Septorhinoplastie (opération du nez)

Avec plus de 4 000 interventions par an en Suisse, la septorhinoplastie compte parmi les opérations les plus fréquemment réalisées en chirurgie plastique. Qu'elle soit motivée par des raisons esthétiques ou médicales, cette intervention est, compte tenu de l'anatomie complexe du nez, l'une des plus exigeantes dans le domaine de la chirurgie plastique, esthétique et reconstructive, et devrait, à ce titre, être pratiquée par un spécialiste.

Septorhinoplastie (opération du nez)

Le nez étant situé au centre du visage, il détermine dans une large mesure notre apparence physique. La forme et la fonction du nez sont étroitement liées l'une à l'autre. C'est pourquoi la septorhinoplastie résulte de l'association entre la septoplastie, consistant à rectifier une cloison nasale déviée, et la rhinoplastie, qui permet de corriger l'aspect extérieur du nez. La cloison nasale joue un rôle important, tant pour la fonction de l'organe que pour son aspect. Inversement, la modification de la forme du nez réalisée dans le cadre d'une correction esthétique permet également d'améliorer la fonction respiratoire. C'est pourquoi la plupart des interventions opérées sur le nez consistent en une correction à la fois fonctionnelle et esthétique.

En cas de troubles fonctionnels de la respiration nasale, la caisse d'assurance maladie prend en charge les coûts correspondant à la partie reconstructive de la septorhinoplastie. Une modification de la forme du nez causée par un accident peut également faire l'objet d'une prise en charge par l'assurance-accidents. Dans la mesure où ces interventions combinent généralement des finalités fonctionnelle et esthétique, la partie esthétique de l'opération du nez doit être financée par le patient lui-même.

Quand une opération du nez est-elle réalisée?

Une septorhinoplastie peut avoir lieu à tout moment. Il convient néanmoins pour cela que la croissance du nez soit entièrement achevée et, en cas d'interventions esthétiques, que les attentes du patient soient définies en amont. Telles sont les conditions d'une opération de modification de la forme du nez satisfaisante.

Une septorhinoplastie se justifie médicalement dès lors que la fonction respiratoire du nez est limitée. Cela peut être le cas en présence de déformations congénitales de structures anatomiques importantes, telles que la cloison nasale, les cornets nasaux ou les valves nasales. Un accident ou un cancer peut également rendre une correction nécessaire.

Après une fracture du nez, notamment, une correction est généralement indispensable. L'os nasal peut être remis en place dans les 14 jours suivant la fracture. Il convient à cette fin de toujours consulter un spécialiste. Il sera en mesure de déterminer si une correction chirurgicale est nécessaire et l'urgence avec laquelle celle-ci doit être réalisée.

Bien que les causes des ronflements résident dans la plupart des cas dans la bouche et le pharynx, le nez peut tout aussi bien en être à l'origine. Une septorhinoplastie visant à améliorer la mécanique des voies respiratoires pourra alors également réduire les ronflements.

Comment se déroule une septorhinoplastie?

Des examens préalables permettent d'évaluer l'état de la structure interne et externe du nez. Un plan d'intervention personnel est ensuite établi sur la base de cette évaluation. L'intervention chirurgicale est presque exclusivement pratiquée sous anesthésie générale. Le nez est également infiltré à l'aide d'un anesthésique local associé à de l'adrénaline. Cela permet de minimiser le risque d'hémorragie et de simplifier l'opération.

L'opération complète du nez dure environ deux à trois heures et peut être réalisée dans le cadre d'un séjour ambulatoire. Une admission stationnaire n'est nécessaire qu'en cas d'opération de plus grande envergure ou de risque augmenté. Après l'intervention, des pansements adhésifs sont appliqués sur le nez du patient et une attelle thermoplastique est posée. Lorsque l'opération concerne également la cloison nasale, le chirurgien pose en outre des attelles en silicone dans le nez.

Quelles sont les techniques de correction du nez utilisées?

Selon l'état du nez et le motif de l'opération, la correction du nez pourra être réalisée par voie fermée ou ouverte. Lorsque la technique dite fermée est utilisée, l'opération est menée à travers des incisions effectuées à l'intérieur des narines. La technique dite ouverte prévoit une incision supplémentaire au niveau de la columelle, qui fait la jonction entre la pointe du nez et la lèvre supérieure. La septorhinoplastie peut ainsi être exécutée de manière précise, en offrant une parfaite visualisation du site opératoire. La petite cicatrice au niveau de la columelle s'atténue après quelques temps.

Une autre méthode venant s'ajouter aux deux précédentes est actuellement utilisée: la rhinoplastie préservatrice repose sur une procédure ancienne qui a été modernisée de manière à en faire une technique opératoire peu invasive. La correction est réalisée depuis l'intérieur du nez, sans qu'il soit nécessaire d'altérer chirurgicalement les structures de l'arête du nez.

Quels sont les complications et les risques en cas de traitement?

Après une opération du nez, les risques médicaux et les complications sont très rares. Dans certains cas, des hémorragies postopératoires peuvent se produire. La consultation d'un spécialiste est alors nécessaire. En principe, le nez désenfle rapidement au cours de la première semaine. La respiration devient plus aisée et l'odorat et le goût se normalisent. De petites tuméfactions, notamment au niveau de la pointe du nez, peuvent perdurer jusqu'à un an – cela est normal. Les cicatrices guérissent généralement sans laisser de traces et les infections et troubles de la cicatrisation sont extrêmement rares. Dans la région des paupières inférieures, notamment, des hématomes sont susceptibles d'apparaître. Ils disparaîtront toutefois dans un délai de deux semaines.

Que se passe-t-il après l'opération du nez?

Après l'intervention, il convient dans un premier temps de favoriser la guérison et de réduire le gonflement. La méthode la plus efficace consiste à porter systématiquement l'attelle posée immédiatement après la septorhinoplastie pour une durée de deux semaines. Par la suite, des pansements adhésifs appliqués le soir agiront contre le gonflement. Outre les médicaments décongestionnants, il convient de refroidir quotidiennement la région des joues et, dans la mesure du possible, de maintenir le buste en position surélevée. Au cours des premières semaines postopératoires, il est recommandé d'éviter de se pencher en avant, de porter des charges lourdes et de pratiquer des activités sportives. Les porteurs de lunettes renonceront idéalement à porter leur monture pendant une durée de douze semaines. Les lentilles de contact constituent une alternative. Le spécialiste informera le patient des différentes options disponibles. Le retour aux activités sociales et professionnelles est à nouveau possible sans restriction après une à deux semaines.