'implant dépend de la forme de la poitrine et du type d'implant choisi. De manière générale, trois sites peuvent être envisagés: le plus souvent, l'incision est pratiquée dans le repli de la peau sous le sein (inframammaire). Plus rarement, elle est pratiquée autour de l'aréole ou sous les aisselles.

L'implant est soit placé directement sous la glande mammaire sur le muscle du sein, soit sous le muscle du sein. Lorsque l'implant est placé sur le muscle, cela présente l'avantage de préserver le muscle du sein. La cicatrisation est d'autant plus rapide. Chez les femmes ayant une très petite poitrine et peu de tissu glandulaire mammaire, l'implant doit toutefois généralement être placé sous le muscle du sein. L'opération dure une heure et demie environ.

Réduction mammaire

L'incision en cas de réduction mammaire est choisie en fonction de la forme et de la taille de la poitrine. Lors de l'intervention, de la peau, de la graisse et du tissu glandulaire sont prélevés. Le plus souvent, le mamelon doit également être réduit et adapté. L'intervention dure entre 2 et 3 heures environ.

Mastopexie

Pour réaliser un lifting des seins, la peau est découpée autour du mamelon. La peau excédentaire est retirée, et le mamelon soulevé (mastopexie). Selon la situation de départ, le lifting des seins peut être associé à une augmentation ou une réduction mammaire. L'intervention dure entre 2 et 3 heures environ.

Quel est le taux de réussite du traitement?

Après une chirurgie esthétique mammaire, les femmes sont généralement très satisfaites du résultat. Des entretiens d'information transparents précédant l'intervention sont déterminants pour le succès de l'opération de même que le traitement postopératoire.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

L'augmentation mammaire, la réduction mammaire ou la mastopexie sont des interventions présentant peu de risques et se déroulant généralement sans complication. Comme pour toutes les opérations, néanmoins, des infections, des lésions nerveuses, des hémorragies ou des caillots de sang peuvent survenir dans certains cas rares. Les implants en silicone utilisés aujourd'hui sont très stables. Les complications observées par le passé comme l'épanchement du gel silicone dans le tissu mammaire sont devenues des cas tout à fait exceptionnels.

Selon la technique utilisée, les cicatrices sont plus ou moins visibles. En cas de mastopexie, des cicatrices apparentes sont inévitables.

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

Après l'intervention, la patiente est en phase de réveil suite à l'anesthésie, et placée sous surveillance. En principe, la patiente peut quitter la clinique après 1 à 2 jours. Après l'opération, toute activité physique intense doit être évitée pendant quelques temps tout comme porter des charges lourdes.  Les trois première semaines suivant l'intervention, il est recommandé de dormir exclusivement sur le dos. Il faut également éviter le sauna et l'exposition aux rayons directs du soleil sur la poitrine pendant 6 mois.

Après une chirurgie esthétique mammaire, la patiente devra porter un soutien-gorge de sport spécial pendant 6 semaines. Cette mesure est indispensable pour le succès de l'opération. En effet, durant cette période, une capsule de tissu conjonctif se forme autour de l'implant protégeant la poitrine et l'implant. Le résultat définitif peut au plus tôt être constaté 4 à 6 mois après l'intervention.