Réadaptation pulmonaire pour une vie active

En cas de maladie pulmonaire aiguë ou chronique, on suit généralement une réadaptation pulmonaire après une hospitalisation ou une opération. Elle constitue en effet un élément essentiel du traitement pour améliorer les capacités et la qualité de vie. Elle aide à maintenir l'autonomie au quotidien et l'intégration sociale des patients et à rétablir la capacité de travail, le cas échéant.

En cas de maladie pulmonaire chronique en particulier, les personnes concernées sont souvent limitées par une baisse croissante de la performance et par l'inactivité, en plus des infections fréquentes. Ces patients peuvent donc tirer beaucoup de bénéfices d'une remise en forme pulmonaire ciblée. C'est notamment le cas pour les maladies pulmonaires suivantes: bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) , emphysème pulmonaire, asthme , fibrose pulmonaire ou hypertension pulmonaire, mais aussi après une pneumonie  grave ou une opération aux poumons. 

Les offres thérapeutiques individuelles améliorent la qualité de vie

Le concept de traitement de la réadaptation pulmonaire prévoit en règle générale des thérapies de groupe et individuelles conçues sur mesure, avec un accompagnement médical rigoureux et un suivi physiothérapeutique. Les thérapies respiratoires servent à améliorer la capacité pulmonaire ainsi que la technique respiratoire, et à renforcer la musculature respiratoire. On apprend également à expectorer plus facilement les mucosités et à adopter des postures corporelles facilitant la respiration. L'entraînement accompagné à la marche, la gymnastique, l'entraînement ergométrique et la thérapie médicale d'entraînement sur certains appareils encouragent le développement de la force et de la condition physique.

Les thérapies d'inhalation et l'apport en oxygène lorsque c'est nécessaire viennent soutenir cette démarche. Par ailleurs, les thérapies manuelles, les massages et les applications thermiques permettent de se détendre et d'atténuer les douleurs. Le patient participe à l'organisation individuelle du programme. On lui apprend ainsi à déterminer comment il peut améliorer l'évolution de sa maladie grâce à ses propres actions. 

Offres de traitement complémentaires 

La réadaptation pulmonaire active et encourage les ressources individuelles, qui permettent une transition vers une vie aussi active et autonome que possible au quotidien. Dans le cadre de conseils et de séminaires, le patient reçoit des informations importantes sur sa maladie et apprend à se servir des appareils d'inhalation et de thérapie respiratoire. Il apprend également à poursuivre un entraînement continu à domicile.

Un conseil en nutrition est également fourni pour faire face au manque d'énergie souvent plus important dans ces situations de maladie. Pour diminuer les facteurs de risque pulmonaires, une consultation pour arrêter de fumer peut être suivie si nécessaire, avec soutien médicamenteux, le cas échéant.

La limitation chronique entraînée par une maladie pulmonaire est souvent très pesante au quotidien. Un soutien psychiatrique ou psychothérapeutique, si cela s'avère nécessaire, et un accompagnement spirituel, sur demande, sont donc disponibles. 

En fonction de la phase de la vie, il s'agit en outre de donner un nouvel éclairage aux opportunités professionnelles. Le conseil social aide donc à clarifier le besoin individuel de soutien pour une intégration dans le quotidien professionnel.

Les deux types de réadaptation

Réadaptation pulmonaire ambulatoire

Une réadaptation pulmonaire ambulatoire est adaptée aux patients qui souhaitent poursuivre un entraînement pulmonaire ciblé et accompagné à domicile après une hospitalisation ou après une réadaptation stationnaire. La condition est de présenter une capacité physique suffisante. Il faut bien sûr également qu'un établissement de réadaptation spécialisé et bien accessible se trouve à proximité du domicile. 

Un examen médical d'admission est généralement effectué au début de la réadaptation ambulatoire. L'objectif de la plupart des unités thérapeutiques organisées deux fois par semaine est de continuer à améliorer la technique respiratoire et la condition physique, afin de maintenir la meilleure autonomie possible au quotidien. Toutes ces mesures contribuent à améliorer la qualité de vie. 

Réadaptation pulmonaire stationnaire

Après une hospitalisation, une réadaptation pulmonaire stationnaire est particulièrement indiquée pour les patients encore très limités par la maladie. En plus de la prise en charge médicale, des exercices physiothérapeutiques ou ergothérapeutiques sont effectués au quotidien dans le cadre d'un concept thérapeutique adapté individuellement à la capacité limitée du patient. 

Dans le cadre de formations intensives, le patient s'exerce à assurer une gestion stimulante de sa maladie et à manipuler des appareils d'inhalation et d'autres outils. Des thèmes tels que l'arrêt du tabac et la prévention des infections sont également abordés. Les patients sont motivés et guidés pour appliquer leurs acquis au quotidien. Sur demande, les proches peuvent aussi être informés du déroulement du traitement et impliqués à titre de soutien. L'objectif d'un séjour de réadaptation est de parvenir à une respiration libérée dans une vie de nouveau normale dans l'ensemble.