Césarienne

L'accouchement par césarienne est généralement pratiqué lorsqu'un accouchement naturel par voie basse n'avère impossible, le risque étant trop important pour la mère ou l'enfant. Grâce à une anesthésie locale, la mère peut vivre la naissance même en cas de césarienne. Et le père peut également être présent.

L'accouchement par césarienne est une forme d'accouchement relativement courante. En Suisse, 30 % des enfants viennent au monde par césarienne. Le plus souvent, la décision de recourir à une césarienne intervient lors de la grossesse. On parle de césarienne imprévue ou de césarienne en urgence lorsque des complications surviennent lors de l'accouchement par voie naturelle. Dans ce cas, on décide de recourir à une césarienne en urgence pour ne pas mettre la vie de la mère ou de l'enfant en danger.

Quand un accouchement par césarienne est-il nécessaire?

Les raisons d'une césarienne planifiée sont multiples. Les circonstances médicales jouent un rôle important, tout comme les motivations personnelles. Certaines femmes optent pour la césarienne tout simplement parce qu'elles préfèrent ce type d'accouchement. Dans les indications médicales pour une césarienne on compte:

  • un bassin trop étroit pour un accouchement par voie basse
  • une position de siège ou de biais de l'enfant
  • le placenta se situe devant l'orifice interne du col de l'utérus, bloquant ainsi le passage
  • un décollement placentaire
  • une malformation de l'enfant (par ex. Spina bifida – défaut de fermeture du tube neuronal)
  • la procidence du cordon (descente du cordon ombilical)
  • l'infection du liquide amniotique et des membranes fœtales
  • des signes que l'enfant manque d'oxygène: ralentissement du rythme cardiaque du bébé
  • la pré-éclampsie, hypertension de la mère durant la grossesse
  • toute situation qui met la vie de la mère ou de l'enfant en danger pendant l'accouchement

Quelles préparations sont effectuées?

La césarienne planifiée est généralement effectuée au cours de la 38e semaine de grossesse. L'hospitalisation a généralement lieu quelques heures avant l'intervention. Pour l'opération, la patiente doit être à jeun. Avant la césarienne, un dernier examen de grossesse est effectué. Avant l'intervention, les poils pubiens sont rasés et une sonde urinaire est posée. En général, la césarienne a lieu sous anesthésie locale sous péridurale (rachianesthésie). La mère peut ainsi assister à la naissance de son enfant en étant pleinement consciente. Le père de l'enfant peut également être présent lors de la césarienne. Il se tient près de la tête de sa partenaire et peut l'assister durant l'accouchement.

Comment se déroule la césarienne?

L'accouchement par césarienne, rapide, dure entre 5 et 10 minutes.  L'incision pratiquée est le plus souvent horizontale, à la limite des poils pubiens (au niveau du bikini). La paroi abdominale et l'utérus sont ouverts avec précaution et l'enfant est sorti du ventre de sa mère. Le nouveau-né est enveloppé dans des serviettes chaudes et sa mère peut le voir et le prendre dans ses bras. Le père peut ensuite s'occuper du bébé avec l'aide de la sage-femme, pendant que le chirurgien suture la cicatrice de la maman. Toute l'intervention dure 45 minutes environ.

Quels sont les risques ou les complications d'un accouchement par césarienne?

La césarienne est une opération de routine présentant peu de risques, qui se déroule généralement sans complications. Comme pour toutes les opérations, des infections, des lésions nerveuses, des hémorragies ou des caillots de sang peuvent survenir dans certains cas rares. Des adhérences peuvent parfois apparaître dans la cavité abdominale.

Que se passe-t-il après la césarienne?

Après l'opération, la mère reste environ 2 heures sous surveillance. L'enfant est près d'elle, et elle peut l'allaiter pour la première fois. Si tout se passe bien, la mère et l'enfant peuvent quitter l'hôpital après quelques jours. Après l'opération, toute activité physique intense doit être évitée pendant quelques temps, tout comme porter des charges lourdes. Après une césarienne, l'utérus ne se rétracte pas aussi vite qu'après une naissance normale. Les lochies (écoulement utérin) durent ainsi un peu plus longtemps. La visite de contrôle de routine est effectuée chez le gynécologue après 4 à 6 semaines.

Centres (4)