Chirurgie du cul-de-sac utéro-rectal

Le cul-de-sac utéro-rectal est un repli du péritoine formant un cul-de-sac. Il peut être touché par différentes affections comme l'endométriose, un abcès ou encore une hernie. Les interventions chirurgicales du cul-de-sac utéro-rectal sont généralement mini-invasives, et sont effectuées par laparoscopie, par voie vaginale ou rectale.

Le cul-de-sac utéro-rectal est le point le plus bas de la cavité abdominale. Chez la femme, le cul-de-sac utéro-rectal se situe entre le rectum et l'utérus, chez l'homme entre le rectum et la vessie. Les trois raisons les plus fréquentes pour une chirurgie du cul-de-sac utéro-rectal sont: une endométriose, un abcès ou une hernie du cul-de-sac utéro-rectal. En cas d'endométriose, la muqueuse utérine colonise le cul-de-sac utéro-rectal. Un abcès du cul-de-sac utéro-rectal peut apparaître suite à une inflammation de la cavité abdominale. L'hernie, l'élytrocèle, est souvent associée à une descente d'utérus.

Selon la pathologie, les techniques employées dans la chirurgie du cul-de-sac utéro-rectal diffèrent. La technique la plus simple consiste en une ponction permettant d'aspirer le liquide. Cette ponction est effectuée par le vagin ou le rectum, sous anesthésie locale. Les interventions chirurgicales du cul-de-sac utéro-rectal sont le plus souvent mini-invasives.

Quelles préparations sont effectuées?

Avant l'opération, différents examens sont pratiqués. Échographie, colposcopie ou coloscopie font ici partie des examens standard. Si le patient prend des anticoagulants, il doit cesser de les prendre avant l'intervention. L'opération est généralement effectuée sous anesthésie générale avec la préparation habituelle.

Comment se déroule l'opération?

L'accès au cul-de-sac utéro-rectal se fait soit par voie laparoscopique à travers la paroi abdominale, soit par voie vaginale ou rectale. Les foyers endométriosiques sont éliminés. En cas d'élytrocèle, l'hernie est remise en place et le sac herniaire est suturé.

L'intervention dure environ 1 et 2 heures environ.

Quel est le taux de réussite du traitement?

Le taux de réussite dépend de la maladie sous-jacente. En cas d'élytrocèle, la maladie est en principe soignée avec l'intervention chirurgicale. En cas d'endométriose, il peut y avoir des cas de récidives.

Quels sont les risques ou les complications du traitement?

L'intervention chirurgicale comporte peu de risques et se déroule généralement sans complications. Comme pour toutes les opérations, néanmoins, des infections, des lésions nerveuses, des hémorragies ou des caillots de sang peuvent survenir dans certains cas rares. Des adhérences peuvent parfois apparaître dans la cavité abdominale.

Que se passe-t-il après l'intervention chirurgicale?

Après l'intervention, le patient est en phase de réveil suite à l'anesthésie et est placé sous surveillance. Si tout se passe bien, le patient peut quitter l'hôpital après 1 à 2 jours. Après l'opération, toute activité physique intense doit être évitée pendant quelques temps tout comme porter des charges lourdes. Il convient de renoncer aux rapports sexuels pendant quelque temps. Selon la maladie sous-jacente, des visites de contrôle régulières sont nécessaires.

Centres (4)